Archives du mot-clé Espagne

[Journée d’étude] « Négociants sur mer », « marchands mariniers » et patrons de barque

Nous souhaiterions présenter aujourd’hui une journée d’étude coorganisée par l’un des membres du projet ERC ConfigMed, Christopher Denis Delacour, à l’Université Aix-Marseille. Manuel Lomas Cortes et Guillaume Calafat, du projet ERC ConfigMed, y participent également.
Par ailleurs, trois membres du projets ont commencé leur contrat de recherche dans le cadre du projet ERC en ce début d’année universitaire. Il s’agit de la post-doctorante Mafalda Ade Winter et des Senior Researcher Biagio Salvemini et Eloy Martin Corrales. Ils rejoignent ainsi notre équipe déjà active depuis un an, Christopher Denis Delacour, Mathieu Grenet, Güneş Işıksel, Wolfgang Kaiser, Manuel Lomas Cortes et Johann Petitjean.
Enfin, nous souhaiterions féliciter chaleureusement Guillaume Calafat, qui a brillamment soutenu sa thèse de doctorat le 26 octobre 2013.

« Négociants sur mer », « marchands mariniers » et patrons de barque

Le mercredi 13 novembre 2013 – MMSH, salle Paul-Albert Février, 9h-17h30
Organisation : Gilbert Buti | Christopher Denis-Delacour | Olivier Raveux
D’une rive l’autre : les économies méditerranéennes et leurs mondes de l’époque moderne à nos jours

Le capitaine d’embarcation peut être considéré comme une pierre angulaire des économies maritimes. Qu’il soit simple « conducteur » ou qu’il assume également des fonctions dans les domaines du négoce et de l’armement, le capitaine se présente comme un intermédiaire économique, juridique et social aux multiples facettes. Cette rencontre vise à appréhender l’éventail des tâches et des responsabilités exercées par les capitaines de navires en Méditerranée et la gestion de cette diversité de fonctions au cours de leurs missions. Cet éclairage porté sur les « capitaines en Méditerranée » ne s’appuie en rien sur une géographie sociale et économique restreinte. Au sein d’un espace fragmenté, tant sur les plans juridique et culturel que politique et religieux, et dans l’orbite d’intérêts économiques se dilatant au-delà d’une mer et de ses rives, ce sont l’ensemble des capitaines ou patrons navigant en Méditerranée qui retiendront notre attention, de leur partance à leur atterrage, qu’ils soient méditerranéens ou non. Les travaux présentés auront notamment pour but de saisir les manières avec lesquelles les savoirs ‑ juridiques, économiques et sociaux ‑ s’entrelacent autour de la gestion des équipages, des relations avec les partenaires et du rôle de relais juridico-commercial assumé par la figure finalement méconnue du capitaine marchand.

Programme

Régis Bertrand et Gilbert Buti, AMU-Telemme
Charles Carrière, un parcours d’historien?

Présentation de la journée

Thierry Allain, CRISES, Université Paul Valéry-Montpellier III
Au prisme du récit de la fortune de mer : les capitaines marchands d’Amsterdam et l’économie maritime méditerranéenne au XVIIIe siècle

André Lespagnol, Université de Rennes 2
Marins et marchands : la complexité des fonctions des capitaines « ponantais » en Méditerranée (XVIIe-XIXe siècles)

Laurent Pavlidis, UMR Telemme
Les capitaines provençaux dans l’océan Indien au XIXe siècle : entre mission assignée et liberté d’action

Christopher Denis-Delacour, ERC ConfigMed – Université Paris I
Crossing the shadow-line. « Passions » maritimes et raisons marchandes des capitaines de Procida en Atlantique (XIXe-Xxe siècles)

Patricia Payn-Echallier, AMU-CNRS-Telemme
L’impact de la position géographique du port d’Arles sur les activités des patrons (fin XVIe-XVIIIe siècle)

Luca Lo Basso, Université de Gênes
Pratiques, expériences et langages d’un capitaine de navire au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles : l’exemple de Nicolo Campanella et son autobiographie

Guillaume Calafat, Ecole française de Rome
Les recours du capitaine. Procédures et étapes du contentieux entre Livourne, Pise et Florence (1600-1740)

Manuel Lomas Cortès, Université de Valence – ERC ConfigMed, Université Paris 1
Le capitaine de galère dans la monarchie hispanique : discours théorique et pratique du gouvernement aux XVIe et XVIIe siècles

Apostolis Delis, Foundation for Research and Technology, Institute for Mediterranean Studies, Greece
Pratiques avancées dans un contexte rétrograde? Le rôle du capitaine et la figure de directeur dans la gestion et le fonctionnement des navires dans la marine à voile à Syra au milieu du XIXe siècle

2013.11.13 programme

Les galères d’Espagne : une société de frontière itinérante et de conflits dans la Méditerranée des XVI-XVIIe siècles.

Nous continuons notre présentation des projets des différents membres du programme avec celui de Manuel Lomas Cortes. Vous trouverez ci-dessous une version en italien ainsi qu’une traduction en français.

“Le galee di Spagna: una società di frontiera itinerante e conflittiva nel Mediterraneo dei secoli XVI-XVII”

Il progetto di ricerca di Manuel Lomas ha l’obiettivo di riflettere sul significato dell’esistenza della galea al di là del suo ruolo protagonista nella guerra navale e la storia politica del Mediterraneo in età moderna, attraverso l’applicazione dei modelli analitici legati ai recenti studi di frontiera. Si tratta, in primo luogo, di mettere in valore la sua importanza nella vertebrazione territoriale, economica e culturale dello spazio mediterraneo, così come la sua funzione come veicolo di trasmissione non solo di uomini e denaro, ma pure d’idee, creenze e modelli politici e giuridici. Per raggiungere questa meta, Manuel Lomas propone lo studio delle liti comerciali e giurisdizionali vincolate alla presenza delle galee nella costa ed i porti spagnoli, e la ricostruzione delle reti di provveditori, agenti e intermediari finanziari che, attraverso il Mediterraneo, partecipavano nel loro sostegno. In secondo luogo, questa ricerca parte dalla premessa che le squadre di galere possano essere studiate come società di frontiera particolari e periferiche, dotate della sua propia giurisdizione e dove possibilmente si svilupparono mecanismi di rapporto, coesione e sociabilità caractteristici. Le galee dei secoli XVI e XVII furono crogioli sociali, linguistici e culturali, dove coesisterono persone di procedenze geografiche e creenze religiose molto diverse (da principi e grandi signori a ladri ed eretici di ogni sorte), senza mura di separazione ne quasi posibilità d’indiferenza, elemento che fa di loro uno spazio privilegiato per lo studio delle società mediterranee e delle loro forme d’integrazione e  segregazione. A questo fine la presente ricerca propone l’elaborazione di una storia sociale delle galee, a partire dell’analisi della corrispondenza ufficiale, i libri di conti ed i processi giudiziari che coinvolssero l’equipaggio delle galee nei tribunali spagnoli.   

Les galères d’Espagne : une société de frontière itinérante et de conflits dans la Méditerranée des xvi-xviie siècles.

Le projet de recherche a pour objectif de réfléchir sur la signification de l’existence de la galère au-delà de son rôle de protagoniste dans la guerre navale et l’histoire politique de la Méditerranée à l’époque moderne. Cette réflexion se construit à travers l’application des modèles analytiques liés aux études récentes sur la frontière. Dans un premier temps, nous chercherons à mettre en valeur l’importance de la galère dans l’articulation territoriale, économique et culturelle de l’espace méditerranéen, et notamment sa fonction comme vecteur des transmissions non seulement des hommes et des flux financiers, mais également d’idées, de croyances et de modèles politiques et juridiques. Pour atteindre cet objectif, je propose l’étude des litiges commerciaux et juridiques liés à la présence des galères sur la côte et les ports espagnols, ainsi que la reconstruction des réseaux d’inspecteurs, agents et intermédiaires financiers qui, à travers la Méditerranée, ont participé à leur pérénité. Dans un second temps, cette recherche part du présupposé que les équipages des galères peuvent être étudiés comme une société de frontière particulière et périphérique, dotée de sa propre juridiction et où se sont probablement développés des mécanismes de rapports, de cohésion et de sociabilité caractéristiques. Les galères du xvie et xviie siècles furent un creuset social, linguistique et culturel où coexistèrent des personnes de provenance géographique et de croyance religieuse extrêmement diverses (des princes et grands seigneurs aux voleurs et hérétiques de toute sorte), sans murs de séparation ni possibilité d’indifférence. Cette caractéristique en fait un espace privilégié pour l’étude de la société méditerranéenne et des ses formes d’intégration et de ségrégation. À cette fin, la présente recherche propose l’élaboration d’une histoire sociale des galères, à partir de l’analyse de la correspondance officielle, des livres de comptes et des procès judiciaires qui concernent l’équipage des galères dans les tribunaux espagnols.

Table ronde : Les musulmans en Europe à l’époque moderne

Jeudi 4 avril, 17-19h
Salle Lombard, 96 bd Raspail, 75006 Paris
Entrée libre.
 Sans titre
 

Table ronde autour des ouvrages :

Henry Laurens, John Tolan, Gilles Veinstein,

L’Europe et l’islam : quinze siècles d’histoire, Odile Jacob, 2009.

Jocelyne Dakhlia, Bernard Vincent (dir.),

Les musulmans dans l’histoire de l’Europe. I. Une intégration impossible, Albin Michel, 2011.

Lucette Valensi,

Ces étrangers familiers. Musulmans en Europe (XVIe – XVIIIe siècles), Payot, 2012.

Isabelle Poutrin,

Convertir les musulmans. Espagne, 1491-1609, PUF, 2012.

Jocelyne Dakhlia, Wolfgang Kaiser (dir.),

Les musulmans dans l’histoire de l’Europe. II. Passages et contacts en Méditerranée, Albin Michel, 2013.