Archives de catégorie : Actualités / News

[Appel à candidatures] Post-doctorat ConfigMed 2015-2017

Nous avons le plaisir de soumettre cet appel à candidature pour une position doctorale dans le projet ConfigMed. La ou le post-doctorant(e) s’occupera du commerce inter culturel et des litiges commerciaux dans l’espace Adriatique à l’époque moderne. Le post-doctorat durera deux ans d’avril 2015 à mars 2017. La date de cloture des candidatures est le 15 janvier 2015.Veuillez trouver ci-dessous l’annonce (en Anglais) pour le poste.

 

[call for applications] ERC ConfigMed_Postdoctoral fellowship 2015-2017

Employer: Université Paris 1 Panthéon Sorbonne; Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (IHMC)
Post: Associate Research Fellow
Grade: Post doctorat
Reporting To: Dr Wolfgang Kaiser, Professor in Early Modern History

Fellowship Description
The University Paris 1 Panthéon Sorbonne seeks to appoint one Associate Research Fellow for two years (24 months), to work with Professor Wolfgang Kaiser and his team on his project Mediterranean Reconfigurations, Intercultural Trade, Commercial Litigation and Legal Pluralism, 15th-19th Centuries (ConfigMed), funded by the European Research Council (ERC). Further details on the project are available at http://configmed.hypotheses.org/a-propos-2. The successful candidate will work on intercultural trade, commercial litigation and legal pluralism in the Adriatic Sea in the Early Modern Period, with focus on port cities as Trieste, Ragusa or Ancon and the Ottoman/Habsburg commercial relations.
Main duties and accountabilities of the candidate are to undertake research as appropriate to the field of study including: writing up research work for one publication in a book format; developing research objectives and proposals for own or joint research; making presentations at national and international conferences and similar events; to work in collaboration with colleagues as appropriate to the field of study including: contributing to collaborative decision making within the research group and contributing to the production of collaborative research reports and publications
The candidate should have an excellent PhD in a related field of study, especially competences in comparative legal history and socio-economic history. We expect from the candidate sufficient knowledge on the Adriatic area (historical background, state of the art, archives available), an excellent knowledge at least two of the relevant languages (Italian, German, Serbo-Croat, Osmanli, latin, hebrew…) and good palaeographical skills. Finally, the candidate should be familiar with standard software packages.
Applicants are invited to apply by contacting Wolfgang Kaiser by e-mail (wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr), by providing:

• NAME and Surname;
• Phone and email address;
• Abstract of your PhD (English or French);
• Two recommendation letters;
• An updated Curriculum Vitae (2 pages max.);
• A letter of motivation (300 words max., English or French).

The above full-time post is available from 1st April 2015 to 31st March 2017 in the Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (Research Laboratory: IHMC). The net salary will be around 2.100 €. The closing date for completed applications is 15th January 2015. We expect to hold interviews in Paris in February.
Paris 1 University is an equal opportunities employer and encourages applications from all candidates who fulfil the eligibility and selection criteria without any distinction whatsoever on any ground such as sex, race, colour, ethnic or social origin, genetic features, language, religion or belief, political or any other opinion, membership of a national minority, property, birth, disability, age, marital status or other family situation or sexual orientation.

[Parution] Religion and Trade, Cross-cultural exchanges in the world history, 1000-1900

En cette veille de rentrée universitaire, l’équipe du programme ERC ConfigMed a le plaisir d’annoncer la parution d’un ouvrage collectif, dans lequel deux membres du projet ont collaboré pour l’écriture d’un article commun :

Trivellato, Francesca, Halevi, Leor, Antunes, Catia (eds.), Religion and Trade, Cross-cultural exchanges in the world history, 1000-1900, Oxford, Oxford University Press, 2014.

Vous trouverez ci-dessous un résumé (en Anglais) et le sommaire de l’ouvrage.

Religion and Trade

Résumé
Although trade connects distant people and regions, bringing cultures closer together through the exchange of material goods and ideas, it has not always led to unity and harmony. From the era of the Crusades to the dawn of colonialism, exploitation and violence characterized many trading ventures, which required vessels and convoys to overcome tremendous technological obstacles and merchants to grapple with strange customs and manners in a foreign environment. Yet despite all odds, experienced traders and licensed brokers, as well as ordinary people, travelers, pilgrims, missionaries, and interlopers across the globe, concocted ways of bartering, securing credit, and establishing relationships with people who did not speak their language, wore different garb, and worshipped other gods.

Religion and Trade: Cross-Cultural Exchanges in World History, 1000-1900 focuses on trade across religious boundaries around the Mediterranean Sea and the Atlantic and Indian Oceans during the second millennium. Written by an international team of scholars, the essays in this volume examine a wide range of commercial exchanges, from first encounters between strangers from different continents to everyday transactions between merchants who lived in the same city yet belonged to diverse groups. In order to broach the intriguing yet surprisingly neglected subject of how the relationship between trade and religion developed historically, the authors consider a number of interrelated questions: When and where was religion invoked explicitly as part of commercial policies? How did religious norms affect the everyday conduct of trade? Why did economic imperatives, political goals, and legal institutions help sustain commercial exchanges across religious barriers in different times and places? When did trade between religious groups give way to more tolerant views of <“the other>” and when, by contrast, did it coexist with hostile images of those decried as <“infidels>”?

Exploring captivating examples from across the world and spanning the course of the second millennium, this groundbreaking volume sheds light on the political, economic, and juridical underpinnings of cross-cultural trade as it emerged or developed at various times and places, and reflects on the cultural and religious significance of the passage of strange persons and exotic objects across the many frontiers that separated humankind in medieval and early modern times.

Sommaire
Introduction, Francesca Trivellato
1. Religion and Cross-Cultural Trade: A Framework for Interdisciplinary Inquiry, Leor Halevi
2. The Blessings of Exchange in the Making of the Early English Atlantic, David Harris Sacks
3. Trading with the Muslim World: Religious Limits and Proscriptions in the Portuguese Empire (c. 1480-1570), Giuseppe Marcocci
4. The Economy of Ransoming in the Mediterranean: A Form of Cross-Cultural Trade between Europe and the Maghreb (Seventeenth and Eighteenth Century), Wolfgang Kaiser and Guillaume Calafat
5. Reflections on Reciprocity: A Late Medieval Islamic Perspective on Christian-Muslim Commitment to Captive Exchange, Kathryn A. Miller
6. Cross-Cultural Business Cooperation in the Dutch Trading World, 1580-1776: A View from the Amsterdam Notarial Contracts, Cátia Antunes
7. Trade across Religious and Confessional Boundaries in Early Modern France, Silvia Marzagalli
8. Coins and Commerce: Monetization and Cross-Cultural Collaboration in the Western Indian Ocean (Eleventh to Thirteenth Centuries), Roxani Eleni Margariti
9. Crossing the Great Water: The Hajj and Commerce from Pre-Modern Southeast Asia, Eric Tagliacozzo
10. African Meanings and European-African Discourse: Iconography and Semantics in Seventeenth-Century Salt Cellars from Serra Leoa, Peter Mark

[colloque] Xe congrès de la EAJS, Paris

Le Xe Congrès de la EAJS

Du 20 au 24 juillet 2014 a lieu le congrès de l’Association Européenne pour les Etudes Juives (EAJS) à Paris.

Cette année, le thème clé des conférences plénières est : “Cultures juives et contacts interculturels: perspectives de recherche”.
le projet ERC ConfigMed y est représenté par Evelyne Oliel-Grausz, qui y organise un panel (Implementing the “Economic Turn”: New Sources and Approaches for the Economic History of Early Modern Jews, qui se tient mercredi 23 juiller en salle Beckett, à l’ENS, de 9.00 à 13.00) et a présenté une intervention lundi intitulée The Court of the Massari in 18th Century Livorno: Jewish Autonomy, Delegated Justice, and Legal Pluralism.

Lien du congrès

Programme

Résumés des interventions

Le Congrès est organisé sous les auspices de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, avec le concours de l’Ecole Normale Supérieure

[Parution] Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective (Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller, ed.)

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication d’un ouvrage collectif intitulé Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective,édité par Stefan Eklöf Amirell et Leos Müller. Wolfgang Kaiser et Guillaume Calafat, membres du projet ERC ConfigMed, y ont coécrit un article sur le commerce et piraterie en Méditerranée à l’époque moderne.

Persistent Piracy

Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller (ed.), Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective, Palgrave Macmillan, 2014,

Sommaire

Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller, Introduction: Persistent Piracy in World History

Pililip de Souza, Piracy in Classical Antiquity: The Origins and Evolution of the Concept

Neil Price, Ship-Men and Slaughter-Wolves: Pirate Polities in the Viking Age

Wolfgang Kaiser, Guillaume Calafat, Violence, Protection and Commerce: Corsairing and ars piratica in the Early Modern Mediterranean

james K. Chin, A Hokkien Maritime Empire in the East and South China Seas, 1620-83

Robert J. Antony, Maritime Violence and State-Formation in Vietnam: Piracy and the Tay Son Rebellion, 1771-1802

David J. Starkey, Matthew McCarthy, A Persistent Phenomenon: Private Prize-Taking in the British Atlantic World, c.1540-1856

James Francis Warren, Trade for Bullion to Trade for Commodities and ‘Piracy’: China, the West and the Sulu Zone, 1768-1898

Stig jarle Hansen, Piracy, Security and State-Formation in the Early Twenty-First Century

 

Conférence internationale “Foreigners 
in the Deep Heart of Medieval and Early Modern Societies (Europe, the Mediterranean and the Muslim World)”, Florence, Institut Universitaire Européen, 18-20 juin 2014

bookletFlo2014-2

 

Cette conférence internationale, organisée par Francisco Apellaniz (membre du projet ERC ConfigMed), David Do Paço et Cédric Quertier, ouvre une vaste enquête collective autour de la condition des étrangers dans les sociétés européennes, méditerranéennes et musulmanes aux époques médiévale et moderne. Elle aura lieu du 18 au 20 juin 2014, à l’Institut Universitaire Européen de Florence.

Mathieu Grenet, membre du projet ERC ConfigMed, présentera son travail à cette occasion.

Les communications seront organisées autour de sept sessions :

1) A Legal History, I : Courts, Trials and Societies (disc. Tijana KRSTIC)

F. APELLANIZ (European University Institute, Marie Curie Actions) :

Solving Conflict in Mediterranean Complex Environments : Europeans at Markets and Courts in the Late Medieval Middle East (1350-1500)

A. B. FERNANDEZ CASTRO (European University Institute) :

Judging Foreignness in the Audience of the House of Trade of Seville (1583-1598)

J. WUBS-MROZEWICZ (Universiteit Leiden) :

Conflict Resolution with Foreigners in the Hanse area in the Fifteenth and Sixteenth Century: Law and Diplomacy

 

2) A Legal History, II : Foreignness Politics (disc. Roberto ZAUGG)

R. DORIN (Harvard University) :

From Jew to Foreigner: Canon Law and the Expulsion of Jews in the Late Middle Ages

J. M. ESCRIBANO PAEZ (European University Institute) :

Italian Merchants in Iberian and Maghreb’s cities Between the XVth and XVIth Centuries

V. MCGUIRE (European University Institute, Max Weber Programme) :

Franco-Levantines: Reading Citizenship and National Belonging Through the History of the Merchants of Venice

 

3) Foreigners and Elements of Foreignness, I : Determining Foreigners (disc. Giacomo TODESCHINI)

C. QUERTIER (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / École Française de Rome) :

Le Marchand florentin à Pise : de l’homme invisible à la nation marchande la plus privilégiée (XIVe siècle)

M. PAKUCS (‘Nicolae Iorga’ Institute of History, Bucharest) :

The pernicious nation of the Greeks: ‘Greek’ Merchants in Transylvania, Sixteenth- Seventeenth Centuries

M. GRENET (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ERC ConfigMed) :

Un cosmopolitisme de frontière ? Marchands ‘étrangers’ et fabrique des identités locales dans les Iles Ioniennes au XVIIIe siècle

 

4) Foreigners and Elements of Foreignness, II : Migrations and Social Bonding (disc. Roberto ZAUGG)

F. BETTARINI (University of Reading) :

Foreign Communities in Dubrovnik in XVth century : Selection and Naturalisation

C. TARRUELL (École des Hautes Études en Sciences Sociales / Universidad Autónoma de Madrid) :

L’accueil de musulmans et de juifs venus « de leur propre volonté » au sein de la Monarchie hispanique (fin XVIe – début XVIIe siècles)

M. GASPERONI (École des Hautes Études en Sciences Sociales / École Française de Rome) :

Les hommes circulent et s’échangent. Phénomènes migratoires entre Marches et Romagne à l’époque moderne

 

5) Foreigners and Elements of Foreignness, III : Belonging to a Community (disc. Regina GRAFE)

O. MERCAN (European University Institute) :

Italian Communities in Istanbul in the Late 15th and 16th c.

S. MONTEMEZZO (Università di Verona) :

Being Alien Merchants in a Capital City. Venetians in London and Bruges at the End of 15th century

C. SANTUS (École Pratique des Hautes Études / Scuola Normale Superiore di Pisa) :

Becoming Foreigners: Eastern Christians and «Franks» at the turn of the 18th century

6) Social Bonding and Polarisation, I : Geography (disc. Luca MOLA)

D. DO PAÇO (European University Institute, Max Weber Programme) :

From Modern Pacific to Early Modern Central Europe: on Marshall Sahlins’ Process of Indeginization

M. COUDERC (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) :

La cour, matrice d’intégration. Les ‘Grecs’ en Europe du Nord-ouest (Angleterre, Bourgogne et France), XVe siècle

S. NADALO (Northwestern University / Paris College of Art) :

From Market to Synagogue: Locating Pluralistic Sociality in the Free Port of Livorno

 

7) Social Bonding and Polarisation, II : The Unbearable Lightness of the Peripherie (disc. Tijana KRSTIC)

A. LESTREMAU (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) :

He ælþeodige unsida lufode. Rois, ducs et étrangers dans l’Angleterre anglo-saxonne au XIe siècle

K. PRAJDA (Institute of History, Hungarian Academy of Sciences) :

Florentine Merchant Companies in the Republic of Venice and in the Kingdom of Hungary During the First Decades of the 15th Century. A Comparative Analysis of Commercial and Social Relations

L. BINZ (European University Institute) :

Latin Catholics in Constantinople 1650-1750

Conclusion : Giacomo TODESCHINI

Programme en pdf : bookletFlo2014-2

[Parution] W. Kaiser (dir.), La loge et le fondouk

La loge et le fondouk

Les dimensions spatiales des pratiques marchandes en Méditerranée, Moyen âge – époque moderne

 
sous la direction de Wolfgang Kaiser
Karthala Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.
 
 

Cet ouvrage propose une réflexion spécifique sur les échanges en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne à partir de leurs dimensions spatiales. Il s’agit de comprendre comment les pratiques sociales de l’échange contribuent à la production et au façonnement d’espaces et de lieux particuliers. Les lieux et les espaces des échanges sont envisagés comme des constructions sociales produites par les acteurs et en même temps comme des éléments fondamentaux qui orientent leurs pratiques mercantiles. Modelé et construit par les pratiques marchandes, l’espace les modèle et les contraint en retour ; il n’est par conséquent jamais neutre. En effet, les dimensions spatiales des pratiques marchandes peuvent se décliner selon plusieurs modes : par l’analyse des lieux d’échange, lieux créés ou appropriés, éphémères ou pérennes ; par la mise en valeur des structurations politico-juridiques, institutionnalisées ou coutumières de la « place » marchande ; par l’intérêt porté à la construction d’espaces économiques avec leurs circuits, leurs acteurs et leurs pratiques routinières.

Sommaire

Introduction – Wolfgang Kaiser

Partie I – Lieux

Stefan Weber – La fabrique d’une ville portuaire ottomane. Les acteurs du développement urbain de Sidon entre le xvie et le xviiie siècle

Kim Siebenhüner – Les joyaux du souk. Marchandises globales, pratiques marchandes et espaces commerciaux locaux à Alep à l’époque moderne

Olivia R. Constable – Les continuités d’un espace commercial conquis. Une réévaluation du fondouk médiéval dans la Couronne d’Aragon

Sibylle Backmann – Le Fondaco dei Tedeschi. Pratiques marchandes des compagnies allemandes à Venise (1550-1650)

Giulia Vertecchi – Les fondaci de la farine à Venise au xviiie siècle : d’un lieu de marché à une structure polyvalente

Partie II – Places

Jean-Louis Gaulin – Relier les places marchandes : l’exemple des villes de l’Italie communale (xiie-xiiie siècles)

Leila Maziane – Places portuaires marocaines entre Méditerranée et Atlantique (xviie-xviiie siècles)

Anne Brogini – Les prémices d’une place marchande en Méditerranée : Malte au début de l’époque moderne (xvie-xviie siècles)

Partie III – Espaces

Mark Häberlein – Pratiques marchandes et organisation spatiale du commerce au xvie siècle : la Compagnie des Welser d’Augsbourg dans la péninsule Ibérique

Eloy Martín Corrales – Le commerce de la baie de Cadix avec l’Afrique du Nord (1516-1767)

Annastella Carrino et Biagio Salvemini – Sur les espaces pluriels du marché : les trafics tyrrhéniens au xviiie siècle

Arnaud Bartolomei – Lettres de change et structuration de l’espace marchand. L’apport des protêts gaditans (fin xviiie-début xixe siècle)

Silvia Marzagalli – La fonction de la place commerciale de Livourne dans l’appropriation de l’espace méditerranéen par les Américains (fin xviiie siècle-1815)

Workshop : Capitulations, traités de paix et accords commerciaux en Méditerranée (XVe-XIXe siècles)

Workshop du programme de recherche « Mediterranean Reconfigurations » (ConfigMed ERC AdG n° 295868)

Organisé par Wolfgang Kaiser, Rémi Dewière et Günes Isiksel

Paris, 20 – 21 mars 2014
Collège de France
Bibliothèque des études arabes, turques et islamiques
52, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
(M° Cardinal Lemoine)

Contact : wolfgang.kaiser [ad] univ-paris1.fr

Le programme de recherche consacré aux “Mediterranean Reconfigurations” dans un temps long (XVe-XIXe siècle) est constamment confronté à des textes, coutumes et usages qui règlent et structurent les relations dites « interculturelles » (et permettent d’interroger de manière critique cette notion) : la présence dans un autre pays, la circulation des hommes et des biens, leur protection, etc. Or cette production régulatrice a focalisé le regard des historiens sur les formes juridiques réglées (les « nations ») et moins sur ce qui hors de leur périmètre. L’expression « unofficial nation » (E. Dursteler) par exemple porte encore la trace de cette concentration et induit par ailleurs à penser le « dehors » comme non structuré. Ce biais historiographique est encore renforcé par la concentration sur les « Capitulations » pendant la période ottomane de l’histoire méditerranéenne.

Le choix d’un temps long pour le programme ConfigMed s’explique dans ce contexte par la volonté de saisir la pluralité des traditions et formes de ces accords, coutumes et usages, des Mamelouks aux Ottomans (et l’héritage byzantin) en passant par les sultans hafsides de Tunis ou ceux du Maroc, et leur coprésence à l’époque moderne (traité de paix selon la matrice des capitulations conclu avec le bey de Tunis en 1616 par un corsaire armé par la ville de Marseille qui agit en « concertation » avec les autorités municipales et royales). Les Capitulations ottomanes sont définies dans les dictionnaires classiques et dans les usuels spécialisés comme l’Encyclopedia of the Ottoman Empire ou le Dictionnaire de l’Ancien Régime, de manière contradictoire et contestable. Considérés au XIXe siècle comme l’exemple-type de traités inégaux, l’asymétrie inhérente à ces documents et leur évolution ont ainsi servi de critère pour suivre au niveau macro-historique l’évolution des rapports de forces et son inversion entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Le processus de l’européisation juridique et politique de la Méditerranée concerne à la fois l’interprétation de la nature des accords (se matérialisant dans les interprétations divergentes du principe pacta sunt servanda dont le respect devait se manifester dans la conduite concrète) et la considération de la qualité des parties concluantes (les « Barbaresques » comme acteurs et sujets – ou non – du droit des gens).

Un premier objectif serait de présenter ce dont nous disposons partant de la pluralité de ces documents, de clarifier les choses voire d’établir une typologie des documents (« capitulations », lettres patentes portant règlement pour le commerce, traités de paix avec articles sur le commerce et la navigation, mais pas exclusivement), de leurs variantes en fonction des traditions administratives (ottomane, mamelouke ou maghrébine) et de suivre leur évolution par rapport au contexte politique. Clarifier les choses aussi en ce sens de voir ensemble les logiques de production de ces textes et de leur utilité comme sources.

Cela pose d’emblée le problème des langues et des traductions : l’accord entre le sultan hafside et Charles Quint en 1535 est présentée dans la traduction française comme « un traité de paix » et dans le texte castillan (sur lequel repose la version arabe) comme une « Capitulación ». Ce plurilinguisme omniprésent en Méditerranée doit être compris comme une chance analytique : on travaille en fait sur des versions sans original, sur autant d’interprétations divergentes que d’acteurs : pour les acteurs et historiens européens, le sultan de Tunis devient par l’accord un « vassal », dans la version arabe un « protégé » faisant allégeance à Charles Quint, matérialisée par le rituel de bay’a (S. Boubaker). Par conséquent, un deuxième objectif qui d’ailleurs a, dès le début, fait partie du programme ConfigMed (y compris l’attention porté aux truchements) serait d’explorer le potentiel explicatif des traductions et versions : les traités sont des lieux de convergence d’interprétations divergentes sur la base de la polysémie des termes (Bourdieu) ou des domaines d’incertitude (Lotman( où les malentendus ne sont pas un frein à la vie commune mais la rendent possible. et qui produisent des routines et des répertoires de conduite qui en partie seulement sont fixés par écrit dans les accords (ou leurs annexes) et feront ainsi partie des régulations.

Un troisième objectif serait ainsi de travailler sur ce processus d’interprétation pragmatique des accords et de leurs applications : les us et coutumes, les attentes implicites des acteurs de la conduite des autres, non pas comme royaume du tacite mais comme expression d’interprétations plurielles des accords qui font intervenir les multiples traditions juridiques et culturelles. La progressive mis en écriture (Verschriftlichung) qui se manifeste par exemple dans le nombre et la précision croissants des clauses dans les Capitulations peut ainsi être interrogée dans l’horizon de l’évolution du rapport des forces et du processus d’européisation et de ses étapes.

Programme :

Jeudi, 20 mars 2014

14 h  Wolfgang Kaiser (Paris 1 – EHESS – ConfigMed): Présentation.

14 h 30 Francisco Apellániz (IUE, Florence): Western Notaries and Islamic Judges : Solving Interfaith Conflict in Late Medieval Alexandria and Damascus.

15 h 30 Günes Isiksel (ConfigMed – CETOBAC): Les ‘ahdname ottomans et les Capitulations :  un essai de catégorisation.

16 h 30 Mathieu Grenet (ConfigMed) : Note critique sur le livre de Maurits H. van den Boogerts, The Capitulations and the Ottoman Legal System : Qadis, Consuls, and Berath in the Eighteenth Century, Leyde-Boston, 2005.

17 h 30 Tommaso Stefini (Brescia) : A contested authority: The bailo’s legal status in the Ottoman Empire in the Venetian and in the Ottoman documents.

Vendredi, 21 mars 2014

09 h 30 Wolfgang Kaiser (ConfigMed): Introduction

10 h Guillaume Calafat (EFR): Traités de paix et de commerce, droit public européen, et Régences ottomanes du Maghreb (XVIIème siècle)

11 h Christopher Denis Delacour (ConfigMed): Politique des traités et commerce, une négociation  incertaine de la souveraineté. Les compagnies françaises des concessions d’Afrique (1569-1793).

12 h Leila Maziane (Casablanca): Réflexion sur les traités de paix et de commerce entre le Maroc et la France à l’époque moderne (traités de 1635, 1682 et 1767).

 

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Présentation de séminaire – Les intermédiaires du commerce interculturel entre « Vénitiens », « Insulaires » et « Turcs » dans les Îles Ioniennes, XVIIe-XVIIIe siècles

La prochaine séance du séminaire doctoral mensuel

Sociétés urbaines méditerranéennes. Histoire et anthropologie (INALCO/CREE, EFA, IFEA et IIAC/LAU/CNRS)

 

aura lieu le lundi 3 mars 2014, 17h00-19h00, salle 5.28

PLC, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

métro : Bibliothèque François Mitterrand

 

Les intermédiaires du commerce interculturel entre «Vénitiens», «Insulaires» et «Turcs» dans les Îles Ioniennes, XVIIe-XVIIIe siècles  

présenté par Mathieu GRENET, ERC ConfigMed

les médiations culturelles dans l’espace méditerranéen, dont il s’agit de prolonger le questionnement autour des notions d’intermédiation, de liminalité et de frontière. Du fait de leur situation à l’interface des empires vénitien et ottoman, mais aussi (et peut-être même surtout) du fait de la qualité de la documentation conservée, les Îles Ioniennes se sont rapidement imposées comme un terrain d’enquête privilégié. Privilégié mais également peut-être problématique, puisqu’il s’agit d’interroger l’importance du contexte insulaire et, par là même, la manière dont les représentations traditionnellement liées à un type d’espace conditionnent à leur tour les questionnements de l’historien. L’intérêt du terrain que constituent les Îles Ioniennes ne se limite bien sûr pas à la simple accumulation des histoires singulières de chacune de ces sept îles –Corfou, Paxos, Leucade, Ithaque, Céphalonie, Zante et Cythère. Incorporées entre la fin XIVe et le début du XVIe siècle au Stato da Mar vénitien, les Îles Ioniennes (ou Heptanèse, du grec hepta nisia, « sept îles ») forment au cours de la période moderne une importante frontière entre Venise et l’Empire ottoman. Suite à la reconquête ottomane, en 1714-1715, des Cyclades, du Péloponnèse, et des deux dernières forteresses vénitiennes dans l’île de Crète (Souda et Spinalonga), elles constituent même l’intégralité du fameux Stato da Mar vénitien au-delà de l’Adriatique. L’importance –voire l’omniprésence- de ce contexte d’antagonisme direct entre Venise et l’Empire ottoman appelle à son tour un examen sommaire des motifs qui imprègnent sur le temps long les caractérisations historiques et géographiques de l’espace ionien, et qui interrogent chacun à sa manière un enjeu de la problématique plus large de l’insularité.

Séminaire medilev-3.03.2014-Grenet

[Parution] Quaderni storici – Frodi marittime tra norme e istituzioni (secc. VII-XIX)

Le nouveau numéro des Quaderni storici fait la part belle aux thématiques abordées par le projet ERC ConfigMed. Son dossier a pour titre Frodi marittime tra norme e istituzioni (secc. VII-XIX), et traite des fraudes maritimes en Méditerranée. Il a été coédité par Biagio Salvemini (membre actif du projet ERC) et Roberto Zaugg. Plusieurs membres du projet ont participé à sa conception, avec entre autre un article de Guillaume Calafat, Christopher Denis Delacour et Andrea Addobbati. Voici ci-dessous une présentation (en Anglais) du dossier. Vous trouverez ci-après le sommaire de celui-ci.

This special issue examines the relations between norms, institutions and economic behaviour with regard to the increasing regulation of maritime trade in the age of mercantilism and from the perspective of those widespread illegal practices performed by social actors. It argues that frauds were not so much the result of a lack of norms and of institutional control. Rather, they emerged through an intense interaction between social actors and institutional powers and through a manipulative use of legal norms.

 

B. S.R. Z., “Premessa”, pp. 311-332

Georg Christ, “Did Greek wine became Port? Or why institutional interventions matter (c. 1350-1780)”, pp. 333-358

Alida Clemente, “Quando il reato non è «peccato». Il contrabbando nel Regno di Napoli tra conflitti diplomatici, pluralismo istituzionale e quotidianità degli scambi (XVIII secolo)”, pp. 359-394

Christopher Denis-Delacour, “Flying the Pope’s flag. The commercial exploitation of the Roman flag in Mediterranean mercantile policies (18th century)”, pp. 395-418

Guillaume Calafat, “Ramadam Fatet vs. John Jucker. Trials and forgery in Egypt, Syria and Tuscany (1739-1740)”, pp. 419-440

Andrea Addobbati, “Assicurazioni e gioco d’azzardo tra Bordeaux, Londra e Livorno. Le polizze speculative sul commercio franco-caraibico durante la guerra di successione austriaca”, pp. 441-466

Daniele Andreozzi, “«La segretezza degli affari suoi». Commerci, regole e reati a Trieste nella seconda metà del Settecento”, pp. 467-496

Ida FazioRita Loredana Foti, “«Scansar le frodi». Prede corsare nella Sicilia del decennio inglese (1808-1813)”, pp. 497-54″0

Margrit Schulte Beerbühl, “Trading with the enemy. Clandestine networks during the napoleonic wars”, pp. 541-566

 

[Atelier d’études] L’arbitrage commercial en Méditerranée (15ème-19ème siècles) – (17 janvier 2014)

École française de Rome
European Research Council (Programme « Mediterranean Reconfigurations »)
Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine – IHMC)

Rome, 17 janvier 2014

École Française de Rome,
Piazza Navona, 62,
00186 ROMA

Dans le cadre du programme de l’European Research Council « Mediterranean Reconfigurations », ce premier atelier d’études vise à interroger l’une des formes de résolution contentieuse favorite des marchands, non seulement en raison de sa célérité, mais aussi parce qu’elle permettait bien souvent de préserver la confidentialité des transactions et des différends familiaux : l’arbitrage. Loin d’être considéré à l’époque moderne comme une procédure imparfaite symptomatique de pouvoirs politique et judiciaire faibles, l’arbitrage était fréquemment pensé comme une procédure complémentaire aux tribunaux locaux et arrimée à eux. Cette journée vise ainsi à décrire le plus finement possible l’articulation entre les procédures qui ressortent à l’arbitrage privé, à l’arbitrage public et à l’offre institutionnelle censée permettre la résolution des litiges.

Les interventions tâcheront de questionner tout d’abord la rapidité et l’irrévocabilité des sentences arbitrales. La procédure compromissoire sera également envisagée au prisme des litiges interculturels : l’arbitrage était-il privilégié ou bien délaissé par les commerçants et les marins habitués à des univers normatifs différents ? Se pose en creux la question cruciale du pluralisme normatif et de la recherche d’une éventuelle « norme commune » pour trancher un contentieux. Par ailleurs, il conviendra d’évaluer la marge de manœuvre et l’autonomie juridictionnelles dont disposaient les arbitres communautaires (consuls, massari juifs, etc.). La réflexion sur l’arbitrage ne peut enfin faire l’économie d’une étude des profils socioculturels des arbitres. On pourra réfléchir en particulier au fil ténu entre arbitrage et expertise judiciaire du monde marchand et maritime. La question de la langue des arbitres (à la fois l’idiome mais aussi la langue du droit ou la langue des marchands) fera également l’objet d’une attention spécifique.

Programme :

9h30 : François Dumasy (EFR) : Accueil

Wolfgang Kaiser (Paris 1 / ERC) : Présentation du programme et de la journée.

Guillaume Calafat (EFR / Paris 1) et Évelyne Oliel-Grausz (Paris 1 / ERC) : Introduction

10h-13h : Session 1 : Arbitrage et commerce interculturel

Présidence : Biagio Salvemini (Bari / ERC)

Francisco Appelaniz (EUI, Florence) : « Arbitrages entre étrangers et arbitrages entre religions dans les villes du commerce du Moyen Orient ».

Manuel Lomas Cortès (ERC) : « Lite e risoluzione di conflitti nelle galee di guerra del Mediterraneo in età moderna ».

Erica Mezzoli (Trieste) : « While two dogs strive for a bone, a third… Ragusans, Ottoman and Venetians in the XVII Century Contentious Adriatic Basin ».

Mathieu Grenet (ERC) : « Arbitrer entre les langues. Commerce interculturel et médiateurs linguistiques : le cas des îles Ioniennes au XVIIIe siècle ».

15h-18h : Session 2 : Procédures d’arbitrage

Présidence : Maria Fusaro (Exeter)

Andrea Addobbati (Pise / ERC) : « Marinai e mercanti nel porto di Livorno: l’arbitrato al tempo del console Blackwell ».

Guillaume Calafat (EFR / Paris 1) : « L’arbitrage des consuls français en Méditerranée : rodes et résolutions des litiges au XVIIe siècle ».

Évelyne Oliel-Grausz (Paris 1 /ERC) : « Modalités de l’arbitrage dans les conflits entre juifs à Livourne au XVIIIe siècle : enquête, questions et cas choisis ».

Mafalda Ade Winter (ERC) : « La résolution de litiges commerciaux par l’arbitrage informel dans l’Empire ottoman du XIXe siècle : stratégies et entraves ».

18h30 : Wolfgang Kaiser (Paris 1 / ERC) : Conclusions

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

[Séminaire] Penser la Méditerranée

 
 
Nous vous présentons le programme du séminaire hebdomadaire du CRHM Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe Siècle). Ce séminaire est coorganisé par Wolfgang Kaiser, qui dirige l’ERC ConfigMed. Deux chercheurs du projet ConfigMed sont déjà intervenus dans le cadre du séminaire les mardi 12 Novembre (Biagio Salvemini) et 26 novembre (Christopher Denis Delacour). La semaine prochaine, Wolfgang Kaiser intervient. Eloy Martin Corrales (10 décembre) et Mathieu Grenet (14 janvier 2014) y interviendront également.
 

Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècle)

Wolfgang Kaiser, Professeur d’histoire moderne à l’université Paris, directeur d’études à l’EHESS,
Gilles Pécout, Professeur d’histoire contemporaine à l’ENS et directeur d’études à l’EPHE.
Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE
Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS.


Partant du constat que la Méditerranée est un objet historique et historiographique attractif mais souvent défini par défaut, et constatant le très petit nombre de lieux d’échange continu entre modernistes et contemporanéistes en histoire méditerranéenne, les organisateurs de ce séminaire proposent une approche des transformations de l’espace méditerranéen sur le long terme (du XVIe au XXe siècle) .

Tous les mardis de 17h à 19 h, du 29 octobre 2013 au 4 février 2014
Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

29 octobre 2013

Gilles Pécout (ENS / EPHE)

Méditerranée et Europe XIXe-XXe : mutation d’une relation historiographique et idéologique

5 novembre 2013

Cesare Santus (Scuola Normale Superiore, Pise / EPHE)

La communicatio in sacris entre catholiques et non-catholiques parmi les chrétiens de l’Empire Ottoman :

le cas de l’Archipel Grec

12  novembre 2013

Biagio Salvemini (Université de Bari / Paris 1 – ConfigMed)

Où placer les frontières de l’Europe en Méditerranée?  Officiers, consuls et marchands entre

institutions ‘occidentales’ et peste orientale au XVIIIe siècle

19 novembre 2013

Anne Brogini (Université de Nice)

Frontières et réseaux en Méditerranée : le rôle des ordres militaires

26 novembre 2013

Christopher Denis Delacour (Paris 1 – ConfigMed)

Les territoires de la souveraineté maritime. Navigations napolitaines en mer ottomane (1740-1856

3 décembre 2013

Wolfgang Kaiser (Paris 1 / EHESS – ConfigMed),

Le commerce « transculturel » en Méditerranée  revisité, XVe-XVIIe siècles

10 décembre 2013

Eloy Martín Corrales (Université Pompeu Fabra, Barcelone / Paris 1 – ConfigMed)

Le commerce entre Cadix et le Maroc (1789-1828)

17 décembre 2013

Maria Tsoutsoura (Université de Corfou)

Entre philhellénisme et socialisme : apogée et déclin de l’espace ionien (1823-1923)

7 janvier 2014

Jérémie Dubois (Université de Reims),

L’Italie fasciste et le Centre universitaire méditerranéen de Nice de 1933 à la Deuxième Guerre mondiale

14  janvier 2014

Mathieu Grenet (Paris 1 /- ConfigMed)

Retours sur le trans-impérial : quelques réflexions autour du cas ionien, XVIIe-XIXe siècles

21 janvier 2014

Lourdes Amigo (Valencia)

Métaphores du pouvoir: les fêtes en Espagne aux XVI° et XVII° siècles

28 janvier 2014

Edhem Eldem (Université du Bosphore, Istanbul / IISMM)

Des marbres d’Elgin à la Vénus de Milo : le défi d’une vision ottomane de l’archéologie

4 février 2014

Marie-Elisabeth Mitsou (EHESS)

La Méditerranée ou les Balkans? Dilemmes identitaires des grecs après la défaite de 1897

Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

Secrétariat d’histoire. Contact: Monique.Bourgeois@ens.fr/ 01 44 32 30 28

[Workshop] Arbitration and Cross-cultural Litigation (Mediterranean, XVth-XIXth centuries) – 17 January 2014

A Workshop of the “Mediterranean Reconfigurations” ERC program, 17 January 2014, École française de Rome. Pre-registration : <wolfgang.kaiser[ad]univ-paris1.fr>].

Outline

This workshop will examine arbitration, one of merchants’ favorite ways of resolving disputes, within the frame of the ERC project “Mediterranean reconfigurations. Intercultural Trade, Commercial Litigation and Legal Pluralism, 15th-19th Centuries”. Arbitration was popular amongst pre-modern traders not only because of its speed, but also because it allowed to maintain the confidentiality of transactions and family disputes. This workshop aims to provide a broad picture of the different sources, institutions, procedures and uses of arbitration in the early modern Mediterranean, thus dealing with many of the core issues of the “Mediterranean Reconfigurations” project:

  1. First of all, we are interested in the dialectic between arbitration and commercial disputes (and more broadly, between arbitration and litigation). Far from being considered an imperfect procedure symptomatic of weak political and legal powers, arbitration and local tribunals commonly complemented each other. We will try to properly analyse the articulation between the procedures which came under the respective jurisdiction of private arbitration, public arbitration and local courts in order to solve disputes.
  2. As part of the ongoing debate on the existence and specificity of a lex mercatoria or ius mercatorum, we shall also focus on the speed and irrevocability of arbitrations: was it possible to appeal an arbitration sentence? Where and to whom was it possible to address an appeal if a decision was considered unfair or unsatisfactory by the litigants? How did, in actual practice, work the system of guarantees and bails ensuring the respect for arbitration judgments?
  3. Did merchants and sailors involved in cross-cultural litigation rather opt for compromissory procedure? Or, on the contrary, was the arbitration procedure disregarded by traders belonging to different normative frameworks because of the uncertainty of the system of adjudication and of the lack of enforcement? Did litigants attempt to find a common norm to settle disputes? Did the arbitration procedure favor the conventional settling of a “third norm”, understood as a mix of different conceptions of law? In other words, did the flexibility of the arbitration procedure allow the articulation of different laws and legal cultures? This point is directly linked to one of the score issues behind “Mediterranean Reconfigurations”: “normative pluralism”.
  4. In the Levant disputes were often decided by consuls through arbitration (or “rodes”). Was this option restricted only to merchants and sailors belonging to the consuls’ own nation? It would be useful to assess if there was any room for maneuver in such cases, and what was the jurisdictional autonomy of community arbitrators, trying to make a typology of the several forms of disputes leading to arbitration.
  5. We shall also investigate the sociocultural profiles of arbitrators by focusing in particular on relations between arbitration and legal expertise of the mercantile and maritime world. The issue of the language of arbitrators (not only the idiom, but also the language of jurists or the language of traders) will be specifically scrutinized.

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

[Atelier d’études] L’arbitrage commercial en Méditerranée (15ème-19ème siècles) – (17 janvier 2014)

John Theodore Heins (1697-1756), Allégorie du commerce, huile sur toile, 74,9cm x 137,2cm.

Dans le cadre du projet ERC « Mediterranean Reconfigurations », un premier atelier d’études du programme aura lieu à l’École française de Rome le 17 janvier 2014. La rencontre est ouverte à toute personne intéressée, sur inscription préalable [écrire à : <wolfgang.kaiser[ad]univ-paris1.fr>].

Argumentaire :

Ce premier atelier d’études vise à interroger l’une des formes de résolution contentieuse privilégiée par les marchands, non seulement en raison de sa célérité, mais aussi parce qu’elle permettait bien souvent de préserver la confidentialité des transactions et des différends familiaux : l’arbitrage. Ces journées cherchent à proposer une cartographie méditerranéenne des sources, des institutions, des procédures et des usages de l’arbitrage à l’époque moderne, afin de soulever tout un faisceau de questions qui se trouvent au cœur du projet « Mediterranean Reconfigurations ».

  1. Tout d’abord, il convient de réfléchir à la dialectique entre arbitrage et litiges marchands (et, plus généralement, entre arbitrage et litigiosité). Loin d’être considéré à l’époque moderne comme une procédure imparfaite symptomatique de pouvoirs politique et judiciaire faibles, l’arbitrage était fréquemment pensé comme une procédure complémentaire aux tribunaux locaux et arrimée à eux. Il faudra donc être attentif à décrire le plus finement possible l’articulation entre les procédures qui ressortent à l’arbitrage privé, à l’arbitrage public et à l’offre institutionnelle censée permettre la résolution des litiges.
  2. Dans le cadre d’une réflexion sur la spécificité d’une lex mercatoria ou d’un ius mercatorum, il s’agira également de déterminer la rapidité et l’irrévocabilité des arbitrages : pouvait-on faire appel des arbitrages ? À qui pouvait-on s’adresser si la sentence était jugée injuste ou insatisfaisante par l’une des parties ? Comment fonctionnait le système de cautions et de garanties censé assurer le respect des décisions arbitrales ?
  3. La procédure compromissoire était-elle privilégiée dans le cadre de litiges interculturels ou bien, au contraire, délaissée par les commerçants et les marins appartenant à des univers normatifs différents (en raison d’une incertitude du système d’adjudication et de l’enforcement) ? Se pose en creux la question cruciale de la recherche d’une norme commune pour trancher un contentieux : la procédure d’arbitrage favorisait-elle l’établissement conventionnel d’une « troisième norme », entendue comme la rencontre de conceptions différentes du droit ? Autrement dit, la souplesse de la procédure d’arbitrage permettait-elle l’articulation de droits et de cultures juridiques différents ? On touche ici au problème essentiel du « pluralisme normatif » qui intéresse directement le projet « Mediterranean Reconfigurations ».
  4. On sait, par exemple, que l’arbitrage et les « rodes » étaient bien souvent l’apanage des « consuls des nations » au Levant. S’agissait-il d’arbitrages restreints aux marchands et marins de la « nation » ou avaient-ils un rôle au-delà des seuls conationaux ? Il convient d’évaluer la marge de manœuvre et l’autonomie juridictionnelles dont disposaient les arbitres communautaires en dressant une typologie des formes de contentieux arbitrés.
  5. La réflexion sur l’arbitrage ne peut enfin faire l’économie d’une étude des profils socioculturels des arbitres. On pourra réfléchir en particulier au fil ténu entre arbitrage et expertise judiciaire du monde marchand et maritime. La question de la langue des arbitres (à la fois l’idiome mais aussi la langue du droit ou la langue des marchands) fera également l’objet d’une attention spécifique.

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

[Journée d’étude] “Négociants sur mer”, “marchands mariniers” et patrons de barque

Nous souhaiterions présenter aujourd’hui une journée d’étude coorganisée par l’un des membres du projet ERC ConfigMed, Christopher Denis Delacour, à l’Université Aix-Marseille. Manuel Lomas Cortes et Guillaume Calafat, du projet ERC ConfigMed, y participent également.
Par ailleurs, trois membres du projets ont commencé leur contrat de recherche dans le cadre du projet ERC en ce début d’année universitaire. Il s’agit de la post-doctorante Mafalda Ade Winter et des Senior Researcher Biagio Salvemini et Eloy Martin Corrales. Ils rejoignent ainsi notre équipe déjà active depuis un an, Christopher Denis Delacour, Mathieu Grenet, Güneş Işıksel, Wolfgang Kaiser, Manuel Lomas Cortes et Johann Petitjean.
Enfin, nous souhaiterions féliciter chaleureusement Guillaume Calafat, qui a brillamment soutenu sa thèse de doctorat le 26 octobre 2013.

“Négociants sur mer”, “marchands mariniers” et patrons de barque

Le mercredi 13 novembre 2013 – MMSH, salle Paul-Albert Février, 9h-17h30
Organisation : Gilbert Buti | Christopher Denis-Delacour | Olivier Raveux
D’une rive l’autre : les économies méditerranéennes et leurs mondes de l’époque moderne à nos jours

Le capitaine d’embarcation peut être considéré comme une pierre angulaire des économies maritimes. Qu’il soit simple « conducteur » ou qu’il assume également des fonctions dans les domaines du négoce et de l’armement, le capitaine se présente comme un intermédiaire économique, juridique et social aux multiples facettes. Cette rencontre vise à appréhender l’éventail des tâches et des responsabilités exercées par les capitaines de navires en Méditerranée et la gestion de cette diversité de fonctions au cours de leurs missions. Cet éclairage porté sur les « capitaines en Méditerranée » ne s’appuie en rien sur une géographie sociale et économique restreinte. Au sein d’un espace fragmenté, tant sur les plans juridique et culturel que politique et religieux, et dans l’orbite d’intérêts économiques se dilatant au-delà d’une mer et de ses rives, ce sont l’ensemble des capitaines ou patrons navigant en Méditerranée qui retiendront notre attention, de leur partance à leur atterrage, qu’ils soient méditerranéens ou non. Les travaux présentés auront notamment pour but de saisir les manières avec lesquelles les savoirs ‑ juridiques, économiques et sociaux ‑ s’entrelacent autour de la gestion des équipages, des relations avec les partenaires et du rôle de relais juridico-commercial assumé par la figure finalement méconnue du capitaine marchand.

Programme

Régis Bertrand et Gilbert Buti, AMU-Telemme
Charles Carrière, un parcours d’historien?

Présentation de la journée

Thierry Allain, CRISES, Université Paul Valéry-Montpellier III
Au prisme du récit de la fortune de mer : les capitaines marchands d’Amsterdam et l’économie maritime méditerranéenne au XVIIIe siècle

André Lespagnol, Université de Rennes 2
Marins et marchands : la complexité des fonctions des capitaines “ponantais” en Méditerranée (XVIIe-XIXe siècles)

Laurent Pavlidis, UMR Telemme
Les capitaines provençaux dans l’océan Indien au XIXe siècle : entre mission assignée et liberté d’action

Christopher Denis-Delacour, ERC ConfigMed – Université Paris I
Crossing the shadow-line. “Passions” maritimes et raisons marchandes des capitaines de Procida en Atlantique (XIXe-Xxe siècles)

Patricia Payn-Echallier, AMU-CNRS-Telemme
L’impact de la position géographique du port d’Arles sur les activités des patrons (fin XVIe-XVIIIe siècle)

Luca Lo Basso, Université de Gênes
Pratiques, expériences et langages d’un capitaine de navire au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles : l’exemple de Nicolo Campanella et son autobiographie

Guillaume Calafat, Ecole française de Rome
Les recours du capitaine. Procédures et étapes du contentieux entre Livourne, Pise et Florence (1600-1740)

Manuel Lomas Cortès, Université de Valence – ERC ConfigMed, Université Paris 1
Le capitaine de galère dans la monarchie hispanique : discours théorique et pratique du gouvernement aux XVIe et XVIIe siècles

Apostolis Delis, Foundation for Research and Technology, Institute for Mediterranean Studies, Greece
Pratiques avancées dans un contexte rétrograde? Le rôle du capitaine et la figure de directeur dans la gestion et le fonctionnement des navires dans la marine à voile à Syra au milieu du XIXe siècle

2013.11.13 programme

[Journée d’étude] Alep à l’époque ottomane : un requiem

Alep à l’époque ottomane : un requiem

Le Groupe d’études turques et ottomanes (GÉTO) tiendra sa cinquième Journée d’étude, intitulée « Alep à l’époque ottomane : un requiem », le 21 au 22 février 2014 à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

Avec la participation de Mafalda Ade, post-doctorante au projet ERC ConfigMed, Sylvain Cornac, Nicolas Jodoin, Stefan Knost, Abraham Marcus, Bruce Masters, Mary Momdjian, Marco Salati, Elyse Semerdjian, Heghnar Watenpaugh, Charles Wilkins et Stefan Winter.

Consulter www.geto.uqam.ca pour plus d’information.

geto