Archives du mot-clé Johann Petitjean

[Parution] Litigation and the Elements of Proof in the Mediterranean (16th-19th C.)

Nous sommes très heureux de vous signaler la parution du dossier Litigation and the Elements of Proof in the Mediterranean (16th-19th C.), coordonné par Wolfgang Kaiser Et Johann Petitjean pour les Quaderni Storici.

Il est le résultat de travaux menés au sein du programme Mediterranean Reconfigurations: Intercultural Trade, Commercial Litigation, and Legal Pluralism, 15th-19th Centuries (ERC ConfigMed).
Ce dossier est composé comme suit:

– Wolfgang Kaiser (ERC ConfigMed/Université Paris 1/EHESS), Johann Petitjean (ERC ConfigMed/Université de Poitiers), Introduction, p. 619-632.

Francisco Apellániz (ERC ConfigMed/Villa i Tatti), «You cannot produce a Muslim witness»: Early Ottoman Attitudes Towards Proof and Religious Difference, p. 633-648.

Mafalda Ade (ERC ConfigMed/McGill University), The Ottoman Commercial Tribunal in Damascus and the Use of Testimony and Evidence in Mixed Cases in the 19th Century, p. 649-672.

– Jessica M. Marglin (University of Southern California), Extraterritoriality Meets Islamic Law: Legal Pluralism and Elements of Proof in the International Mixed Court of Morocco, 1871-1872, p. 673-700.

– Joshua M. White (University of Virginia), Litigating Disputes over Ships and Cargo in Early Modern Ottoman Courts, p. 701-726.

Andrea Addobbati, When Proof Is Lacking (ERC ConfigMed/Università di Pisa): A Ship Captain’s Oath and Commercial Justice in the Second Half of the Seventeenth Century, p. 727-752.

Michael Talbot (ERC ConfigMed/University of Greenwich), When Proof Is Not Enough: An Ottoman Merchant in the Gibraltar Vice-Admiralty Court in the 1760s, p. 753-776.

En plus de la version papier, la revue est consultable sur internet via: Web of Science (AHCI), Current Contents, Scopus Bibliographic Database, Historical Abstracts, International Bibliography of the Social Sciences (IBSS), America: History and Life, Current Abstracts, Periodicals Index Online, Articoli italiani di periodici accademici (AIDA), ERIH Plus, Bibliografia storica nazionale, Analecta-Spoglio dei periodici italiani, Dialnet, Catalogo italiano dei periodici (ACNP), JournalSeek, Essper, Fondazione Istituto F. Datini, Google Scholar, Primo Central (Ex Libris), EDS (Ebsco).
https://www.rivisteweb.it/issn/0301-6307

[Conférence] Eléments de preuve et litiges commerciaux en Méditerranée (XVe – XIXe siècle) / Elements of proof and commercial litigations in the Mediterranean (15th – 19th century)

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue des journées d’études intitulées Eléments de preuve et litiges commerciaux en Méditerranée (XVe – XIXe siècle) / Elements of proof and commercial litigations in the Mediterranean (15th – 19th century), organisées par  Francisco Apellániz, Yavuz Aykan, Rémi Dewière, Wolfgang Kaiser et Johann Petitjean dans le cadre de l’ERC ConfigMed et avec la participation de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, de l’European Research Council et de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (IHMC). Vous trouverez ci-dessous l’annonce et le programme. Le flyer est téléchargeable ici en français et ici en anglais.

 

L’European Research Council (Programme Mediterranean Reconfigurations),

l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

et l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine – IHMC présentent

les journées d’étude

Éléments de preuve et litiges commerciaux en Méditerranée (xve – xixe siècles)

IMG_0243

Joseph VERNET, L’intérieur du port de Marseille vu du pavillon de l’Horloge du Parc (1754)

Paris, 18-20 juin 2015

Salle Marc Bloch (galerie Rollin, escalier C, 2e étage)

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

17, rue de la Sorbonne 75005, Paris

Présentation

Que nous apprennent les artéfacts probatoires produits pour régler les litiges commerciaux au sujet de la configuration juridique de la Méditerranée entre les xve et xixe siècles ?

Depuis 2012, le programme européen ConfigMed s’attache à étudier les litiges commerciaux, le pluralisme juridique et le commerce interculturel en Méditerranée, à la croisée de traditions, de régimes et de référents juridiques divers dont il s’agit d’étudier les rencontres, les compromis et les éventuelles contaminations à partir des conflits impliquant des acteurs économiques venus d’Europe, de l’empire ottoman et du Maghreb.

Ce workshop ambitionne de poursuivre ces travaux et ces réflexions en mettant tout particulièrement l’accent sur la production et la circulation des éléments de preuve en Méditerranée. En partant de l’examen des certificats, des attestations et des déclarations, on tâchera d’examiner leurs effets, tant sur le monde des affaires que sur des systèmes juridiques souvent pensés comme étanches.

L’un des axes structurants de ce workshop consistera à analyser les procédures propres au règlement des litiges commerciaux à travers la production et la circulation de certificats et d’attestations dont les origines, la diversité formelle, la matérialité et les logiques devraient être à même de fournir de nouveaux éléments de réflexion quant à la nature des conflits commerciaux en Méditerranée, aux modalités de leur résolution, ainsi qu’au fonctionnement concret des institutions qui participent de cette résolution.

Ceci passera nécessairement par l’examen attentif de la circulation des preuves et de leur usage, c’est-à-dire, dans de nombreux cas, par la reconstitution de ces chaînes d’écriture et de réécriture. Cette démarche devrait produire matière à discuter la pertinence des frontières habituellement tracées pour séparer des univers que l’enquête révèle souvent poreux, telles que celles qui opposent l’oral et l’écrit ou empêchent de penser la proximité et les échanges entre le privé et le public.

En considérant les pièces probatoires comme des médias, le workshop abordera le rôle de la preuve dans l’analyse des processus de communication et l’interprétera comme un scénario privilégié de créativité légale et culturelle dans un espace transméditerranéen formé par et pour la résolution des litiges commerciaux.

 

Presentation

What can the evidentiary artifacts that are deployed to resolve commercial litigations tell us about the legal configuration of the Mediterranean between the fifteenth and nineteenth centuries?

Since 2012, the European research program ConfigMed has been studying commercial disputes, legal pluralism, and intercultural trade in the Mediterranean, at the crossroads of different traditions, legal regimes and referents. In this context, our method helps to focus on the encounters, compromises and possible exchanges which resulted from conflicts involving economic actors from Europe to the Ottoman Empire and North Africa.

This workshop aims to continue this work and these reflections with a particular emphasis on the production and circulation of the elements of legal proof in the Mediterranean. Based on the examination of written certificates and declarations, we propose to examine their effect on both the commercial world and legal systems that are often seen as closed within itself.

One of the primary axes of this workshop will be the analysis of the procedures of dispute resolution through the production and circulation of certificates and written testimonies. The origins, formal diversity, materiality and logic of these artifacts should be able to provide food for thought on the nature and resolution of disputes, as well as the practical functions of institutions.

This will necessarily involve careful consideration of the circulation and use of evidence, for the reconstitution of the chain of correspondences between litigants, intermediaries and user or producer institutions of evidentiary elements. This should produce material to discuss the relevance of the boundaries usually drawn between worlds that seem to be permeable, such as those opposing the oral and the written, the private and the public.

By considering these evidentiary pieces as instruments, the workshop will address the role of evidence in the analysis of communication processes and interpret it as a privileged scenario of legal and cultural creativity in a trans-Mediterranean space formed by different resolutions of commercial litigations.

Programme/Program

18 Juin/June 2015       13 h 30 – 14 h

Wolfgang Kaiser (Paris 1 & EHESS, IHMC, ConfigMed) : Accueil / Welcome

 

14 h – 18 h

Première Section / First Section : Accéder à la justice / Access to justice

Président/Chair: Wolfgang Kaiser (ConfigMed)

 

Johann Petitjean (Poitiers, IHMC, ConfigMed) : Introduction

 

Michael Talbot (ConfigMed), When no proof is good enough: An Algerian merchant in British and Dutch courts, 1760s-1770s

Angela Falcetta (Padova), The protean use of justice: Ottoman merchants before the Neapolitan courts, eighteenth-early nineteenth centuries

Mahjouba Bijaoui (EHESS), Litiges commerciaux et naufrages : comment résoudre cet imbroglio ? Le cas du consul espagnol Manuel de la Heras dans la Régence d’Alger à la fin du XVIIIe siècle

Hassan Khalilieh (Haifa), Legal pluralism and judicial sovereignty in Islamic Mediterranean

 

19 Juin/June 2015       9 h 30 – 12 h 30

Présidente/Chair : Jessica Goldberg (UCLA)

Andrea Addobbati (Pisa, ConfigMed), The Pareri «pro veritate» at the Pisan Consoli del Mare

Ana Belem Fernández Castro (ConfigMed), Showing the Truth to the Judge: A Study of Judicial Evidence in Sevillian Commercial Courts during the Sixteenth Century

Tommaso Stefini (Yale), The role of written evidence in trade-related disputes between Ottoman and Venetian subjects: a preliminary enquiry

Mafalda Ade Winter (ConfigMed), Le pluralisme juridique en Syrie ottomane : analyse d’un « inventaire de verdicts et de preuves » du Tribunal de commerce de Damas de 1889

 

19 Juin/June 2015       14 – 18 h

Deuxième Section / Second section :

Par-delà l’oral et l’écrit / Beyond the Oral/Written Divide

 

Francisco Apellániz (ConfigMed) : Introduction

 

Président/Chair : Baudouin Dupret (Centre Jacques Berque, Rabat)

Francisco Apellániz (ConfigMed), You cannot produce a Muslim witness’: Handling Systems of Proof Across Religious Boundaries (15th-16th centuries)

Evelyne Oliel Grausz (Paris 1, IHMC, ConfigMed), Oaths, testimonies and elements of proof in Jewish disputes in early modern Livorno.

Jessica Marglin (USC, Los Angeles), Extraterritoriality meets Islamic Law: Commercial litigation and legal proof in the International Mixed Court of Morocco, 1871-1872

Nandini Chatterjee (Exeter), A Comment from the Mughal Indian perspective

 

20 Juin/June 2015                 9 h 30 – 12 h 30

Présidente/Chair : Maria Fusaro (Exeter, ConfigMed)

Joshua White (Virginia), Litigating Ownership Disputes over Ships and Cargo in Ottoman Courts (17th Century)

Yavuz Aykan (ConfigMed), La preuve dans les litiges commerciaux devant le Divan impérial ottoman à l’époque moderne

Ivelina Masheva (Sofia), Oral Testimonies and Written Documents in Commercial Litigations in the Danube Provinces of the Ottoman Empire in the Tanzimat

 

 

Contact: wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr / remi.dewiere@univ-paris1.fr

[Parution] L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Johann Petitjean, de notre projet ERC ConfigMed, L’intelligence des choses, une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), publié par les éditions de l’École française de Rome.

J. Petitjean, L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), Rome, BEFAR, 2013.

Comment s’informait-on des affaires du temps aux XVIe et XVIIe siècles? Ce livre explore les multiples dimensions de l’information en étudiant comment  les données collectées sur  le terrain des guerres ottomanes étaient transmises, reçues et traitées en Italie. Le croisement des sources militaires, administratives et diplomatiques permet de confronter les circuits et  les supports de la veille stratégique opérée par  les agents et les alliés du Saint-Siège sur la Méditerranée, à une époque où la région fait l’objet d’une attention renouvelée. L’information politique alimente les échanges diplomatiques européens et se nourrit d’eux ; elle est supposée réduire la part de risque et d’incertitude liée aux prises de décision et contribuer à la réactualisation constante des savoirs d’État ; ses formats et ses usages infléchissent le rapport des acteurs au temps, à l’espace et aux événements. Reconsidérant le rôle joué par les nouveaux médias, tels les Avvisi a mano et les gazettes, au sein de ces processus, l’analyse met en perspective les origines et les effets de l’invention de l’actualité avec les mutations des pratiques administratives. Examiné à la lumière de la Méditerranée, le gouvernement des nouvelles apparaît alors comme un élément décisif  de la première révolution de l’information.

 

Cover_L'intelligence des choses

BEFAR 354 cover

Litige et communication à Malte dans le tournant du 18e siècle: une reconfiguration méditerranéenne

 
Pour cette rentrée 2013/2014, nous vous présentons le projet de recherche de Johann Petitjean, post-doctorant dans le cadre de l’ERC ConfigMed. Vous trouverez une version française et anglaise de son projet.
 

Mes recherches actuelles portent sur le commerce maritime, le droit et les litiges au sud de la Méditerranée centrale (en particulier : Sicile, Malte, Tunisie et Libye) à la fin du xviie siècle. Ce projet interroge le commerce interculturel et/ou interreligieux à travers les litiges internationaux causés par l’activité des corsaires maltais dans la région. J’ai commencé ces travaux en me plongeant d’une part dans la documentation légale produite par le Magistrato degli Armamenti (ou Tribunal Armamentorum), le Consolato di Mare et le Supremæ Appellationis Curiæ et Tribunal Publicae Audentiæ, afin d’en reconstituer les procédures et la jurisprudence, et dans les archives notariales de la Valette d’autre part, en vue d’étudier le parcours des représentants et des facilitateurs locaux, ces intermédiaires généralement désignés sous le nom de « consuls » asistant les acteurs du commerce international dans leurs disputes. Je compte poursuivre ce travail dans deux directions supplémentaires, en analysant, premièrement, les British State Papers ainsi que les archives des consuls français présents Méditerranée pour rendre compte des différents niveaux et/ou compétitions institutionnelles modelant juridiquement la région, et en m’intéressant dans un second temps aux journaux européens (tels les Avvisi manuscrits de Malte et les gazettes imprimées notamment à Paris et à Londres), dont l’analyse devrait permettre d’étudier de manière extensive la diffusion en Europe d’un langage propre aux mondes du commerce international et des institutions légales (et/ou para-légales) méditerranéennes.

 

Litigation and communication in Malta at the turn of the 18th century: a Mediterranean reconfiguration

My research deals with maritime trade, law and litigations in the south-central part of the Mediterranean area at the end of the seventeenth century. This new project currently in progress interrogates cross-cultural and/or cross-religious trade through international litigations caused by corsairs’ activities. I have begun this research in 2012 by immersing myself both in the legal documentation produced by the Magistrato degli Armamenti (or: Tribunal Armamentorum), the Consolato di Mare and the Supremæ Appellationis Curiæ et Tribunal Publicae Audentiæ in Malta, to investigate the Maltese procedures and jurisprudence, as well as in the notarial archives in Valletta, to look for the various facilitators who assisted the actors of international trade in their disputes. I plan to pursue this work by analyzing the British State Papers and the French consulates’ archives related to the Mediterranean in order to scrutinize not only from Malta but also Sicily, Tunis and Tripoli the legal and para-legal institutions that judicially shaped the area. My project, then, aims to analyze some European newspapers (eg the handwritten Avvisi of Malta and the gazettes printed in Paris and London) to study the dissemination of Mediterranean commercial and legal or para-legal categories and linguistics, via litigations reporting.