Archives du mot-clé esclavage

Table Ronde : Les couleurs de l’esclavage sur les deux rives de la Méditerranée

Le Centre de rechercherches historiques (CRH), l’Institut de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) et le Centre d’études africaines (CEAf) vous invitent cordialement à une TABLE RONDE autour de l’ouvrage collectif :

Couleurs de l’esclavage sur les deux rives de la Méditerranée (Moyen Age-XXe siècle), Roger BOTTE et Alessandro STELLA, éds, Paris, Karthala, 2012.

Mercredi 20 février 2013 13h30-17h

EHESS, salle M. & D. Lombard, 96 bd. Raspail, 75006 Paris

sous la présidence de Bernard VINCENT avec

Olivier GRENOUILLEAU

Alessandro STANZIANI

Mohamed OUALDI

Carmen BERNAND

Mot de bienvenue par Jean-Paul COLLEYN, directeur du CEAf.

 

http://h-net.msu.edu/cgi-bin/logbrowse.pl?trx=vx&list=H-West-Africa&month=1302&week=b&msg=fpoKBugBG8YQGJB1s2dEFQ

 

NOUVELLE PARUTION : R. Botte, A. Stella (Dir.), Couleurs de l’esclavage sur les deux rives de la Méditerranée (Moyen-Âge – XXe siècle)

COULEURS DE L’ESCLAVAGE SUR LES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE
THE COLOURS OF SLAVERY ON THE SHORES OF THE MEDITERRANEAN
Edited by/Sous la direction de Roger Botte et Alessandro Stella
Paris, Éditions Karthala, 396 p.

If the enslavement of black people has undeniably unique characteristics, it is also equally obvious that the institution of slavery is as complex and nuanced as the polychromy of human phenotypes.
Without going back to the Greco-Roman times, the Mediterranean space has represented a site of choice to observe the production of slaves, before, during and after the transatlantic slave- trade. From one shore to the other of the Mediterranean, one could observe the co-existence of slaves of different colours, origins and religions.
Together with Africans that had come through the trans-Saharan and Atlantic slave routes, slave markets were fed by Slaves, Caucasians and other Orientals. Religious cleavages nourished and justified the enslavement of Muslims as much as that of Christians and pagans. The same slave status was applied to individuals who, although they shared the same slave status, were destined to very different tasks on the basis of their ethnic origin, sex, age, physical appearance and supposed qualities.
From Byzantium to the Ottoman world, from Christian Europe to the lands of Islam, the designation of slaves represented a large palette of nuances, in which colour was revealed by what it is: a subjective vision of contrasts. It is this multifaceted slavery that the articles of this edited volume try to depict.

Si l’esclavage des Noirs présente une indéniable spécificité, il est tout aussi évident que l’institution esclavagiste a été aussi complexe et variée que la polychromie des phénotypes humains.
Sans remonter à l’Antiquité gréco-romaine, l’espace méditerranéen, avant, pendant et après la traite transatlantique des Africains est un observatoire de choix sur la fabrique d’esclaves. D’une rive à l’autre de la Méditerranée, nous pouvons observer la coexistence d’esclaves de différentes couleurs, origines, religions.
À côté d’Africains arrivés par les traites transsaharienne et atlantique, les marchés d’esclaves se nourrissaient de Slaves, Caucasiens et autres Orientaux, pendant que les clivages religieux alimentaient et justifiaient la capture et la mise en esclavage aussi bien de musulmans que de chrétiens et de païens. Le même statut d’esclave était appliqué à des individus qui, tout en partageant la domination servile, était souvent, de par leur origine ethnique, leur sexe, leur âge, leur apparence physique et leurs supposées qualités, destinés à des tâches diverses.
De Byzance au monde ottoman, de l’Europe chrétienne aux terres d’islam, la désignation des esclaves empruntait une large palette de nuances, la couleur se révélant pour ce qu’elle est : une vision subjective du contraste. C’est cet esclavage multiforme que tentent de dépeindre les textes ici réunis.

Table des matières/Table of contents

Avant-propos/Introduction
Roger Botte et Alessandro Stella

1. Commerce et esclavage dans le Maghreb oriental (viie-xe siècle)
1. Trade and slavery in eastern Maghreb (7th to 10th century)
Salah Trabelsi

2. Esclaves noirs et esclaves blancs en al-Andalus umayyade et en Ifrîqiya fâtimide. Couleurs, origines et statuts des élites sûdân, et saqâliba
2. Black slaves and white slaves in the Umayyad al-Andalus and in the Fatimid Ifrīqiya. Colours, origins and status of sūdān and saqāliba elites
Mohamed Meouak

3. Esclaves noirs et esclaves blancs en Sicile (vers 1300-vers 1450). Entre déshumanisation et socialisation
3. Black slaves and white slaves in Sicily (1300-1450 circa). Between dehumanization and socialization
Henri Bresc

4. Être esclave à Venise à la fin du Moyen Âge
4. Being slave in Venice at the end of the Middle Ages
Philippe Braunstein

5. Captifs et esclaves dans le royaume de Grenade (xiiie-xvie siècles)
5. Captives and slaves in the Grenade kingdom (13th to 16th century)
Raúl González Arévalo

6. « Negre e de terra de negres infels… » : Servitude de la couleur (Valence, 1479-1516)
6. « Negre e de terra de negres infels… » : Slavery of colour (Valence, 1479-1516)
Fabienne Plazolles Guillén

7. Les « Portugais noirs » de Guinée : destins mêlés (xve-xviie siècles)
7. The “black Portuguese” of Guinea: mixed destinies (15th to 17th century)
António de Almeida mendes

8. Selon l’arrivage sur le marché. La multiplicité ethnique des esclaves en Italie (xvie-xixe siècles)
8. Following the arrival to the market. Ethnic multiplicity of slaves in Italy (16th to 19th century)
Salvatore Bono

9. Le fondu des couleurs ? Expérience croisées de captivité dans le Maroc de l’armée noire
9. Fusing colours? Mixed experiences of captivity in Black Army Morocco
Jocelyne Dakhlia

10. « Bouc noir » contre « Bélier blanc ». L’armée des ‘Abîd al-Bukhârî du sultan Mawlây Ismâ’îl (1672-1727)
10. “Black goat” against “White ram.” The army of the ‘Abīd al-Bukhārī of the Sultan Mawlāy Ismā’il  (1672-1727)
Roger Botte

11. L’esclavage en territoire ottoman à l’époque moderne
11. Slavery in Ottoman lands in modern times
Frédéric Hitzel

12. Liens de parenté et liens sociaux chez les esclaves tsiganes de Valachie. Le salas au xviie siècle
12. Kinship ties and social ties among Gipsy slaves of Wallachia. The salas of 17th century
Florina Manuela Constantin

13. Destins d’affranchis noirs et blancs en Andalousie à l’époque moderne
13. Destinies of black and white manumitted slaves in Andalusia in the modern times
Alessandro Stella

14. Des Noirs dans les troupes des beys de Tunis. Deux expériences d’enrôlement d’esclaves et d’affranchis au milieu du xviiie siècle et en 1837
14. Blacks among Beys’ armies in Tunis. Two experiences of recruitments of slaves and manumitted from mid-18th century to 1837
M’hamed Oualdi

15. Problématique du phénotype. Approche comparative des esclavages dans la Tunisie du xixe siècle
15. The problem of phenotype. Comparative approaches of slavery in 19th century Tunis
Inès Mrad Dali

16. Travail et liberté en Algérie
16. Work and freedom in Algeria
Judith Scheele

Programme de l’atelier international sur l’esclavage dans l’Empire ottoman(23 novembre 2012, Paris) / Ottoman Slavery Workshop Programme (November 23rd,2012, Paris)

Endroit/location: Salle Lévi-Strauss (salle 3, rdc/ground floor),
Collège de France — 52, rue du Cardinal Lemoine, Paris 75005
Organisé par le CETOBAC (Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques) (CNRS-EHESS-Collège de France) et l’EPHE-IVe Section (Fondation Campus Condorcet-UMR 7192)

Argumentaire: L’esclavage est un élément fondamental de la société ottomane dite « classique », mais insuffisamment étudié en raison de l’intérêt qui a été longtemps exclusivement porté sur l’esclavage d’Etat ou à la question des captifs en Méditerranée. A l’heure actuelle, il n’existe aucune synthèse satisfaisante en la matière. Les publications d’Ehud Toledano ont porté sur le commerce des esclaves et sa diminution par étapes au XIXe siècle. Hakan Erdem s’est également intéressé au dernier siècle de l’institution jusqu’à l’éclatement de l’Empire après la fin de la Première guerre mondiale, tandis que Madeline Zilfi a repris la littérature secondaire sous l’optique des gender studies. Or la recherche est en train d’évoluer, notamment la jeune recherche, puisque plusieurs thèses sont actuellement en cours de préparation ou d’achèvement sur des sujets voisins, sous la direction de professeurs prestigieux dans le domaine ottomaniste. L’ambition de l’atelier est de traiter le plus possible des différentes facettes de l’institution de sur les plans thématique, géographique et chronologique. Pour ce faire, les communicants mettront l’accent sur la diversité de leurs sources et leurs approches. La critique de l’historiographie ne sera pas négligée, toutefois la priorité sera donnée à la présentation des travaux inédits. Aborder l’espace ottoman de l’époque moderne en tant qu’aire culturelle fournira potentiellement des outils et des élements nécessaires pour le discernement des spécificités et des traits distinctifs de l’esclavage ottoman, avec la prise en considération de l’évolution historique de l’institution. Sur ce point, la provenance de la documentation des provinces centrales, mais aussi des marges de l’Empire se situe au cœur de l’analyse.

Overview: Slavery is a fundamental component of the so-called « classical » Ottoman society, although it has remained largely unexplored because the research exclusively focused on state slavery (ḳul system) and captives in the Mediterranean. At present, there is no satisfactory synthesis on the matter. Ehud Toledano’s publications aimed at studying the 19th century slave trade and its gradual suppression. Hakan Erdem also examined the institution’s demise in the late Ottoman Empire, whereas Madeline Zilfi analysed the historiography through a gender studies approach. And yet, the research is in constant evolution, especially by young academics. The theses of these young researchers on neighbouring topics to Ottoman slavery, advised by prestigious professors of Ottoman studies, are in progress and/or already submitted. The workshop’s ambition is to tackle different thematic, geographic and chronological aspects of the institution as much as possible. In order to do so, the participants will emphasise the diversity of their sources and approaches. Criticism of historiography won’t be neglected, although the priority will be given to the presentation of unpublished original research. Dealing with the early modern Ottoman space as a cultural area can potentially provide the necessary tools for discerning the specific characteristics and distinctive features of Ottoman slavery, along with the consideration of the institution’s historical evolution. In this respect, the documentation of the central provinces, as well as that of the Empire’s margins will be situated at the heart of the analysis.

9h00-9h30/9:00-9:30 a.m.: Accueil/Welcome-introduction

9h30-11h00/9:30-11:00 a.m.: L’esclavage au quotidien au XVIe siècle / Slavery in 16th century daily life

Président de séance: Wolfgang Kaiser, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/EHESS

Hayri Gökşin Özkoray (EPHE, UMR 7192 – associé CETOBAC): « L’esclavage domestique au XVIe s. dans les provinces dites “centrales” (La Roumélie et l’Anatolie) »

Nur Sobers Khan (University Of Cambridge): « “Firasetle nazar edesin”: Recreating the gaze of the Ottoman slave owner at the confluence of textual genres »

11h00-11h30/11:00-11:30 a.m.: Pause café/Coffee break

11h30-13h00/11:30a.m.-1:00 p.m.: La doctrine juridique de l’esclavage ottoman (XVIe-XVIIIe s.) / The juridical doctrine of Ottoman slavery (16th-18th centuries)

Président de séance: Nicolas Vatin, EPHE

Joshua Michael White (University of Virginia): « Piracy and Slavery in Early Modern Ottoman Islamic Law »

Yavuz Aykan (Humboldt Universität zu Berlin): « Qu’est-ce qu’une ümm-i veled? La question de la loi et de la propriété en corrélation avec la question de la liberté et de l’esclavage »

13h00-14h30/1:00-2:30 p.m.: Déjeuner/Lunch

14h30-16h00/Le sort des Africains subsahariens dans l’Empire ottoman (XVIIIe-XIXe s.) / The fate of Sub-Saharan Africans in the Ottoman Empire (18th-19th centuries)

Président de séance: M’hamed Oualdi (INALCO)

Yiannis Spyropoulos (Université de Crète): « Slaves and Freedmen in Early Ottoman Crete » Michael Ferguson (McGill University): « Enslaved and Emancipated Africans in 19th century « Cosmopolitan Izmir » »

16h00-16h30/4:00-4:30 p.m.: Pause café/Coffee break

16h30-18h00/4:30-6:00 p.m.: Discussion générale: étudier l’esclavage dans l’Empire ottoman / General discussion: studying slavery in the Ottoman Empire

 

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website