[Parution] L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Johann Petitjean, de notre projet ERC ConfigMed, L’intelligence des choses, une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), publié par les éditions de l’École française de Rome.

J. Petitjean, L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), Rome, BEFAR, 2013.

Comment s’informait-on des affaires du temps aux XVIe et XVIIe siècles? Ce livre explore les multiples dimensions de l’information en étudiant comment  les données collectées sur  le terrain des guerres ottomanes étaient transmises, reçues et traitées en Italie. Le croisement des sources militaires, administratives et diplomatiques permet de confronter les circuits et  les supports de la veille stratégique opérée par  les agents et les alliés du Saint-Siège sur la Méditerranée, à une époque où la région fait l’objet d’une attention renouvelée. L’information politique alimente les échanges diplomatiques européens et se nourrit d’eux ; elle est supposée réduire la part de risque et d’incertitude liée aux prises de décision et contribuer à la réactualisation constante des savoirs d’État ; ses formats et ses usages infléchissent le rapport des acteurs au temps, à l’espace et aux événements. Reconsidérant le rôle joué par les nouveaux médias, tels les Avvisi a mano et les gazettes, au sein de ces processus, l’analyse met en perspective les origines et les effets de l’invention de l’actualité avec les mutations des pratiques administratives. Examiné à la lumière de la Méditerranée, le gouvernement des nouvelles apparaît alors comme un élément décisif  de la première révolution de l’information.

 

Cover_L'intelligence des choses

BEFAR 354 cover


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.