Archives du mot-clé Islam

[Parution] Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Rémi Dewière, de notre projet ERC ConfigMed, Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle), publié par les éditions de la Sorbonne dans la collection Bibliothèque historique des pays d’Islam.

Résumé

Rebattons les cartes. Le Sahara est au Nord. Son rivage, le Sahel, coupe l’Afrique en deux, de l’Atlantique à la mer Rouge. En son centre, le lac Tchad est le lieu de rencontre de migrants, transhumants, marchands et pèlerins venus des quatre coins du continent. Cette région, plus connue aujourd’hui pour les exactions de Boko Haram, fut à l’époque moderne un carrefour majeur dans les échanges économiques, humains et culturels du Sahel et du Sahara, jusqu’à la Méditerranée. C’est là que, à la croisée du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun actuels, la dynastie des Sefuwa pose les bases d’un État islamique puissant : le sultanat du Borno. Parcourant et organisant leur territoire, entreprenant au péril de leur vie le pèlerinage à La Mecque, les sultans du Borno s’affirment aux XVIe et XVIIe siècles comme des interlocuteurs essentiels dans le monde musulman.

Un imam de la cour, Aḥmad b. Furṭū, nous a livré un témoignage exceptionnel de ce chapitre de l’histoire de l’Afrique, à travers le récit des quinze premières années du règne du sultan Idrīs b. ‘Alī (1564-1596), plus connu sous le nom d’Idrīs Alawma. Loin des idées reçues, son œuvre apporte un éclairage saisissant sur le fonctionnement d’un État sahélien à l’époque moderne et sur ses relations avec le monde qui l’entoure. C’est en embrassant son regard et en prenant en compte les dynamiques environnementales, sociales et politiques de son temps que cet ouvrage cherche à redonner au sultanat du Borno sa place dans le monde, du lac Tchad à La Mecque.

Sommaire

Remerciements

Conventions

Introduction

Prélude. Pour une nouvelle histoire du Borno à l’époque moderne

I. Une consolidation régionale (1391-1574)
II. La bataille pour le Sahara (1574-1585)
III. L’apogée du Borno (1585-1710)

Première partie. REPRÉSENTATIONS DU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 1 — Aḥmad b. Furṭū, homme de cour, observateur du monde

I. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū : d’une archive d’État au document historique
A. Histoire des manuscrits
B. L’œuvre d’Aḥmad b. Furṭū, du manuscrit à l’édition

II. Aḥmad b. Furṭū, un savant musulman au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Aḥmad b. Furṭū, un ‘ālim à la cour du Borno
B. La place d’Aḥmad b. Furṭū à la cour du Borno

III. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū, une œuvre littéraire au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Une chronique royale inspirée par les maġāzī
B. Une structure de récit marquée par l’expérience de l’auteur
C. Les objectifs de l’auteur

Chapitre 2 — Les représentations du monde au sultanat du Borno

I. Mise à l’écrit, qualification et classification du monde
A. Transcrire et qualifier le monde
B. Classer le monde

II. Représentation des structures politiques dans le récit d’Aḥmad b. Furṭū
A. Le Borno, le Kanem, Kano, trois États territorialisés ?
B. Les acteurs sans territoire, des réalités au discours ?
C. Les sociétés frontalières, entre marge et autonomie

III. Vers une carte du monde tel qu’il est perçu à la cour du sultan du Borno
A. Dessiner le monde physique
B. Centre et périphéries, une construction borno-centrée du monde

Deuxième partie. LE SULTANAT DU BORNO ET SON MILIEU

Chapitre 3 — Le Borno et le bassin du lac Tchad

I. Le lac, poumon du Sahel central
A. Le lac Tchad, à la croisée des chemins
B. Les variations du lac
C. Le lac comme repoussoir des États, une frontière au cœur du bassin du lac Tchad

II. De la Komadugu Yobe au Chari, le cœur géographique du sultanat du Borno
A. Y a-t-il un changement écologique sur les rives de la Komadugu Yobe ?
B. La sanctuarisation du Borno
C. Un glissement progressif vers le sud ?

III. L’impact de l’altitude sur les limites du sultanat du Borno
A. Un rayonnement militaire et politique circonscrit au bassin du lac Tchad
B. Les montagnes comme lieu de refuge
C. Les montagnes du sud, frontière « naturelle » à l’expansion du Borno ?

Chapitre 4 — Climats et latitudes : Sahel et Sahara, vers un plus grand bassin du lac Tchad ?

I. Le Sahel, une unité géographique, climatique et politique ?
A. Le Sahel, de l’unité climatique au modèle étatique ?
B. Les routes transsahéliennes, le fil du collier de perles
C. L’impact sur les représentations et les relations

II. Le Sahara, espace de vie, espace d’échange
A. Confins, frontière et interface
B. Le Sahara pluriel : les méridiens
C. Les rivages du Sahara, des ports de désert

III. Le sultanat du Borno et les routes du Sahara
A. L’axe Tripoli-Borno et les oasis du commerce transsaharien
B. Les diagonales, des routes peu connues
C. L’impact des Touareg et des Teda/Tubu : quelle place pour des routes horizontales ?

Troisième partie. DU LAC TCHAD À LA MECQUE, MOBILITÉ ET ḤAǦǦ AU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 5 — Mobilités plurielles. Transhumances, commerce et migrations

I. Migrations et contrôle des populations
A. L’arrivée des Sefuwa au Borno (XIIIe-XVIe siècle)
B. Contrôle des population et migration sous Idrīs b. ‘Alī
C. Les autres migrations : esclavage et migrations à longue distance
D. L’émigration bornouane, un vecteur du rayonnement des Sefuwa ?

II. La mobilité pastorale dans l’histoire du sultanat du Borno
A. L’impact de la transhumance sur les équilibres régionaux : l’exemple des guerres du Kanem d’Aḥmad b. Furṭū
B. La gestion des transhumances, une question politique ?
C. Spatialisation des rapports entre État et transhumants

III. La mobilité sur une longue distance : du commerce aux déplacements religieux
A. Le commerce transsaharien, vecteur majeur de la mobilité à longue distance
B. Commerce et mobilité du lac Tchad à la mer Rouge
C. Le commerce vers le sud et l’ouest
D. Islam et mobilité : ‘ulamā’, ziyāra et rayonnement culturel du sultanat du Borno

Chapitre 6 — Le ḥaǧǧ et l’intégration du Borno au Dār al-Islām

I. Les acteurs du ḥaǧǧ
A. Les Sefuwa : la « dynastie aux vingt ḥāǧǧī »
B. Du prince à l’étranger de passage, les ḥāǧǧī dans la société du Borno

II. Les chemins du ḥaǧǧ
A. Les cycles de la route transsaharienne
B. Du Sahara à la savane, les transformations des routes du pèlerinage

III. Le ḥaǧǧ, vecteur de légitimation du pouvoir du sultanat du Borno
A. L’utilisation du ḥaǧǧ pour la correspondance diplomatique
B. Le pèlerinage, objet de prestige et de légitimation des sultans du Borno
C. Le sultan en pèlerinage, pratiques et dangers d’une diplomatie « directe »

Quatrième partie. LA CONSTITUTION DU BORNO COMME PUISSANCE ISLAMIQUE

Chapitre 7 — La matérialité de l’État bornouan

I. Itinérance du pouvoir et territoire du Borno
A. Reconstruction cartographique du pourtour du lac Tchad
B. Du centre aux frontières, les nœuds géographiques du récit d’Aḥmad b. Furṭū
C. Zones de violence, zones de paix : les réalités de l’exercice du pouvoir bornouan

II. Les fondements économiques de l’État bornouan
A. Production du sel et itinérance du sultan
B. La brique rouge : marqueur d’État

III. Le territoire du Borno : frictions, frontières et contrôles
A. La friction du terrain
B. L’État et ses marges : quelles frontières pour le sultanat du Borno ?
C. Du cœur aux confins du sultanat : rencontrer le sultan

Chapitre 8 — Un État islamique en paroles
I. Le Borno, un État islamique
A. La place du Borno dans le Dār al-Islām
B. Une hiérarchisation politique du monde
C. Ḥarb, ribāṭ, ġazw et ǧihād

II. Le discours de légitimation de la dynastie sefuwa
A. Le nasab, l’origine himyarite de la dynastie des Sefuwa
B. De la nisba himyarite à la nisba qurayshite, la construction d’une légitimité califale
C. Du calife au wālī, les transformations de la légitimité religieuse

Conclusion

Sources

Bibliographie

Annexes

Index

Table des cartes

Table des figures

Table des tableaux

 

 

 

 

[Parution] Judging the Franks

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’article de Francisco Apellániz, « Judging the Franks: Proof, Justice, and Diversity in Late Medieval Alexandria and Damascus » dans le dernier numéro de la revue Comparative Studies in Society and History.

Abstract:

This article describes how Islamic and Frankish legal devices complemented each other and were even combined to settle disagreements in the late medieval Middle East. For this purpose, it focuses on two legal institutions that provided responses to the biases of Islamic law against non-Muslims and to the prejudices of Franks against the local law. The first are the notaries sent to the Mamluk cities by the Venetian government to draw up legal documents and to support the transactions of Venetian merchants. The second are the new royal or siyāsa courts implemented by the sultans, where justice was dispensed by government officials instead of by traditional judges, or qāḍīs. Specifically, the article discusses, in a comparative manner, what constituted proof for Christians and Muslims, whether minorities could bear testimony or not, and how notaries and judges dealt with unbelievers. A common notarial culture, together with the expansion of siyāsa jurisdiction over the affairs of foreigners, brought about a much deeper legal interplay than has previously been understood. Ultimately, it is argued that Mediterranean medieval societies had evolving attitudes toward justice and diversity, and approached their own legal traditions in ways compatible with the conflict resolution, while constantly borrowing legal concepts about difference from each other.

Lien vers l’article sur Academia.edu.

 

[Lecture] Ghislaine Lydon – Lundi 7 décembre, salle Perroy (Sorbonne)

Nous avons l’honneur et le plaisir de vous annoncer que Ghislaine Lydon (UCLA) donnera une lecture le lundi 7 décembre de 15 heures à 17 heures en salle Perroy à la Sorbonne, avant le séminaire hebdomadaire de l’IHMC.

Cette lecture aura pour titre Economies de Papier et Papiers de l’Economie: Esquisse comparative sur la place de l’écrit dans l’histoire commerciale

Professeure assistante à la University of California, Los Angeles, G. Lydon est spécialiste de l’histoire moderne de l’Afrique de l’Ouest, et notamment des échanges transsahariens d’un point de vue commercial et légal. Elle est l’auteure de On Trans-Saharan Trails: Islamic Law, Trade Networks and Cross-Cultural Exchange in Nineteenth-Century Western Africa et a co-édité avec Graziano Krätli l’ouvrage collectif The Trans-Saharan Book Trade. Manuscript Culture, Arabic Literacy and Intellectual History in Muslim Africa.

G. Lydon travaille actuellement à la publication d’un ouvrage intitulé Contracting Trust: Paper, Literacy and the Law in the History of Muslim Africa. Cet ouvrage

examines the impact of literacy and writing paper in the organization of early modern and modern Muslim and non-Muslim economies. This is a broad study that begins with a history of the production and use of paper in world history, and goes on to consider how legal institutions and commercial literacy shaped ‘paper economies.’ Depending on the religious frameworks and legal cultures supporting these institutions, they experienced different economic development outcomes.

Nous espérons vous y voir nombreux.

[Colloque] L’étude des documents légaux : nouvelles approches de la papyrologie et de la diplomatique arabes

Collège de France – Site Cardinal Lemoine
Salle Levi-Strauss – 75005 Paris
27-29 juin 2013
Organisateurs : Lahcen Daaïf et Moez Dridi dans le cadre du Projet ILM
 

S’efforçant  d’interroger  autrement  le  matériau  papyrologique  et diplomatique,  ce  colloque  se  propose  d’éclairer  le  rapport  entre matérialité  des sources  et  conception  de  l’histoire. D’une  part,  il  explore  le  fonctionnement  du système  judiciaire musulman,  et  à  travers  lui,  le  statut  juridique  des minorités religieuses,  de  l’autre,  il  réexamine  le  rapport  du monde musulman médiéval  à l’Autre,  aux  pays  limitrophes  de  la  dār  al-ḥarb.  Aussi  la  réflexion  des interventions  qui  ponctuent  ce  colloque  porte-t-elle  sur  les  documents  légaux  et écrits officiels à la faveur d’approches croisées rendues possibles grâce aux divers domaines  de  recherche  qui  y  sont  explorés,  histoire,  religion,  droit  normatif  et archéologie.

Qu’ils soient d’Orient (Égypte, Syrie) ou d’Occident musulman (Maghreb, al-Andalus),  les  témoignages  dont  sont  porteurs  ces  écrits  légaux  et  officiels, objets d’une analyse pluridisciplinaire, contribuent à renouveler notre vision de la fonction et de l’autorité des acteurs judiciaires comme de celles des détenteurs du pouvoir politique au Moyen Âge.

Jeudi 27 juin 2013

14h00 -14h30 : Accueil et mot d’ouverture

1)      Réflexions sur le système judiciaire musulman : théorie et pratique

Présidente de séance : A. Zomeño

14h30-15h15 : Mohamed Nasr Abdelrahman Gad (Université Aïn Shams, Le Caire), يسدقلا مرحلا قئاثو ءوض يف ةيكولمملا سدقلا يف ةمذلا لهل ةيئاضقلا تلماعتلا

15h15-16h00 : Brahim Jadla (Université de la Manouba, Tunis), « Les experts judiciaires d’après le manuscrit 18067 (BNT) (les Waṯā’iq d’Ibn Hārūn) »

16h00-16h30 : Pause café

16h30-17h15 : Christian Müller (CNRS-IRHT), « Les actes du qāḍī (Xe -XVI e siècle) : quelles formes et quels contenus ? »

17h15-18h00 : Mathieu Tillier (IFPO-Damas), « Deux papyrus du II e /VIII e siècle relatifs à l’administration judiciaire de Fusṭāṭ »

Vendredi 28 juin 2013

2)      La pratique notariale à travers les documents légaux

Président de séance : B. Jadla

10h00-10h45 : Ursula Bsees (Université de Vienne), « Un héritage, une vente et un troisième document : P. Cair.EgLib.inv.339v »

10h45-11h30 : Lahcen Daaif (CNRS-IRHT), « Signalement des rectifications et des additions (mulḥaqāt) dans les actes légaux »

11h30-11h45 : Pause café

11h45-12h30 : Bassam Dayoub (Université Paris 1) « Les actes de waqf gravés sur la pierre à Damas : éléments de réflexion »

12h30-14h00 : Pause déjeuner

Président de séance : Ch. Müller

14h00-14h45 : Moez Dridi (CNRS-IRHT), « Le ʿakkām dans la caravane des pèlerins : un métier méconnu, revu à la lumière d’un document légal inédit »

14h45-15h30 : Wissem Gueddich (CNRS-IRHT), « Trois actes de vente d’esclaves rédigés en trois langues (hébreu, arabe, judéo-arabe) : différence et similitude »

15h30-16h00 : Pause café 16h00-16h45 : Naïm Vanthieghem (Université libre de Bruxelles), « Dans l’intimité des notaires égyptiens : témoignages papyrologiques »

16h45-17h30 : Amalia Zomeño (CSIC-Madrid), « Still New Discoveries of Arabic Legal Documents : The Collection of the Historical Archive in Granada »

Samedi 29 juin 2013

3)      Documents témoins : rapport aux minorités et aux pays étrangers

Président de séance : M. Tillier

9h30-10h15 : Farid Bouchiba (RELMIN-Nantes) : « Les formulaires notariaux (kutub al-waṯā’iq) : outils pour l’étude de la conversion des chrétiens, juifs et mazdéens à l’islam en al-Andalus »

10h15-11h : Tamer El-Leithy (Université de New York) : « The Biography of a Coptic cul-de-sac : Reconstituting Kin and Home, Rethinking (Dhimmi) Community and (Islamic) Law »

11h-11h15 : Pause café

11h15-12h : Mohamed Ouerfelli (Université d’Aix-en Provence), « La normalisation des relations diplomatiques au Moyen Âge : les traités de paix et de commerce entre Pise et le Maghreb (XII e – XIVe ) »

12h- 12h45 : Ch. Müller, L. Daaif, M. Dridi, M. Rouabah : animation d’un atelier sur CALD : Comparing Arabic Legal Documents.

12h45-13h00 : Mot de clôture

Contact : Muriel Rouabah
muriel.rouabah@irht.cnrs.fr
Tel. 01 44 27 18 96
 
programme_ILM_juin

Table ronde : Les musulmans en Europe à l’époque moderne

Jeudi 4 avril, 17-19h
Salle Lombard, 96 bd Raspail, 75006 Paris
Entrée libre.
 Sans titre
 

Table ronde autour des ouvrages :

Henry Laurens, John Tolan, Gilles Veinstein,

L’Europe et l’islam : quinze siècles d’histoire, Odile Jacob, 2009.

Jocelyne Dakhlia, Bernard Vincent (dir.),

Les musulmans dans l’histoire de l’Europe. I. Une intégration impossible, Albin Michel, 2011.

Lucette Valensi,

Ces étrangers familiers. Musulmans en Europe (XVIe – XVIIIe siècles), Payot, 2012.

Isabelle Poutrin,

Convertir les musulmans. Espagne, 1491-1609, PUF, 2012.

Jocelyne Dakhlia, Wolfgang Kaiser (dir.),

Les musulmans dans l’histoire de l’Europe. II. Passages et contacts en Méditerranée, Albin Michel, 2013.