Mathieu Grenet

 Photo du 04-04-13 à 11.05
Chercheur postdoctoral « Andrew W. Mellon »
Washington University in St. Louis
Interdisciplinary Project in the Humanities
Mél. : mathieugrenet@gmail.com 

Parcours :

2011 : Qualification aux fonctions de Maître de conférences, section 22

2010-2011 : Chercheur postdoctoral, The Italian Academy for Advanced Studies in America, Columbia University, New York (Etats-Unis).

2006-2010 : Thèse de Doctorat d’Histoire, Institut Universitaire Européen, Florence (Italie). Titre : La Fabrique Communautaire. Les Grecs à Venise, Livourne et Marseille, v.1770-v.1830.

2003-2006 : Allocataire-moniteur d’Histoire moderne, Université Lumière-Lyon 2.

2002-2003 : Master 2 (D.E.A.) d’Histoire Moderne, Université Lumière-Lyon 2. Titre : Les colonies grecques de Venise et de Marseille (XVIe-XIXe siècles). Étude comparée de deux logiques communautaires à l’épreuve de la ville moderne.

2001-2002 : Master 1 (Maîtrise) d’Histoire Moderne, Université Lumière-Lyon 2 et Université de Crète à Réthymnon (Grèce). Titre : Industrie et commerce en Grèce à travers les rapports des consuls français au Levant (v.1750-v.1850).

 Publications :

  • La Fabrique Communautaire. Les Grecs à Venise, Livourne et Marseille, v.1770-v.1830, ouvrage en préparation, soumission prévue aux éditions de l’Ecole Française de Rome au printemps 2013.
  • « Their Masters’ Voices? Muslim envoys and interpreters of « Oriental languages » (France, c.1610-c.1780) », Journal of Early Modern History, Vol. 19, à paraître (2015).
  • « Grecs de nation, sujets ottomans : expérience diasporique et entre-deux identitaires, v.1770-v.1830 », in Jocelyne Dakhlia et Wolfgang Kaiser (dir.), Les musulmans dans l’histoire de l’Europe, t. II, Passages et contacts en Méditerranée, Paris, Albin Michel, à paraître (janvier 2013), pp. 311-344.
  • « La mort à Venise. Cimetières et processions funéraires dans la communauté grecque-orthodoxe de Venise (XVIe-XIXe siècles) », in Mathieu Grenet, Yannick Jambon et Marie-Laure Ville (dir.), Histoire urbaine et sciences sociales: problèmes, recherches et perspectives, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, à paraître (septembre 2013).
  • « Drogman », in Dionigi Albera, Maryline Crivello, Thierry Fabre et Mohamed Tozy (dir.),  Dictionnaire de la Méditerranée, Arles, Actes Sud, à paraître (2013).
  • « Empire » [avec Alexis Rappas], in Dionigi Albera, Maryline Crivello, Thierry Fabre et Mohamed Tozy (dir.), Dictionnaire de la Méditerranée, Arles, Actes Sud, à paraître (2013).
  • Compte-rendu de Ian Coller, Arab France: Islam and the Making of Modern Europe, 1798-1831, Berkeley et Los Angeles, University of California Press, 2011 [Annales HSS, à paraître (2013)].
  • « Appartenances régionales, expérience diasporique et fabrique communautaire : le cas grec, fin XVIe-début XIXe siècle », Tracés. Revue de Sciences humaines, Vol. 23, No. 2 (2012), pp. 21-40.
  • « Vivre chez l’autre, travailler sans lui ? Les capotteri grecs de Venise, 1764-1804 », Cahiers de la Méditerranée, Vol. 84 (2012), pp. 123-138.
  • Compte-rendu de Maurits H. van den Boogert, The Capitulations and the Ottoman Legal System: Qadis, Consuls, and Beratlı in the Eighteenth Century, Leyde et Boston, Brill, 2005 [Cahiers de la Méditerranée, Vol. 84 (2012), pp. 423-427].
  • « Entangled allegiances: Ottoman Greeks in Marseille and the shifting ethos of Greek-ness (c.1790-c.1820) », Byzantine and Modern Greek Studies, Vol. 36, No. 1 (2012), pp. 56-71.
  • « Alexis Gierra, « interprète juré des langues orientales » à Marseille : une trajectoire entre marchands, frères et refugiés (fin XVIIIe-premier tiers du XIXe siècle) », in Gilbert Buti, Michèle Janin-Thivos et Olivier Raveux (dir.), Langues et langages du commerce en Méditerranée et en Europe à l’époque moderne, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2012, pp. 51-64.
  • « A Business Alla Turca? Levant Trade and the Representation of Ottoman Merchants in Eighteenth Century European Commercial Literature », in Michael Rotenberg-Schwartz et Tara Czechowski (dir.), Global Economies, Cultural Currencies of the Eighteenth Century, New York, AMS Press, 2012, pp. 37-52.
  • « Trade, Politics and City Space(s) in Mediterranean Ports » [avec Athanasios Gekas], in Carola Hein (dir.), Port Cities: Dynamic Landscapes and Global Networks, London-New York, Routledge, 2011, pp. 89-103.
  • « Culte orthodoxe et stratégies communautaires. Le cas des Grecs de Marseille (v.1790-v.1840) », in Bruno Dumons et Bernard Hours (dir.), Ville et religion dans l’Europe moderne et contemporaine, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2010, pp. 183-200.
  • « Quand “le plus court chemin” n’est pas le chemin le plus court. Les réseaux migratoires grecs vers Marseille de la fin du XVIIIe au milieu du XIXe siècle », in Annie Bleton-Ruget, Nicole Commerçon et Martin Vanier (dir.), Réseaux en question : utopies, pratiques et prospective, Mâcon, Institut de Recherche du Val de Saône-Mâconnais, 2010, pp. 383-395.
  • Compte-rendu d’Henriette de Bruyn Kops, A Spirited Exchange: The Wine and Brandy Trade Between France and the Dutch Republic in its Atlantic Framework, 1600-1650, Leyde et Boston, Brill, 2007 [European Review of History, Vol. 16, No. 4 (2009), pp. 597-598].
  • « La diaspora grecque (1820-1960). Une minorité aux marges de l’Etat ? » [avec Angelos Ntalachanis], in Stéphanie Laithier et Vincent Vilmain (dir.), L’histoire des minorités est-elle une histoire marginale ?, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2008, pp. 85-97.
  • « Naissance et affirmation d’une nation étrangère entre colonie et groupe de pression : le cas des Grecs à Venise entre le XVe et le XVIIe siècle », in Albrecht Burkardt (dir.), Commerce, voyage et expérience religieuse, XVIe-XVIIIe siècles, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2007, pp. 419-438.
  • « Citizens Abroad. The Greek Community of Marseilles and Political Events in Greece, 1820-1830 », InterCultural Studies, Vol. 7 (2007), pp. 39-52.
  • « La loge et l’étranger : les Grecs dans la franc-maçonnerie marseillaise dans le premier quart du XIXe siècle », Cahiers de la Méditerranée, Vol. 72 (2006), pp. 225-243.

Interventions :

[DEPUIS 2010]

  • 19 juin 2013 : « Des interprètes sur la frontière ? Drogmans et drogmanat entre Europe et Levant (XVIIe-XIXe siècles) », intervention au Séminaire La traduction : un objet d’histoire (XVIIIe-XXIe siècles), dirigé par Rahul Markovits et Blaise Wilfert-Portal, École Normale Supérieure (Ulm), Paris.
  • 23 mai 2013 : « Mobilités et identités en Méditerranée moderne : éléments pour une approche interdisciplinaire », intervention au Séminaire Histoire et Sciences sociales dirigé par Déborah Cohen et Thomas Glesener, Université de Provence Aix-Marseille I, Aix-en-Provence.
  • 25 janvier 2013 : « Une Babel italienne ? Sources bilingues et archives consulaires », intervention à la Journée d’étude Les sources consulaires, XVIIIe-XIXe siècles : approches prosopographiques, Ecole Française de Rome, Rome.
  • 14 décembre 2012 : « Qu’est-ce qu’une « communauté marchande étrangère » en Europe moderne ? Approches sociales et juridiques d’un objet polysémique », communication à la Journée d’étude de préparation à l’agrégation Les communautés marchandes étrangères dans les ports européens, dirigée par Caroline Le Mao et Michel Figeac, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, Bordeaux.
  • 20 juin 2012 : « Enseignement, philologie et polémique : Salomon Negri, un Damascène dans la République des Lettres, fin XVIIe-milieu XVIIIe siècle », intervention au Séminaire Histoire des Chrétiens d’Orient (XVIe-XXIe siècles), dirigé par Bernard Heyberger, École Pratique des Hautes Études, Paris.
  • 25 mai 2012 : « Muslim envoys and interpreters of « Oriental languages » in France and Italy, c. 1750-c.1825 », communication à l’Atelier d’étude Cross-confessional Diplomacy and Diplomatic Mediators in the Early Modern Mediterranean, Budapest (Hongrie), 24-27 mai 2012.
  • 1er juillet 2011 : « « Minorités » et service consulaire : Grecs, Juifs, Arméniens et Levantins dans les consulats italiens en Méditerranée orientale au XVIIIe siècle », communication à la Journée d’étude Les réseaux consulaires italiens en Méditerranée orientale (XVIIIe-XIXe s.), Ecole Française de Rome, Rome.
  • 3 mars 2011 : « Les territoires d’une diaspora : régions, communautés et nation parmi les Grecs de Venise, Livourne et Marseille, v.1770-v.1840 », intervention au Séminaire Diasporas et territoire(s) (XVIe-XVIIIe siècles), dirigé par Natalia Muchnik, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris.
  • 26 février 2011 : « Micro-patriotism? Regional Identities and National Consciousness in the Greek Diaspora: The Cases of Venice and Livorno, c.1770-c.1830 », communication à la Conférence internationale The Patriotism of the Expatriates. Diasporas and National Consciousness Between Europe, the Mediterranean and Beyond in the Long 19th Century, Université de Nicosie (Chypre), 25-26 février 2011.
  • 18 février 2011 : « Ottoman-ness and the Making of the Greek Diaspora, c.1770-c.1830 », communication à la Conférence internationale Union in Separation: Trading Diasporas in the Eastern Mediterranean (1200-1700), Université d’Heidelberg (Allemagne), 17-19 février 2011.
  • 3 septembre 2010 : « Cosmopolitanism, Minorities and Urban Spaces in Mediterranean Port-Cities, 17th to 19th Centuries: Research Questions and Theoretical Approaches » [avec Athanasios Gekas et Heleni Porfyriou], communication à la Xe Conférence internationale d’histoire urbaine, Gand (Belgique), 1er-4 septembre 2010.
  • 11 février 2010 : « Constructing and Deconstructing Community Through Its Sources: the Greeks of Venice and Livorno in the Mirror of Their Archives, 18th-19th Centuries », intervention au Séminaire Mémoire sociale et usages des sources primaires dans les pratiques historiques et anthropologiques / Κοινωνική μνήμη και χρήσεις πρωτογενών πηγών στην ανθρωπολογική και ιστορική έρευνα, dirigé par Maria Couroucli, École Française d’Athènes, Athènes (Grèce).