[Appel à candidatures] Echange de marchandises et paiements en Europe (XIXe-XVIIe siècle) : acteurs, entreprises, réseaux, systèmes

Vous trouverez ci dessous un appel à candidatures au VIe Atelier doctoral Sources pour l’histoire économique européenne (XIIIe-XVIIe siècles)Échange de marchandises et paiements e Europe (XIVe-XVIIe siècle) : acteurs, entreprises, réseaux, systèmes qui se déroulera à Arezzo du 1er au 5 juillet 2013.

pouet

L’École  française  de  Rome,  en  collaboration  avec  l’École  normale  supérieure  (Paris), l’Université Paris-7-« Denis Diderot », l’Institut d’histoire moderne  et  contemporaine  (CNRS-École normale supérieure), l’Istituto storico italiano per il Medio Evo, l’Université de Sienne (Dipartimento di  Scienze  della  formazione,  scienze  umane  e  della  comunicazione  interculturale  d’Arezzo)  et  la Fraternita dei Laici d’Arezzo, proposent 15 bourses pour de jeunes chercheurs (doctorants ou post-doctorants  de  la  Communauté  européenne)  travaillant  sur  des  thèmes  relatifs  à  l’économie européenne pré-industrielle. Ces bourses prennent en charge les frais de séjour.

Après la question des prix, abordée en 2012, cette sixième session, d’une durée de cinq jours, aura pour thème l’organisation par les acteurs économiques de la circulation des marchandises et des moyens mis en œuvre pour en assurer le paiement. Elle se donne pour objectif  d’étudier les formes d’organisation commerciale opérant à différentes échelles – des échanges locaux, urbains ou ruraux, aux  circuits  plus  ou  moins  étendus  et  complexes  des  échanges  maritimes  ou  terrestres  qui  se développent à l’échelle continentale. Il serait souhaitable de mettre en évidence les interdépendances entre les différents niveaux de l’échange – opérations de collecte ou de redistribution en particulier–, et les processus de spécialisation des acteurs. L’action des marchands opérant à titre individuel ou en association, firmes dotées ou non d’agences multiples, réseaux fondés sur l’usage de la commission, regroupements  plus  ou  moins  institutionnalisés  d’opérateurs  (guildes,  nations),  sera  envisagée  en interaction  avec  les  processus  et  les  instances  de  régulation  (usages  tacitement  reconnus, interventions du pouvoir politique, justices commerciales) destinés à assurer le contrôle et la sécurité des échanges.
Une  attention  particulière  pourra  être  portée  aux  modes  de  règlement  des  échanges commerciaux qui représentent un point crucial du bon  fonctionnement des affaires. La plupart des moyens de paiement qui seront à disposition des opérateurs à la fin de l’Ancien régime existent déjà au début de la période considérée. Les travaux pourront donc porter sur l’ampleur de leur diffusion, sur  leur évolution  technique  (assignation, endossement) et  la standardisation de  leur(s) usage(s), sur les  garanties  juridiques  dont  ils  sont  progressivement  dotés.  On  s’interrogera  sur  les  conditions (position  économique  des  acteurs,  conjoncture,  type  de  transaction)  qui  conduisent  à  l’usage préférentiel  de  tel  ou  tel  moyen  de  paiement  – espèces,  cédules,  lettre  de  change,  troc –  et  sur l’enregistrement comptable des opérations de paiement qui se complexifie avec le recours généralisé au crédit.

Les  enseignements  se  feront  en  italien,  en  français,  en  anglais  et  en  espagnol.  Les interventions  des  enseignants  et  des  doctorants  seront  accompagnées  d’une  présentation informatique  dans  une  langue  différente  de  celle  utilisée  pour  l’exposé.  L’École  doctorale  prévoit deux sections différentes:
1. La matinée s’organisera autour de deux interventions proposées par des enseignants d’universités et d’institutions scientifiques européennes.
2. L’après-midi sera consacré aux présentations par les jeunes chercheurs de leurs travaux (30 minutes). Ces présentations seront suivies de discussions.

Les  candidats  devront  envoyer  par  courrier  électronique,  au  plus  tard  le  10 mai  2013,  à l’adresse suivante secrmod@efrome.it, un dossier constitué de :
– une lettre de motivation ;
– un  curriculum  vitae  (2 ou 3 pages) accompagné d’une présentation des  recherches en cours et d’un programme de travail ;
– un résumé (min. de 4000 caractères) et titre de l’intervention proposée pour les sessions de l’après-midi ;
– une lettre de recommandation.

Le Comité scientifique se réserve la possibilité d’accueillir d’autres participants à leurs propres frais, s’ils en font une demande motivée.

Les  candidats  retenus  seront  avertis  des  résultats  au  plus  tard  le  25  mai  2013.  Ils  sont  tenus d’assister aux séances de travail avec assiduité. Pour toute information, vous pouvez contacter Claire Challéat, secrétaire des études moderne, contemporaine et de sciences sociales à l’École française de Rome, Piazza Farnese 67, Roma, tel. + 39 06 68601244, e-mail: secrmod@efrome.it

Comité scientifique : Mathieu Arnoux, Jacques Bottin, François Dumasy, Amedeo Feniello, Franco Franceschi, Stéphane Gioanni, David Igual Luis, Antonella Moriani, Matthieu Scherman.

Appel Arezzo 2013


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.