Tous les articles par La Rédaction

[Parution] Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Rémi Dewière, de notre projet ERC ConfigMed, Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle), publié par les éditions de la Sorbonne dans la collection Bibliothèque historique des pays d’Islam.

Résumé

Rebattons les cartes. Le Sahara est au Nord. Son rivage, le Sahel, coupe l’Afrique en deux, de l’Atlantique à la mer Rouge. En son centre, le lac Tchad est le lieu de rencontre de migrants, transhumants, marchands et pèlerins venus des quatre coins du continent. Cette région, plus connue aujourd’hui pour les exactions de Boko Haram, fut à l’époque moderne un carrefour majeur dans les échanges économiques, humains et culturels du Sahel et du Sahara, jusqu’à la Méditerranée. C’est là que, à la croisée du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun actuels, la dynastie des Sefuwa pose les bases d’un État islamique puissant : le sultanat du Borno. Parcourant et organisant leur territoire, entreprenant au péril de leur vie le pèlerinage à La Mecque, les sultans du Borno s’affirment aux XVIe et XVIIe siècles comme des interlocuteurs essentiels dans le monde musulman.

Un imam de la cour, Aḥmad b. Furṭū, nous a livré un témoignage exceptionnel de ce chapitre de l’histoire de l’Afrique, à travers le récit des quinze premières années du règne du sultan Idrīs b. ‘Alī (1564-1596), plus connu sous le nom d’Idrīs Alawma. Loin des idées reçues, son œuvre apporte un éclairage saisissant sur le fonctionnement d’un État sahélien à l’époque moderne et sur ses relations avec le monde qui l’entoure. C’est en embrassant son regard et en prenant en compte les dynamiques environnementales, sociales et politiques de son temps que cet ouvrage cherche à redonner au sultanat du Borno sa place dans le monde, du lac Tchad à La Mecque.

Sommaire

Remerciements

Conventions

Introduction

Prélude. Pour une nouvelle histoire du Borno à l’époque moderne

I. Une consolidation régionale (1391-1574)
II. La bataille pour le Sahara (1574-1585)
III. L’apogée du Borno (1585-1710)

Première partie. REPRÉSENTATIONS DU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 1 — Aḥmad b. Furṭū, homme de cour, observateur du monde

I. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū : d’une archive d’État au document historique
A. Histoire des manuscrits
B. L’œuvre d’Aḥmad b. Furṭū, du manuscrit à l’édition

II. Aḥmad b. Furṭū, un savant musulman au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Aḥmad b. Furṭū, un ‘ālim à la cour du Borno
B. La place d’Aḥmad b. Furṭū à la cour du Borno

III. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū, une œuvre littéraire au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Une chronique royale inspirée par les maġāzī
B. Une structure de récit marquée par l’expérience de l’auteur
C. Les objectifs de l’auteur

Chapitre 2 — Les représentations du monde au sultanat du Borno

I. Mise à l’écrit, qualification et classification du monde
A. Transcrire et qualifier le monde
B. Classer le monde

II. Représentation des structures politiques dans le récit d’Aḥmad b. Furṭū
A. Le Borno, le Kanem, Kano, trois États territorialisés ?
B. Les acteurs sans territoire, des réalités au discours ?
C. Les sociétés frontalières, entre marge et autonomie

III. Vers une carte du monde tel qu’il est perçu à la cour du sultan du Borno
A. Dessiner le monde physique
B. Centre et périphéries, une construction borno-centrée du monde

Deuxième partie. LE SULTANAT DU BORNO ET SON MILIEU

Chapitre 3 — Le Borno et le bassin du lac Tchad

I. Le lac, poumon du Sahel central
A. Le lac Tchad, à la croisée des chemins
B. Les variations du lac
C. Le lac comme repoussoir des États, une frontière au cœur du bassin du lac Tchad

II. De la Komadugu Yobe au Chari, le cœur géographique du sultanat du Borno
A. Y a-t-il un changement écologique sur les rives de la Komadugu Yobe ?
B. La sanctuarisation du Borno
C. Un glissement progressif vers le sud ?

III. L’impact de l’altitude sur les limites du sultanat du Borno
A. Un rayonnement militaire et politique circonscrit au bassin du lac Tchad
B. Les montagnes comme lieu de refuge
C. Les montagnes du sud, frontière « naturelle » à l’expansion du Borno ?

Chapitre 4 — Climats et latitudes : Sahel et Sahara, vers un plus grand bassin du lac Tchad ?

I. Le Sahel, une unité géographique, climatique et politique ?
A. Le Sahel, de l’unité climatique au modèle étatique ?
B. Les routes transsahéliennes, le fil du collier de perles
C. L’impact sur les représentations et les relations

II. Le Sahara, espace de vie, espace d’échange
A. Confins, frontière et interface
B. Le Sahara pluriel : les méridiens
C. Les rivages du Sahara, des ports de désert

III. Le sultanat du Borno et les routes du Sahara
A. L’axe Tripoli-Borno et les oasis du commerce transsaharien
B. Les diagonales, des routes peu connues
C. L’impact des Touareg et des Teda/Tubu : quelle place pour des routes horizontales ?

Troisième partie. DU LAC TCHAD À LA MECQUE, MOBILITÉ ET ḤAǦǦ AU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 5 — Mobilités plurielles. Transhumances, commerce et migrations

I. Migrations et contrôle des populations
A. L’arrivée des Sefuwa au Borno (XIIIe-XVIe siècle)
B. Contrôle des population et migration sous Idrīs b. ‘Alī
C. Les autres migrations : esclavage et migrations à longue distance
D. L’émigration bornouane, un vecteur du rayonnement des Sefuwa ?

II. La mobilité pastorale dans l’histoire du sultanat du Borno
A. L’impact de la transhumance sur les équilibres régionaux : l’exemple des guerres du Kanem d’Aḥmad b. Furṭū
B. La gestion des transhumances, une question politique ?
C. Spatialisation des rapports entre État et transhumants

III. La mobilité sur une longue distance : du commerce aux déplacements religieux
A. Le commerce transsaharien, vecteur majeur de la mobilité à longue distance
B. Commerce et mobilité du lac Tchad à la mer Rouge
C. Le commerce vers le sud et l’ouest
D. Islam et mobilité : ‘ulamā’, ziyāra et rayonnement culturel du sultanat du Borno

Chapitre 6 — Le ḥaǧǧ et l’intégration du Borno au Dār al-Islām

I. Les acteurs du ḥaǧǧ
A. Les Sefuwa : la « dynastie aux vingt ḥāǧǧī »
B. Du prince à l’étranger de passage, les ḥāǧǧī dans la société du Borno

II. Les chemins du ḥaǧǧ
A. Les cycles de la route transsaharienne
B. Du Sahara à la savane, les transformations des routes du pèlerinage

III. Le ḥaǧǧ, vecteur de légitimation du pouvoir du sultanat du Borno
A. L’utilisation du ḥaǧǧ pour la correspondance diplomatique
B. Le pèlerinage, objet de prestige et de légitimation des sultans du Borno
C. Le sultan en pèlerinage, pratiques et dangers d’une diplomatie « directe »

Quatrième partie. LA CONSTITUTION DU BORNO COMME PUISSANCE ISLAMIQUE

Chapitre 7 — La matérialité de l’État bornouan

I. Itinérance du pouvoir et territoire du Borno
A. Reconstruction cartographique du pourtour du lac Tchad
B. Du centre aux frontières, les nœuds géographiques du récit d’Aḥmad b. Furṭū
C. Zones de violence, zones de paix : les réalités de l’exercice du pouvoir bornouan

II. Les fondements économiques de l’État bornouan
A. Production du sel et itinérance du sultan
B. La brique rouge : marqueur d’État

III. Le territoire du Borno : frictions, frontières et contrôles
A. La friction du terrain
B. L’État et ses marges : quelles frontières pour le sultanat du Borno ?
C. Du cœur aux confins du sultanat : rencontrer le sultan

Chapitre 8 — Un État islamique en paroles
I. Le Borno, un État islamique
A. La place du Borno dans le Dār al-Islām
B. Une hiérarchisation politique du monde
C. Ḥarb, ribāṭ, ġazw et ǧihād

II. Le discours de légitimation de la dynastie sefuwa
A. Le nasab, l’origine himyarite de la dynastie des Sefuwa
B. De la nisba himyarite à la nisba qurayshite, la construction d’une légitimité califale
C. Du calife au wālī, les transformations de la légitimité religieuse

Conclusion

Sources

Bibliographie

Annexes

Index

Table des cartes

Table des figures

Table des tableaux

 

 

 

 

[Parution] Litigation and the Elements of Proof in the Mediterranean (16th-19th C.)

Nous sommes très heureux de vous signaler la parution du dossier Litigation and the Elements of Proof in the Mediterranean (16th-19th C.), coordonné par Wolfgang Kaiser Et Johann Petitjean pour les Quaderni Storici.

Il est le résultat de travaux menés au sein du programme Mediterranean Reconfigurations: Intercultural Trade, Commercial Litigation, and Legal Pluralism, 15th-19th Centuries (ERC ConfigMed).
Ce dossier est composé comme suit:

– Wolfgang Kaiser (ERC ConfigMed/Université Paris 1/EHESS), Johann Petitjean (ERC ConfigMed/Université de Poitiers), Introduction, p. 619-632.

Francisco Apellániz (ERC ConfigMed/Villa i Tatti), «You cannot produce a Muslim witness»: Early Ottoman Attitudes Towards Proof and Religious Difference, p. 633-648.

Mafalda Ade (ERC ConfigMed/McGill University), The Ottoman Commercial Tribunal in Damascus and the Use of Testimony and Evidence in Mixed Cases in the 19th Century, p. 649-672.

– Jessica M. Marglin (University of Southern California), Extraterritoriality Meets Islamic Law: Legal Pluralism and Elements of Proof in the International Mixed Court of Morocco, 1871-1872, p. 673-700.

– Joshua M. White (University of Virginia), Litigating Disputes over Ships and Cargo in Early Modern Ottoman Courts, p. 701-726.

Andrea Addobbati, When Proof Is Lacking (ERC ConfigMed/Università di Pisa): A Ship Captain’s Oath and Commercial Justice in the Second Half of the Seventeenth Century, p. 727-752.

Michael Talbot (ERC ConfigMed/University of Greenwich), When Proof Is Not Enough: An Ottoman Merchant in the Gibraltar Vice-Admiralty Court in the 1760s, p. 753-776.

En plus de la version papier, la revue est consultable sur internet via: Web of Science (AHCI), Current Contents, Scopus Bibliographic Database, Historical Abstracts, International Bibliography of the Social Sciences (IBSS), America: History and Life, Current Abstracts, Periodicals Index Online, Articoli italiani di periodici accademici (AIDA), ERIH Plus, Bibliografia storica nazionale, Analecta-Spoglio dei periodici italiani, Dialnet, Catalogo italiano dei periodici (ACNP), JournalSeek, Essper, Fondazione Istituto F. Datini, Google Scholar, Primo Central (Ex Libris), EDS (Ebsco).
https://www.rivisteweb.it/issn/0301-6307

Public procurement for ConfigMed’s book collection/Marché publics pour la collection de livres de ConfigMed

We are glad to announce that a public procurement regarding the publication of a book collection in ‘Gold’ open access, based on the results of the ERC project ConfigMed has been officially released.
The deadline for applications is on Monday 19th, June 2017 at 12.00 (GMT+1).
Link to the official call (in French)
Link to its publication on the Supplement of the Official Journal of the EU


Nous sommes heureux d’annoncer qu’un marché public concernant la publication d’une collection de livres dans l’accès ouvert «Gold», basé sur les résultats du projet ERC ConfigMed, a été officiellement publié.
La date limite pour les candidatures est le lundi 19 juin 2017 à 12h00 (GMT + 1).

Lien vers l’appel officiel sur «Marchés Publics»
Lien vers sa publication sur le Supplément du Journal officiel de l’UE

[Appel à communication] Conflits maritimes et moyens de résolution dans l’Europe atlantique

Projet Maritime Conflict Management in Atlantic Europe, 1200-1600

Séminaire International
Conflits maritimes et moyens de résolution dans l’Europe atlantique
(XIIIe-XVIIe siècles)
Université de La Laguna – 21-22 avril 2017

Bien que la vie maritime soit caractérisée par une violence endémique, résultant d’un milieu hostile à l’homme et échappant à l’autorité de l’État, son importance dans la vie économique et sociale a suscité des initiatives publiques et privées visant à assurer le développement des activités et la défense des intérêts mis en cause.
Ces conflits étaient liés aux dommages naturels et humains imputables à la dureté de l’environnement marin. Les premiers résultaient du manque de moyens techniques pour faire face aux dangers de la mer. Les seconds découlaient des contraintes économiques et des aléas pesant sur les activités commerciales et la pêche, et il n’était pas rare que les victimes se convertissent en agresseurs et vice versa. Une autre cause de conflits tenait aux différends qui s’élevaient entre les maîtres de navires et leurs équipages, entre les fréteurs et les affréteurs ou entre ceux qui finançaient les activités maritimes et commerciales (propriétaires de navires et bailleurs de fonds) et ceux qui les réalisaient (maîtres, marchands).
Une des solutions à cette situation, bien qu’elle n’ait guère porté ses fruits, passa par la mise en place de juridictions maritimes dotées des pouvoirs coercitifs. Les autorités, soutenues par les groupes les plus notables du secteur maritime, se préoccupèrent de sauvegarder les intérêts politiques et économiques des différents royaumes. Dans cette perspective, ils employèrent les moyens militaires, judiciaires, législatifs et diplomatiques propres à l’«État moderne». Ils revendiquèrent le monopole de la violence, la primauté du droit et son rôle de premier plan dans les relations internationales. Lorsque ces moyens ne donnèrent pas les résultats escomptés, ils recoururent à des accords particuliers en raison de la haute valeur économique des activités et des biens affectés. Ceux-ci allaient de simples secours économiques à l’arbitrage, en passant par les ententes entre les associations de marchands.
Quel était le rôle des monarques dans la résolution des conflits maritimes ? Quelles méthodes ont-ils appliquées afin de stimuler ou forcer la réitération des dommages de leurs sujets et habitants ou de ceux qui faisait du commerce dans leurs juridictions ? de favoriser ou d’imposer la réparation des dommages subis par leurs sujets comme par les étrangers qui commerçaient à l’intérieur de leur juridiction ? L’activité réglementaire des monarques passa par l’octroi de sauvegardes individuelles et générales aux marchands et aux transporteurs, annulant le principe de responsabilité collective, l’adoption des mesures dissuasives comme la protection par des navires armés et la navigation en convois et le contrôle de la réparation des dommages. En ce qui concerne les activités professionnelles, ils ont promulgué des lois propres et ont favorisé l’incorporation de lois internationales, ce qui a contribué à créer un droit de la mer. Enfin, ils ont surveillé la manière dont les contrats étaient conclus et appliqués entre les particuliers.

 
Des communications en espagnol, en anglais ou en français sur ces différents thèmes seront les bienvenues. Propositions de communication (résumé en 150 mots et un CV sur une seule page) à envoyer avant le 17 mars 2017 à eaznar@ull.edu.es et à l.h.j.sicking@hum.leidenuniv.nl

 
Eduardo Aznar Vallejo (Universidad de La Laguna)
Louis Sicking (Universiteit Leiden / Vrije Universiteit Amsterdam)

app-com-seminaire-internationalmcmfrdef-1

[Parution] Dictionnaire de la Méditerranée

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage Dictionnaire de la Méditerranée, sous la direction de Dionigi Albera, Maryline Crivello et Mohamed Tozy, en collaboration avec Gisèle Seimandi (Arles, Actes Sud, 2016)

Guillaume Calafat, Mathieu Grenet et Wolfgang Kaiser ont contribué à l’ouvrage en publiant plusieurs notices:

Guillaume Calafat

Livourne, Bataille de (p. 802-807)

 

Mathieu Grenet

Drogman (p. 384-390)

Empire (p. 452-463) avec Alexis Rappas

 

Wolfgang Kaiser

Captif (p. 205-208)

Course (p. 317-319)

Identification (p. 667-677) avec Claudia Moatti

 

couv-dict_mediterranee

Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècle)

Séminaire annuel organisé par

Wolfgang Kaiser, Professeur d’histoire moderne à l’université Paris 1, Directeur d’études à l’EHESS,

Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE

Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS

 

Tous les mardis de 17h à 19 h, du 4 octobre 2016 au 10 janvier 2017

Ecole normale supérieure, 25, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

Contact : wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr

Secrétariat d’histoire. Contact: Monique.Bourgeois@ens.fr/ 01 44 32 30 28

Partant du constat que la Méditerranée est un objet historique et historiographique attractif mais souvent défini par défaut, et constatant le très petit nombre de lieux d’échange continu entre modernistes et contemporanéistes en histoire méditerranéenne, les organisateurs de ce séminaire proposent une approche des transformations de l’espace méditerranéen sur le long terme (du XVIe au XXe siècle) en privilégiant les quatre axes suivants :

  • Historiographies comparées : catégories, images et définitions de l’espace méditerranéen;
  • Sociétés, politiques et cultures des États européens riverains de la Méditerranée ;
  • Les empires méditerranéens ;
  • Mobilités, pérégrinations, échanges et flux en Méditerranée.

Programme

4 octobre 2016 : Antonin Durand (ENS), « S’engager en Italie, s’engager pour l’Italie : les scientifiques italiens en politique (1839-1912) »

11 octobre 2016 : Clara Álvarez (Paris XIII), « Le royal hôpital de Saint- Jean de Mathe de Tunis : cosmopolitisme dans la régence beylicale »

18 octobre 2016 : Francesca Trivellato (Yale), « Autour de la publication en français de son livre Corail contre Diamants : de la Méditerranée à l’océan Indien au XVIIIe siècle (Paris, 2016) »

25 octobre 2016 : Sébastien Malaprade (Évry), « Mobilité et immobilité dans les sociétés d’Ancien Régime dans la péninsule Ibérique »

8 novembre 2016 : Marie Bossaert (École Française de Rome), « Connaître les Turcs et l’Empire ottoman en Italie (années 1860-années 1910) »

15 novembre 2016 : Guillaume Calafat (Paris 1 / ConfigMed), « Le naufrage des « Turcs » en mer de Sicile. Dangers de la navigation et souveraineté des mers au début du XVIIIe siècle »

22 novembre 2016 : Giovanna Fiume (Palerme), « Strepitus silentii. Graffiti, inscriptions et dessins dans les prisons du Saint Office de Palerme »

29 novembre 2016 : Noel Malcolm (Oxford), « Agents of Empire : Investigating a Transnational Family in the Sixteenth-Century Mediterranean World »

6 décembre 2016 : Rana Hisham ‘Issa (Oslo), « The Arabic Language and Syra-Lebanese National Identity : Searching in Bustani’s Muhit »

13 décembre 2016 : Joshua White (Virginia), « The Kadi of Malta: Captivity and Ransom in the Ottoman Mediterranean »

3 janvier 2017 : Tijl Vanneste (Paris 1 / ConfigMed), « Un litige entre locataires et propriétaires à Smyrne /1790-1791). Une analyse micro-historique des interactions entre Chrétiens et Musulmans en Méditerranée »

10 janvier 2017 : Luis Fé Cantó (Limoges), « La course en Méditerranée (XVIe-XVIIIe siècles) : les apports d’une perspective géo-historique »

 

[Récompense] Deuxième prix de thèse de l’IISMM

Nous avons le plaisir de vous informer que Rémi Dewière, Research Assistant du projet ConfigMed, est lauréat du deuxième prix de l’IISMM-EHESS, l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman, pour sa thèse de doctorat L’esclave, le savant et le sultan. Représentations du monde et diplomatie au sultanat de Borno (XVIe-XVIIe siècles), sur un total de 92 candidature !

L’attribution solennelle des prix et des mentions aura lieu le vendredi 27 mai 2016 à 15h30 à la Sorbonne (amphi Descartes), avec un bilan scientifique du prix et présentation de la thèse par chacun des lauréats et bénéficiaires de mentions.

Liste des lauréats :

Sept prix et six mentions spéciales ont été décernés, sur un total de 92 candidatures.

Le prix Mohammed Arkoun de la thèse d’islamologie, soutenu par le Bureau Central des Cultes (DLPAJ), Ministère de l’Intérieur et par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a été attribué à :

  • Emmanuel Pisani : Hétérodoxes et non-musulmans dans la pensée d’Abū Ḥāmid al-Ġazāli, thèse de philosophie et de théologie, sous la direction de Geneviève Gobillot et Michel Younès, soutenue le 9 janvier 2014 à l’Université Lyon III Jean Moulin.

Le prix de la thèse de l’Agence Universitaire de la Francophonie au Moyen-Orient, soutenu par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, a été attribué à :

  • Assaf Dahdah: Habiter la ville sans droits. Les travailleurs migrants dans les marges de Beyrouth (Liban), thèse de géographie, sous la direction de Virginie Baby-Collin et de Michael F. Davie, soutenue le 3 décembre 2015 à l’Université Aix-Marseille.

Les prix du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans ont été attribués à :

  • le premier prix à Marc Toutant : La culture des derniers Timourides : études des pratiques d’imitation à travers l’exemple de la Khamsa de Mīr ‘Alī Shīr Nawā’ī (1441-1501), thèse d’histoire, sous la direction de Nathalie Clayer, soutenue le 10 décembre 2013 à l’EHESS.
  • le deuxième prix à Boris James : Les Kurdes dans l’Orient mamelouk et mongol de 1250 à 1340 : entre marginalisation et autonomie, thèse d’histoire, sous la direction d’Anne-Marie Eddé, soutenue le 15 mars 2014 à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense.
  • le troisième prix à Malak Labib : La statistique d’État en Égypte à l’ère coloniale : finances, espace public et représentation (1875 – 1922), thèse d’histoire, sous la direction de Ghislaine Alleaume, soutenue le 23 mars 2015 à l’Université Aix-Marseille.

Les prix de l’IISMM-EHESS ont été attribués à :

  • le premier prix à Marie-Paule Hille : Le Xidaotang, une existence collective à l’épreuve du politique. Ethnographie historique et anthropologique d’une communauté musulmane chinoise (Gansu, 1857-2014), thèse d’anthropologie sociale et ethnologie, sous la direction d’Isabelle Thireau, soutenue le 5 décembre 2014 à l’EHESS.
  • le deuxième prix à Rémi Dewière : L’esclave, le savant et le sultan. Représentations du monde et diplomatie au sultanat de Borno (XVIe-XVIIe siècles), thèse d’histoire, sous la direction de Bertrand Hirsch, soutenue le 5 décembre 2015 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Les mentions spéciales du jury ont été attribuées à :

  • Anahi Alviso-Marino : Les artistes visuels au Yémen, du soutien à la contestation de l’ordre politique, thèse de science politique, sous la direction de Mounia Bennani-Chraïbi et d’Isabelle Sommier, soutenue le 4 décembre 2015 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Francesco Chiabotti : Entre soufisme et savoir islamique : l’œuvre de ‘Abd al-Karīm al-Qushayrī (376-465/986-1072), thèse d’islamologie, sous la direction de Denis Gril, soutenue le 12 décembre 2014 à l’Université Aix–Marseille.
  • Elsa Clavé : La malayisation du Sud philippin (XVe-XIXe siècles). Recherches historiques appuyées sur l’analyse des sources narratives et juridiques des sultanats de Sulu (c. 1450-c. 1900) et de Mindanao (c. 1520-c. 1900), thèse d’histoire, sous la direction d’Henry Chambert-Loir, soutenue le 11 décembre 2013 à l’EHESS.
  • Augustin Jomier : Un réformisme islamique dans l’Algérie coloniale. Oulémas ibadites et société du Mzab (c. 1880-c. 1970), thèse d’histoire, sous la direction de Dominique Avon et Sabrina Mervin, soutenue le 2 juillet 2015 à l’Université du Maine (Le Mans).
  • Maho Sebiane : L’invisible : esclavage, sawaili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (sultanat d’Oman-Émirats Arabes Unis), thèse d’ethnomusicologie, sous la direction de Susanne Fürniss, soutenue le 30 juin 2015 à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense.
  • Ismail Warscheid : Traduire le social en normatif : la justice islamique dans le grand Touat (Sahara algérien) au XVIIIe siècle, thèse d’histoire, sous la direction de Houari Touati, soutenue le 8 octobre 2014 à l’EHESS.

Le jury, présidé par Anne-Laure Dupont, maître de conférences en histoire à l’université Paris-Sorbonne, était constitué de volontaires du comité de pilotage de l’IISMM et du Conseil Scientifique du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans :

  • Mohamed Hocine Benkheira, directeur d’études à la section des sciences religieuses de l’EPHE et membre du GSRL (laboratoire mixte CNRS-EPHE).
  • Pascal Buresi, directeur de recherche au CNRS (CIHAM, UMR 5648), directeur d’études à l’EHESS, directeur de l’IISMM.
  • Nathalie Clayer, directrice de recherche au CNRS, directrice d’études à l’EHESS, directrice du CETOBAC (UMR 8032).
  • Anne-Laure Dupont, maître de conférences, université Paris-Sorbonne.
  • Bernard Heyberger, directeur d’études à l’EHESS (CéSoR) et à l’EPHE.
  • Frédéric Hitzel, chargé de recherches CNRS, directeur adjoint du CETOBAC-EHESS-PSL.
  • Juliette Honvault, chercheur CNRS, Aix Marseille Université, IREMAM (UMR 7310).
  • Pénélope Larzillière, chargée de recherche à l’Institut de recherche pour le développement.
  • Corinne Lefèvre, chargée de recherche au CNRS.
  • Catherine Mayeur-Jaouen, professeur des universités (INALCO), membre senior de l’Institut universitaire de France.
  • Franck Mermier, directeur de recherche au CNRS, Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain.
  • Elise Voguet, chargée de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT/CNRS) et directrice adjointe de l’IISMM.
  • Mercedes Volait, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire InVisu à l’Institut national d’histoire de l’art (USR 3103).
  • Jean Schmitz, anthropologue, directeur de recherche à l’IRD (retraité), membre de l’IMAF (Institut des Mondes Africains).
  • Houari Touati, enseignant-chercheur, directeur d’études à l’EHESS.

[Conférence] La précarité sur les routes et les mers de l’antiquité à l’époque moderne

Vivre en mobilité II.

La précarité sur les routes et les mers de l’antiquité à l’époque moderne

Programme

23 mai 2016, Musée d’art et d’histoire de St Denis

22 bis Rue Gabriel Péri, 93200 Saint-Denis (ligne 13, station : Saint-Denis Porte de Paris, sortie 4)

Le programme de recherches Vivre en mobilité, organisé par l’EA 1571 de l’université de Paris 8, s’inscrit dans un renouvellement historiographique que l’on peut qualifier de « tournant migratoire ». Il présente toutefois un déplacement important par rapport à la production scientifique de ces dernières années car il met l’accent sur les acteurs eux-mêmes. Il s’agit en effet, pour mieux comprendre le phénomène migratoire dans la longue durée, de travailler à une sorte de phénoménologie et d’anthropologie historiques du mouvement. Le premier axe de ce programme consiste à étudier la dimension pratique de la mobilité et l’expérience des migrants sur les routes, les mers, ou dans les lieux d’accueil. Comme le premier séminaire, la rencontre du 23 mai 2016 sera consacrée à une approche historique et comparée des formes d’insécurité et de précarité des personnes en déplacement.

Contact : claudia.moatti@gmail.com

 

Programme

9h30 Claudia Moatti (P8) Introduction

10h-Pascal Arnaud (LyonII) L’insécurité sur les mers dans le monde romain

11h D.Valérian (Lyon II), La construction de normes partagées entre chrétiens et musulmans sur la lutte contre la piraterie en Méditerranée

12h : pause déjeuner

13h30 Wolfgang Kaiser (Paris 1), Les « dangers de la plage ». L’insécurité d’un lieu social en Méditerranée à l’époque moderne

14h30 G. Calafat (Paris 1), Les procès de l’insécurité maritime. Procédures et recours en Méditerranée au 17ème siècle

Pause

15h : Marie Pierre Dausse (Paris 8) Les routes de l’Epire antique : un ‘pays fortifié par la nature’ (Plutarque) ?

16h : Didier Gazagnadou (Paris 8): Le nomade est constamment aux aguets, car le danger est partout ! (Déserts, précarité et sécurité pour les nomades du Moyen Orient à partir de relations de voyages et de notes ethnographiques (19e-début 20e)

[Parution] Judging the Franks

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’article de Francisco Apellániz, « Judging the Franks: Proof, Justice, and Diversity in Late Medieval Alexandria and Damascus » dans le dernier numéro de la revue Comparative Studies in Society and History.

Abstract:

This article describes how Islamic and Frankish legal devices complemented each other and were even combined to settle disagreements in the late medieval Middle East. For this purpose, it focuses on two legal institutions that provided responses to the biases of Islamic law against non-Muslims and to the prejudices of Franks against the local law. The first are the notaries sent to the Mamluk cities by the Venetian government to draw up legal documents and to support the transactions of Venetian merchants. The second are the new royal or siyāsa courts implemented by the sultans, where justice was dispensed by government officials instead of by traditional judges, or qāḍīs. Specifically, the article discusses, in a comparative manner, what constituted proof for Christians and Muslims, whether minorities could bear testimony or not, and how notaries and judges dealt with unbelievers. A common notarial culture, together with the expansion of siyāsa jurisdiction over the affairs of foreigners, brought about a much deeper legal interplay than has previously been understood. Ultimately, it is argued that Mediterranean medieval societies had evolving attitudes toward justice and diversity, and approached their own legal traditions in ways compatible with the conflict resolution, while constantly borrowing legal concepts about difference from each other.

Lien vers l’article sur Academia.edu.

 

[Journées d’études] Rencontres et divergences en Méditerranée (16e-21e siècles)

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue d’une journée d’étude à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone intitulée Encuentros y desencuentros en el Mediterráneo: La nueva investigación y el “gran relato” (siglos XVI-­XXI), le lundi 14 mars 2016, avec la participation de deux membres du projet ConfigMed : Wolfgang Kaiser et Eloy Martín Corrales.

 

Cartell - 17 de febrer-III

A pesar de lo mucho que se ha escrito y publicado sobre el Mediterráneo y del interés creciente que hay en pensarlo a las puertas de este joven siglo XXI, el mundo académico global no siempre ha reconocido al Mediterráneo como objeto de estudio. En lo que versa sobre las etapas históricas más recientes, se ha dejado tentar por demarcaciones como los Middle Eastern and North African Studies que rehúyen hacer del mare nostrum una unidad de análisis. En este sentido, y teniendo en cuenta como los efectos de la política exterior occidental sobre los países musulmanes en las últimas décadas han devuelto la vista al Mediterráneo, así como lo hicieron los atentados del 11 de septiembre de 2001 (Nueva York), del 11 de marzo de 2004 (Madrid) y del 7 de julio de 2005 (Londres), conviene preguntarse hasta qué punto la investigación más reciente cuestiona este « gran relato » global sobre el Mediterráneo, que llega a tener visos de dominarlo todo.

Con este fin, el programa de actividades « MediTerraneum: una perspectiva histórica de las interrelaciones entre las regiones mediterráneas y Europa (METE) », promovido por el Institut d’Història Jaume Vicens Vives (IUHJVV) y la Casa de Velázquez, ha decidido organizar tres mesas redondas para abordar los siguientes aspectos: 1) La investigación histórica sobre el Mediterráneo: un estado de la cuestión; 2) El relato histórico sobre el Mediterráneo: entre la ciencia y la geopolítica; y 3) La historia mediterránea en la educación y la sociedad de hoy.

Teniendo en cuenta el interés existente a día de hoy por pensar el Mediterráneo en la actualidad, el objetivo principal de la primera mesa redonda será discutir sobre qué parámetros podemos pensar a día de hoy el Mediterráneo, y hasta qué punto el quehacer histórico nos permite conocer el Mediterráneo con todos sus desencuentros y todas sus encrucijadas. En segundo lugar, contemplando por un lado, el interés suscitado por el Mediterráneo a raíz de la política exterior occidental sobre el mundo musulmán y de los atentados del 11 de septiembre de 2001 y posteriores que provocaron una multiplicación de los centros de estudio dedicados al Mediterráneo —con el fin de pensar lo que a menudo, y quizás exageradamente se apunta cómo confrontaciones entre el Islam y Occidente—; y por otro lado, el programa Horizonte 2020 de la Unión Europea —en el cuál el estudio del Mediterráneo se convierte en una de sus prioridades con el fin de preservar su estabilidad—, queremos discutir en el marco de una segunda mesa redonda, conformada por directores de centros de investigación dedicados al estudio del Mediterráneo, cómo estos dos parámetros, han podido determinar las líneas de investigación de estos centros en los últimos años, cómo se han analizado y se analizan las interrelaciones entre las orillas de este mar de mares y cómo deberían ser analizadas en un futuro. Finalmente, partiendo de las investigaciones dedicadas al Mediterráneo en los últimos años y las que se desarrollan en la actualidad, queremos analizar en el marco de una tercera mesa redonda cómo se han construido los discursos sobre Europa y el Mediterráneo, y conocer la valoración y la experiencia de las redes y organizaciones que trabajan sobre la difusión del conocimiento histórico en la educación y la sociedad de hoy en día.

 

LUNES, 14 DE MARZO DE 2016

09 h 15 Presentación del programa Mediterraneum (METE

Marició Janué, directora del Instituto de Historia Jaume Vicens Vives (IUHJVV–‐ UPF)

09 h 20 Presentación de la actividad

Maria Betlem Castellà, profesora de Historia Moderna (UPF)

 

Primera mesa redonda

La investigación histórica sobre el Mediterráneo : un estado de la cuestión

Moderador: Joaquim Albareda, Catedrático de Historia Moderna (UPF)

Relator: Andreu Seguí, Doctorando de la UPF

09 h 30 Wolfgang Kaiser, Catedrático de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, Director del ERC Mediterranean Reconfiguration

09 h 50 Eloy Martín, profesor de Historia de la UPF, investigador del GRIMSE y del ERC Mediterranean Reconfiguration

10 h 10 Miguel Ángel Bunes, Investigador científico del Centro de Ciencias humanas y sociales del CSIC.

10 h 30 DISCUSIÓN

11 h 00 PAUSA

 

Segunda mesa redonda

El relato histórico sobre el Mediterráneo : entre la ciencia y la geopolítica

Moderador: Enric Ucelay–Da Cal, Catedrático de Historia Contemporánea (UPF)

Relator: Marcel A. Farinelli, Doctor en Historia por la UPF

11 h 30 Bernabé López, Catedrático honorario de estudios árabes e islámicos en la Universidad Autónoma de Madrid, co–‐director del Taller de Estudios Internacionales Mediterráneos

11 h 50 Marcello Verga, profesor de l’Università degli Studi Firenze y director del Istituto di Storia dell’Europa Mediterranea del CNR (ISEM – CNR)

12 h 10 Martí Grau, Doctor en Historia y miembro de la Casa de la Historia Europea, Parlamento Europeo.

12 h 30 DISCUSIÓN

 

13 h 00 COMIDA

 

Tercera mesa redonda

La historia mediterránea en la educación y la sociedad de hoy

Moderador: Martí Grau, Doctor en Historia por la UPF y miembro de la Casa de la Historia Europea, Parlamento Europeo

Relator: Luciano Gallinari, Investigador del Istituto di Storia dell’Europa Mediterranea del CNR (ISEM – CNR)

15 h 00 Paolo Ceccoli, Miembro de European Association of History Educators (EUROCLIO)

15 h 20 Jordi Guixé, Director del Observatorio Europeo de Memorias (EUROM) – Fundació Solidaritat UB

15 h 40 Lurdes Vidal, Responsable del área de Mundo árabe y Mediterráneo del Instituto Europeo de la Mediterránea (IEMED)

16 h 00 Enric Olivé, Director de la cátedra UNESCO de diálogo intercultural y secretario general de la EuroMed Permanent University Forum (EPUF)

16 h 20 DISCUSIÓN

 

16 h 50 Conclusiones y clausura

Enric Ucelay–Da Cal, Catedrático de Historia Contemporánea (UPF)

[Parution] News on the Bulaq

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’article de Francisco Apellániz, « News on the Bulaq: a Mamluk-Venetian Memorandum on Asian Trade, AD 1503« , dans la collection EUI working paper. HEC de l’European University Institute.

 

Abstract:

The article presents and discusses a source of unique importance for our knowledge of early modern global exchanges. Produced in 1503 by the Egyptian administration, and found among the records of a Venetian company with global commercial interests, the document records maritime connections with some localities on the Arabian Peninsula, the Indian Subcontinent and Southeast Asia, followed by cargo figures. By sending the Memorandum to the head office in Venice, the Company’s agents in Egypt were laboring to solve the most important concern of Venice’s information network, that of coordinating Indian with Mediterranean trading seasons. By analyzing the document’s context, namely, the Foscari Company and the risky business conjuncture it was undergoing, this paper attributes the Firm’s success to the capacity of its agents to gather information through collaboration, networking and ultimately, friendship with Muslim partners and informers.

 

Subject:

Indian Ocean; Southeast Asia; Cross-cultural trade; Spices; Mamluk Egypt

[Lecture] Ghislaine Lydon – Lundi 7 décembre, salle Perroy (Sorbonne)

Nous avons l’honneur et le plaisir de vous annoncer que Ghislaine Lydon (UCLA) donnera une lecture le lundi 7 décembre de 15 heures à 17 heures en salle Perroy à la Sorbonne, avant le séminaire hebdomadaire de l’IHMC.

Cette lecture aura pour titre Economies de Papier et Papiers de l’Economie: Esquisse comparative sur la place de l’écrit dans l’histoire commerciale

Professeure assistante à la University of California, Los Angeles, G. Lydon est spécialiste de l’histoire moderne de l’Afrique de l’Ouest, et notamment des échanges transsahariens d’un point de vue commercial et légal. Elle est l’auteure de On Trans-Saharan Trails: Islamic Law, Trade Networks and Cross-Cultural Exchange in Nineteenth-Century Western Africa et a co-édité avec Graziano Krätli l’ouvrage collectif The Trans-Saharan Book Trade. Manuscript Culture, Arabic Literacy and Intellectual History in Muslim Africa.

G. Lydon travaille actuellement à la publication d’un ouvrage intitulé Contracting Trust: Paper, Literacy and the Law in the History of Muslim Africa. Cet ouvrage

examines the impact of literacy and writing paper in the organization of early modern and modern Muslim and non-Muslim economies. This is a broad study that begins with a history of the production and use of paper in world history, and goes on to consider how legal institutions and commercial literacy shaped ‘paper economies.’ Depending on the religious frameworks and legal cultures supporting these institutions, they experienced different economic development outcomes.

Nous espérons vous y voir nombreux.

[Parution] Union in Separation

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication de l’ouvrage collectif Union in Separation, Diasporic Groups and Identities in the Eastern Mediterranean (1100-1800), coédité par G. Christ, F-J. Morche, R. Zaugg, W. Kaiser, S. Burkhardt et A. D. Beihammer.

Union in Separation_estratto

Edité par Viella et avec l’assistance du projet ConfigMed, l’ouvrage cherche à « étudier les diasporas, et plus particulièrement les diasporas commerçantes, dans la Méditerranée orientale durant le long automne du Moyen-Âge (c. 1100-1800) ». Outre Wolfgang Kaiser, Guillaume Calafat, du projet ConfigMed, figure parmi les auteurs, avec un article intitulé « Osmanlı-Speaking Diasporas: Cross-Diasporic Relations and Intercommunity. Trust between Marseilles, Tunis and Livorno (1600-1650) »

Veuillez trouver ici la préface, une bibliographie sélective et le résumé des articles.

[Séminaire] L’interculturalità rivistata. Contenziosi commerciali e pluralità normativa nel Mediterraneo dell’epoca moderna

Dans le cadre du séminaire annuel du Dipartimento di Scienze Politiche de l’Università degli Studi di Palermo, Wolfgang Kaiser présentera (en Italien) le projet ERC ConfigMed, le 29 octobre 2015 (cliquer ici pour annonce).

La séance sera présidée par Giovanna Fiume et les discussions seront animées par Pierfrancesco Asso, Naor Ben-Yehoyada, Ida Fazio, Rita Foti, Antonello Miranda, Sebastiano Nerozzi et Alessandra Pera.

 

locandina Kaiser

Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècle)

Séminaire annuel organisé par

Wolfgang Kaiser, Professeur d’histoire moderne à l’université Paris 1, Directeur d’études à l’EHESS,

Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE

Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS

En collaboration avec Antonin Durand, ATER à l’ENS Ulm

 

Tous les mardis de 17h à 19 h, du 6 octobre 2015 au 11 janvier 2016

Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

Contact : wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr

Secrétariat d’histoire. Contact: Monique.Bourgeois@ens.fr/ 01 44 32 30 28

 

Partant du constat que la Méditerranée est un objet historique et historiographique attractif mais souvent défini par défaut, et constatant le très petit nombre de lieux d’échange continu entre modernistes et contemporanéistes en histoire méditerranéenne, les organisateurs de ce séminaire proposent une approche des transformations de l’espace méditerranéen sur le long terme (du XVIe au XXe siècle).

 

Programme

6 octobre 2015

Maria Fusaro (Exeter / ConfigMed)

Political Economies of Empire in the Early Modern Mediterranean. The Decline of Venice and the Rise of England 1450-1700

13 octobre 2015

Ali Yacioglu (Stanford)

Wealth and Death in the Ottoman Empire, 16th-19th c.

20 octobre 2015

Celia Keren (Aix-en-Provence)

Une autre histoire de l’internationalisation de la guerre d’Espagne : les évacuations d’enfants espagnols en France entre 1936 et 1939

27 octobre 2015

Peter Hill (Oxford)

Mouvement de traduction en arabe et réseaux méditerranéens, 1800s-1840s : Damiette, Malte et Le Caire

3 novembre 2015

Michael Talbot (Greenwich / ConfigMed)

Algerian Merchants and European Courts (18th c.)  [à confirmer]

10 novembre 2015

Hugo Vermeren (Paris X)

Colonisation maritime en Algérie et peuplement italien à Bône au XIXe siècle

17 novembre 2015

Laura Binz (Berne)

Les catholiques latins à Constantinople aux XVIIe et XVIIIe siècles: Une communauté hétérogène à l’interface entre l’Europe et l’Empire ottoman

24 novembre 2015

M’hamed Oualdi (Princeton / EUI Florence)

De l’Empire ottoman à la colonisation française: les effets d’une transition d’empire sur la formation des familles parmi les exilés tunisiens à la fin du XIXe siècle

1 décembre 2015

Aylin Besiryan (Istanbul / CeTOBAC)

Réformes juridiques ottomanes: Modèles méditerranéens et au-delà

8 décembre 2015

John-Paul Ghobrial (Oxford)

De Samos à Buenos Aires: microhistoire, histoire globale, et l’itinéraire d’un archevêque grec au XVIIème siècle

15 décembre 2015

Isabelle Poutrin (Paris XIII)

Convertir les musulmans dans la péninsule Ibérique à l’époque moderne

4 janvier 2016

Firas Krimsti (Berlin / Istanbul)

Hanna Al-Tabib (D’Alep) and his travel to Istanbul (18th c.)

11 janvier 2016

Clara Alvarez (Paris XIII)

Le royal hôpital de Saint-Jean de Mathe de Tunis: cosmopolitisme dans la régence beylicale