Archives par mot-clé : Méditerranée

[Séminaire] Les documents de la Gheniza, la Méditerranée et l’océan Indien. Madrid, 7/11/14

Nous avons le plaisir de vous informer la tenue d’une séance de séminaire intitulée Les documents de la Gheniza, la Méditerranée et l’océan Indien. Approches croisées, à la Casa De Velázquez, à Madrid, le vendredi 7 Novembre 2014. Ce séminaire est coordonné par Wolfgang Kaiser, du programme ConfigMed, et Annliese Nef, de l’université Paris 1. Vous trouverez ci-dessous une présentation ainsi que le programme de cette journée.

Le programme MEDITER est né d’une volonté de proposer un regard critique sur le développement des études méditerranéennes aujourd’hui. Son ambition est d’étudier la production et la circulation des savoirs sur la Méditerranée aux XXe et XXIe siècles en déplaçant triplement le regard : en prenant en compte la pluralité des traditions historiographiques européennes, en enquêtant sur d’autres traditions historiographiques (dans le reste du bassin méditerranéen, et ailleurs dans le monde), en confrontant les disciplines, telles l’histoire, la géographie et l’anthropologie. Ce troisième séminaire sera consacré aux documents de la Ghenisa du Caire, et aux renouvellements de l’historiographie depuis les travaux de Goitein. Il s’agit de mettre en regard des approches distinctes d’un même corpus et donc les multiples manières d’écrire l’histoire de la Méditerranée.

10h-10h30

Ouverture

Michel BERTRAND, Directeur de la Casa de Velázquez, Wolfgang KAISER, Université Paris 1, et Claudia MOA TTI, Université Paris 8

Introduction

Annliese NEF, Université Paris 1

10h30-13h

Jessica GOLDBERG, UCLA (Los Angeles)

The Mediterranean, the Cairo Geniza, and the Commercial Revolution

Discutant

Fernando MEDIANO RODRÍGUEZ, Instituto de Historia, CCHS-CSIC

15h-17h30

Roxani MARGARITI, Emory University (Atlanta)

Goitein, the India Book and the “Mediterranean Historiography” of the Medieval Indian Ocean

Discutant

Fernando MEDIANO RODRÍGUEZ, Instituto de Historia, CCHS-CSIC

[Séminaire] Penser la Méditerranée

Nous vous présentons le programme du séminaire hebdomadaire du CRHM Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe Siècle). Ce séminaire est coorganisé par Wolfgang Kaiser, qui dirige l’ERC ConfigMed. Trois chercheurs du projet ConfigMed interviendront dans le cadre du séminaire les mardi 28 octobre (Güneş Işıksel), 25 novembre (Guillaume Calafat) et 16 décembre (Yavuz Aykan). Vous pouvez retrouver le programme de l’année dernière sur notre site.

Wolfgang Kaiser, Professeur d’histoire moderne à l’université Paris 1, Directeur d’études à l’EHESS,
Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE
Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS.


Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècle)

Partant du constat que la Méditerranée est un objet historique et historiographique attractif mais souvent défini par défaut, et constatant le très petit nombre de lieux d’échange continu entre modernistes et contemporanéistes en histoire méditerranéenne, les organisateurs de ce séminaire proposent une approche des transformations de l’espace méditerranéen sur le long terme (du XVIe au XXe siècle)


Tous les mardis de 17h à 19 h, du 14 octobre 2014 au 27 janvier 2015

Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

Contact : wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr

14 octobre 2014

Bernard Heyberger (EHESS-EPHE)

D’Alep à Paris : les pérégrinations méditerranéennes d’un jeune Syrien (1708-1710)

21 octobre 2014

Georg Christ (Manchester)

Transhumance urbaine.  Repenser migrations, mobilités et communautés diasporiques

en Méditerranée (pré)moderne et contemporaine

28 octobre 2014

Günes Isiksel (Cetobac, Paris)

Turcs et Français : une histoire culturelle, 1860-1960

(autour de l’ouvrage du même titre paru en 2014)

4 novembre 2014

Antonis Hadjikyriacou (Princeton/Crète)

Insularité et Empire : la Chypre ottomane en Méditerranée à l’époque moderne

18 novembre 2014

Antonio de Almeida Mendes (Nantes/IHMC)

Le temps long de l’esclavage au Portugal : une relecture des rapports maîtres-esclaves

25 novembre 2014

Guillaume Calafat (Paris 1)

Les Arméniens au Maghreb (premier XVIIe siècle)

2 décembre 2014

Tassos Anastassiadis (Montréal)

Orage méditerranéen sur la scène européenne.

Education et circulation du pouvoir entre Naxos et les métropoles européennes (1880s-1930s)

9 décembre 2014

Anne-Marie Planel (Tunis/Paris)

D’un comptoir marchand à une colonie de peuplement : les Français à Tunis au XIXe siècle

16 décembre 2014

Yavuz Aykan (Paris 1 – ConfigMed)

De l’acte à la personne : l’apostasie et la fiction dans le droit ottoman à l’époque moderne

6 janvier 2015

Anne Leblay (Archives Nationales, Paris)

Les réseaux de sociabilité des immigrés espagnols et portugais à Paris au XIXe siècle

13 janvier 2015

José Javier Ruiz Ibáñez (Murcie)

Les empires au-delà de leurs frontières: attraction, alliance et subordination

dans les mondes méditerranéens du XVIe siècle

20 janvier 2015

Antonio Moreno (Paris XII)

Peuple et conflit politique dans le Madrid d’époque baroque

27 janvier 2015

Laura Binz (Berne)

Les catholiques latins à Constantinople aux XVIIe et XVIIIe siècles: Une communauté hétérogène à l’interface entre l’Europe et l’Empire ottoman

 

Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage
Secrétariat d’histoire. Contact: Monique.Bourgeois@ens.fr/ 01 44 32 30 28

[Parution] Religion and Trade, Cross-cultural exchanges in the world history, 1000-1900

En cette veille de rentrée universitaire, l’équipe du programme ERC ConfigMed a le plaisir d’annoncer la parution d’un ouvrage collectif, dans lequel deux membres du projet ont collaboré pour l’écriture d’un article commun :

Trivellato, Francesca, Halevi, Leor, Antunes, Catia (eds.), Religion and Trade, Cross-cultural exchanges in the world history, 1000-1900, Oxford, Oxford University Press, 2014.

Vous trouverez ci-dessous un résumé (en Anglais) et le sommaire de l’ouvrage.

Religion and Trade

Résumé
Although trade connects distant people and regions, bringing cultures closer together through the exchange of material goods and ideas, it has not always led to unity and harmony. From the era of the Crusades to the dawn of colonialism, exploitation and violence characterized many trading ventures, which required vessels and convoys to overcome tremendous technological obstacles and merchants to grapple with strange customs and manners in a foreign environment. Yet despite all odds, experienced traders and licensed brokers, as well as ordinary people, travelers, pilgrims, missionaries, and interlopers across the globe, concocted ways of bartering, securing credit, and establishing relationships with people who did not speak their language, wore different garb, and worshipped other gods.

Religion and Trade: Cross-Cultural Exchanges in World History, 1000-1900 focuses on trade across religious boundaries around the Mediterranean Sea and the Atlantic and Indian Oceans during the second millennium. Written by an international team of scholars, the essays in this volume examine a wide range of commercial exchanges, from first encounters between strangers from different continents to everyday transactions between merchants who lived in the same city yet belonged to diverse groups. In order to broach the intriguing yet surprisingly neglected subject of how the relationship between trade and religion developed historically, the authors consider a number of interrelated questions: When and where was religion invoked explicitly as part of commercial policies? How did religious norms affect the everyday conduct of trade? Why did economic imperatives, political goals, and legal institutions help sustain commercial exchanges across religious barriers in different times and places? When did trade between religious groups give way to more tolerant views of <“the other>” and when, by contrast, did it coexist with hostile images of those decried as <“infidels>”?

Exploring captivating examples from across the world and spanning the course of the second millennium, this groundbreaking volume sheds light on the political, economic, and juridical underpinnings of cross-cultural trade as it emerged or developed at various times and places, and reflects on the cultural and religious significance of the passage of strange persons and exotic objects across the many frontiers that separated humankind in medieval and early modern times.

Sommaire
Introduction, Francesca Trivellato
1. Religion and Cross-Cultural Trade: A Framework for Interdisciplinary Inquiry, Leor Halevi
2. The Blessings of Exchange in the Making of the Early English Atlantic, David Harris Sacks
3. Trading with the Muslim World: Religious Limits and Proscriptions in the Portuguese Empire (c. 1480-1570), Giuseppe Marcocci
4. The Economy of Ransoming in the Mediterranean: A Form of Cross-Cultural Trade between Europe and the Maghreb (Seventeenth and Eighteenth Century), Wolfgang Kaiser and Guillaume Calafat
5. Reflections on Reciprocity: A Late Medieval Islamic Perspective on Christian-Muslim Commitment to Captive Exchange, Kathryn A. Miller
6. Cross-Cultural Business Cooperation in the Dutch Trading World, 1580-1776: A View from the Amsterdam Notarial Contracts, Cátia Antunes
7. Trade across Religious and Confessional Boundaries in Early Modern France, Silvia Marzagalli
8. Coins and Commerce: Monetization and Cross-Cultural Collaboration in the Western Indian Ocean (Eleventh to Thirteenth Centuries), Roxani Eleni Margariti
9. Crossing the Great Water: The Hajj and Commerce from Pre-Modern Southeast Asia, Eric Tagliacozzo
10. African Meanings and European-African Discourse: Iconography and Semantics in Seventeenth-Century Salt Cellars from Serra Leoa, Peter Mark

[Parution] Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective (Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller, ed.)

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication d’un ouvrage collectif intitulé Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective,édité par Stefan Eklöf Amirell et Leos Müller. Wolfgang Kaiser et Guillaume Calafat, membres du projet ERC ConfigMed, y ont coécrit un article sur le commerce et piraterie en Méditerranée à l’époque moderne.

Persistent Piracy

Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller (ed.), Persistent Piracy. Maritime Violence and State-Formation in Global Historical Perspective, Palgrave Macmillan, 2014,

Sommaire

Stefan Eklöf Amirell, Leos Müller, Introduction: Persistent Piracy in World History

Pililip de Souza, Piracy in Classical Antiquity: The Origins and Evolution of the Concept

Neil Price, Ship-Men and Slaughter-Wolves: Pirate Polities in the Viking Age

Wolfgang Kaiser, Guillaume Calafat, Violence, Protection and Commerce: Corsairing and ars piratica in the Early Modern Mediterranean

james K. Chin, A Hokkien Maritime Empire in the East and South China Seas, 1620-83

Robert J. Antony, Maritime Violence and State-Formation in Vietnam: Piracy and the Tay Son Rebellion, 1771-1802

David J. Starkey, Matthew McCarthy, A Persistent Phenomenon: Private Prize-Taking in the British Atlantic World, c.1540-1856

James Francis Warren, Trade for Bullion to Trade for Commodities and ‘Piracy’: China, the West and the Sulu Zone, 1768-1898

Stig jarle Hansen, Piracy, Security and State-Formation in the Early Twenty-First Century

 

Conférence internationale “Foreigners 
in the Deep Heart of Medieval and Early Modern Societies (Europe, the Mediterranean and the Muslim World)”, Florence, Institut Universitaire Européen, 18-20 juin 2014

bookletFlo2014-2

 

Cette conférence internationale, organisée par Francisco Apellaniz (membre du projet ERC ConfigMed), David Do Paço et Cédric Quertier, ouvre une vaste enquête collective autour de la condition des étrangers dans les sociétés européennes, méditerranéennes et musulmanes aux époques médiévale et moderne. Elle aura lieu du 18 au 20 juin 2014, à l’Institut Universitaire Européen de Florence.

Mathieu Grenet, membre du projet ERC ConfigMed, présentera son travail à cette occasion.

Les communications seront organisées autour de sept sessions :

1) A Legal History, I : Courts, Trials and Societies (disc. Tijana KRSTIC)

F. APELLANIZ (European University Institute, Marie Curie Actions) :

Solving Conflict in Mediterranean Complex Environments : Europeans at Markets and Courts in the Late Medieval Middle East (1350-1500)

A. B. FERNANDEZ CASTRO (European University Institute) :

Judging Foreignness in the Audience of the House of Trade of Seville (1583-1598)

J. WUBS-MROZEWICZ (Universiteit Leiden) :

Conflict Resolution with Foreigners in the Hanse area in the Fifteenth and Sixteenth Century: Law and Diplomacy

 

2) A Legal History, II : Foreignness Politics (disc. Roberto ZAUGG)

R. DORIN (Harvard University) :

From Jew to Foreigner: Canon Law and the Expulsion of Jews in the Late Middle Ages

J. M. ESCRIBANO PAEZ (European University Institute) :

Italian Merchants in Iberian and Maghreb’s cities Between the XVth and XVIth Centuries

V. MCGUIRE (European University Institute, Max Weber Programme) :

Franco-Levantines: Reading Citizenship and National Belonging Through the History of the Merchants of Venice

 

3) Foreigners and Elements of Foreignness, I : Determining Foreigners (disc. Giacomo TODESCHINI)

C. QUERTIER (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / École Française de Rome) :

Le Marchand florentin à Pise : de l’homme invisible à la nation marchande la plus privilégiée (XIVe siècle)

M. PAKUCS (‘Nicolae Iorga’ Institute of History, Bucharest) :

The pernicious nation of the Greeks: ‘Greek’ Merchants in Transylvania, Sixteenth- Seventeenth Centuries

M. GRENET (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ERC ConfigMed) :

Un cosmopolitisme de frontière ? Marchands ‘étrangers’ et fabrique des identités locales dans les Iles Ioniennes au XVIIIe siècle

 

4) Foreigners and Elements of Foreignness, II : Migrations and Social Bonding (disc. Roberto ZAUGG)

F. BETTARINI (University of Reading) :

Foreign Communities in Dubrovnik in XVth century : Selection and Naturalisation

C. TARRUELL (École des Hautes Études en Sciences Sociales / Universidad Autónoma de Madrid) :

L’accueil de musulmans et de juifs venus « de leur propre volonté » au sein de la Monarchie hispanique (fin XVIe – début XVIIe siècles)

M. GASPERONI (École des Hautes Études en Sciences Sociales / École Française de Rome) :

Les hommes circulent et s’échangent. Phénomènes migratoires entre Marches et Romagne à l’époque moderne

 

5) Foreigners and Elements of Foreignness, III : Belonging to a Community (disc. Regina GRAFE)

O. MERCAN (European University Institute) :

Italian Communities in Istanbul in the Late 15th and 16th c.

S. MONTEMEZZO (Università di Verona) :

Being Alien Merchants in a Capital City. Venetians in London and Bruges at the End of 15th century

C. SANTUS (École Pratique des Hautes Études / Scuola Normale Superiore di Pisa) :

Becoming Foreigners: Eastern Christians and «Franks» at the turn of the 18th century

6) Social Bonding and Polarisation, I : Geography (disc. Luca MOLA)

D. DO PAÇO (European University Institute, Max Weber Programme) :

From Modern Pacific to Early Modern Central Europe: on Marshall Sahlins’ Process of Indeginization

M. COUDERC (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) :

La cour, matrice d’intégration. Les ‘Grecs’ en Europe du Nord-ouest (Angleterre, Bourgogne et France), XVe siècle

S. NADALO (Northwestern University / Paris College of Art) :

From Market to Synagogue: Locating Pluralistic Sociality in the Free Port of Livorno

 

7) Social Bonding and Polarisation, II : The Unbearable Lightness of the Peripherie (disc. Tijana KRSTIC)

A. LESTREMAU (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) :

He ælþeodige unsida lufode. Rois, ducs et étrangers dans l’Angleterre anglo-saxonne au XIe siècle

K. PRAJDA (Institute of History, Hungarian Academy of Sciences) :

Florentine Merchant Companies in the Republic of Venice and in the Kingdom of Hungary During the First Decades of the 15th Century. A Comparative Analysis of Commercial and Social Relations

L. BINZ (European University Institute) :

Latin Catholics in Constantinople 1650-1750

Conclusion : Giacomo TODESCHINI

Programme en pdf : bookletFlo2014-2

Colloque international “Cosmopolitismo tra conflitti e mediazioni. Livorno e il porto franco negli studi più recenti”, Livourne, Fortezza Vecchia, 28-29 mai 2014

Ce colloque international, organisé par Lucia Frattarelli Fischer et l’Archivio di Stato di Livorno, se propose de faire le point sur les recherches actuelles sur l’histoire du port toscan de Livourne, avec pour thème principal le cosmopolitisme, récemment mis à l’honneur par les travaux de Francesca Trivellato, Marcella Aglietti, Samuel Fettah ou encore Guillaume Calafat.

Guillaume Calafat et Mathieu Grenet, tous deux membres du projet ERC ConfigMed, présenteront leurs travaux à cette occasion.

Les communications seront organisées autour de trois sessions :

 

1) Port franc et relations internationales (prés. Franco ANGIOLINI et Aurora SAVELLI ; disc. Giovanni LEVI)

Corey TAZZARA, La gestione della Dogana nel primo Seicento

Guillaume CALAFAT, Livorno e la Camera di Commercio di Marsiglia nel Seicento

Danilo PEDEMONTE, “Operando in pregiudizio della Piazza di Livorno”: L’intreccio tra pubblica salute e privati interessi economici nella risposta degli Stati italiani alla pace toscana con i barbareschi

Bernard COOPERMAN, Cosmopolitismo ebraico e provincialismo: l’inserimento di una presenza ebraica ,elle strutture locali di Livorno

Lisa LILLIE, Commercio e comunità: Livorno nell’immaginario inglese in Età Moderna

Magnus RESSEL, Venezia, Livorno e la Germania nel Settecento. Una comparazione tra le comunità mercantili tedeschi in Italia

 

2) L’individu et la communauté : les conditions de la tolérance (prés. Anthony MOLHO et Roberto BIZZOCCHI)

Francesca TRIVELLATO, Livorno, commercio e i limiti del cosmopolitismo

Brett J. AUERBACH-LYNN, Disciplinare l’Inquisizione. Il governo mediceo e il tribunale della fede nella Livorno del primo Seicento

Stefano VILLANI, Dissenzo involontario: comportamenti eterodossi e identità religiosa tra i convertiti britannici di Livorno nella prima età moderna

Cesare SANTUS, Crimini, violenza e corruzione nel Bagno di Livorno attraverso alcuni processi di età moderna

Chiara LA ROCCA et Andrea ADDOBBATI, Un anno col Cancelliere del Tribunale : violenza privata a Livorno a fine ‘700

Marcella AGLIETTI, “Progetto per spurgare lo Stato dei soggetti viziosi ed incorreggibili”: amministrare la ciminalità nella Livorno del Regno d’Etruria

Samuel FETTAH, Contrabbando e tensioni sociali a Livorno tra Settecento e Ottocento

 

3) Consuls et “nations” étrangères : gouverner le cosmopolitisme (prés. Algerina NERI ; disc. Marcello VERGA)

Francisco J. ZAMORA RODRIGUEZ, Stessa famiglia, diversi governi: il Portogallo e la Monarchia spagnola a Livorno attraverso i suoi agenti consolari

Alice SOBRERO, Il console De Silva e il mercante Scotto: “un importantissimo affare” da un millione di pezze

Mathieu GRENET, Al servizio del Gran Signore? Niccolo’ Petrococchino e Angelo Cazzaiti, consoli ottomani a Livorno, c. 1807/1810-1824

Jesper MEIJLING, Livorno e la teoria del mercato

depliantA4_schermo

[Parution] W. Kaiser (dir.), La loge et le fondouk

La loge et le fondouk

Les dimensions spatiales des pratiques marchandes en Méditerranée, Moyen âge – époque moderne

 
sous la direction de Wolfgang Kaiser
Karthala Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.
 
 

Cet ouvrage propose une réflexion spécifique sur les échanges en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne à partir de leurs dimensions spatiales. Il s’agit de comprendre comment les pratiques sociales de l’échange contribuent à la production et au façonnement d’espaces et de lieux particuliers. Les lieux et les espaces des échanges sont envisagés comme des constructions sociales produites par les acteurs et en même temps comme des éléments fondamentaux qui orientent leurs pratiques mercantiles. Modelé et construit par les pratiques marchandes, l’espace les modèle et les contraint en retour ; il n’est par conséquent jamais neutre. En effet, les dimensions spatiales des pratiques marchandes peuvent se décliner selon plusieurs modes : par l’analyse des lieux d’échange, lieux créés ou appropriés, éphémères ou pérennes ; par la mise en valeur des structurations politico-juridiques, institutionnalisées ou coutumières de la « place » marchande ; par l’intérêt porté à la construction d’espaces économiques avec leurs circuits, leurs acteurs et leurs pratiques routinières.

Sommaire

Introduction – Wolfgang Kaiser

Partie I – Lieux

Stefan Weber – La fabrique d’une ville portuaire ottomane. Les acteurs du développement urbain de Sidon entre le xvie et le xviiie siècle

Kim Siebenhüner – Les joyaux du souk. Marchandises globales, pratiques marchandes et espaces commerciaux locaux à Alep à l’époque moderne

Olivia R. Constable – Les continuités d’un espace commercial conquis. Une réévaluation du fondouk médiéval dans la Couronne d’Aragon

Sibylle Backmann – Le Fondaco dei Tedeschi. Pratiques marchandes des compagnies allemandes à Venise (1550-1650)

Giulia Vertecchi – Les fondaci de la farine à Venise au xviiie siècle : d’un lieu de marché à une structure polyvalente

Partie II – Places

Jean-Louis Gaulin – Relier les places marchandes : l’exemple des villes de l’Italie communale (xiie-xiiie siècles)

Leila Maziane – Places portuaires marocaines entre Méditerranée et Atlantique (xviie-xviiie siècles)

Anne Brogini – Les prémices d’une place marchande en Méditerranée : Malte au début de l’époque moderne (xvie-xviie siècles)

Partie III – Espaces

Mark Häberlein – Pratiques marchandes et organisation spatiale du commerce au xvie siècle : la Compagnie des Welser d’Augsbourg dans la péninsule Ibérique

Eloy Martín Corrales – Le commerce de la baie de Cadix avec l’Afrique du Nord (1516-1767)

Annastella Carrino et Biagio Salvemini – Sur les espaces pluriels du marché : les trafics tyrrhéniens au xviiie siècle

Arnaud Bartolomei – Lettres de change et structuration de l’espace marchand. L’apport des protêts gaditans (fin xviiie-début xixe siècle)

Silvia Marzagalli – La fonction de la place commerciale de Livourne dans l’appropriation de l’espace méditerranéen par les Américains (fin xviiie siècle-1815)

[colloque] Les consuls, figures de l’intermédiation marchande en Europe et dans le monde méditerranéen (xviie-xixe siècles)

Nice, Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine, 10-12 avril 2014

Programme

Jeudi 10 avril 2014 (14 h – 19 h)

Session 1 :      Perspectives générales

14 h                 Accueil

14 h 30             Introduction. De l’utilité commerciale des consuls, Arnaud Bartolomei, maître de conférences, Université de Nice Sophia Antipolis

15 h                 L’intermédiation marchande comme attribution des agents consulaires français ? Les prérogatives consulaires dans les manuels consulaires français (xviiie-xxe siècles), Jörg Ulbert, maître de conférences, Université de Bretagne-Sud

15 h 30             Pause

Session 2 :       Les réseaux consulaires en Europe méridionale : des réseaux de protection et de contrôle des marchands

Présidence : Francisco Zamora, Chercheur, CHAM – FCSH/NOVA-UAç

16 h                 Présentation de la session

16 h 15             Le Royaume de Naples et le Levant : un consul à Marseille entre trafics illicites et promotion du commerce actif, Annastella Carrino, professeure-assistante, Università di Bari

16 h 45             Sorvegliare e riunire: consoli genovesi e consoli inglesi nell’alto Tirreno del xviii secolo. Due modelli a confronto, Danilo Pedemonte, doctorant, Università di Genova

17 h 15             Pause

17 h 30             Informer et protéger : l’agent général de la Marine et du Commerce de France à Madrid au service des marchands français (1748-1784), Sylvain Lloret, doctorant, Université de Paris-Sorbonne

18 h 00             La défense des intérêts des négociants français de Cadix d’après la correspondance consulaire ministérielle, Anne Mézin, conservatrice, Archives Nationales

18 h 30             Discussions

 

Vendredi 11 avril 2014 (9 h – 18 h)

Session 3 :       Les réseaux consulaires dans l’Empire ottoman et dans les Régences : d’autres fonctions ?

Présidence : Pierre-Yves Beaurepaire, professeur des universités, Université de Nice Sophia Antipolis, IUF / Mathieu Grenet, Chercheur post-doctorant, ERC Mediterranean Reconfigurations

9 h                   Présentation de la session

9 h 15               Consuls of France in the Levant during the ambassador François Savary de Brèves (1593-1605). The Evidence of a Turkish Manuscript from BnF, Viorel Panaite, professeur des universités, Université de Bucarest

9 h 45               Network South : Swedish Consul George Logie as intermediary of trade, diplomacy and covert associations in North Africa and the Mediterranean, c. 1725-1766, Gustaf Fryksén, Lund University

10 h 15             Pause

10 h 45             A lucrative, dangerous business: il consolato inglese ad Algeri, Tunisi e Tripoli nella seconda metà del xvii secolo, Matteo Barbano, doctorant, Università di Genova

11 h 15                         Deux consuls français dans la Régence de Tunis au XIXe siècle : entre sociabilité locale et protection des intérêts des négociants français (1828-1836), Medhi Jerad, professeur-assistant, Université de Sousse

11 h 45             Discussions

12 h 15             Déjeuner

Session 4 :      Les contours de l’institution consulaire, consuls informels et fonctions informelles des consuls

Présidence : Arnaud Bartolomei, maître de conférences, Université de Nice Sophia Antipolis / Jörg Ulbert, maître de conférences, Université de Bretagne-Sud

13 h 30             Présentation de la session

13 h 45             Jeux d’identités, réseaux et privilèges. Les marchands de la nation suisse à Lyon au xviie siècle, Marco Schnyder, professeur-assistant, Université de Genève

14 h 15             La correspondance consulaire hollandaise en Méditerranée aux xviie et xviiie siècles : quels réseaux pour quels enjeux ?, Thierry Allain, maître de conférences, Université de Montpellier III

14 h 45             Consuls et affairistes : une relecture de la « pénétration pacifique » italienne dans les Balkans à la veille de la Première Guerre mondiale, Fabrice Jesné, maître de conférences, Université de Nantes

15 h 15             Le musée commercial français à Salonique : un projet emblématique de l’action consulaire au tournant des xixe et xxe siècles, Mathieu Jestin, doctorant, Université de Paris I – Panthéon Sorbonne

15 h 45             Discussions

16 h 15             Pause

Session 5 :       Le consul, un intermédiaire entre les capitaines et les marchands

Présidence : Silvia Marzagalli, professeure des universités, Université de Nice Sophia Antipolis, IUF / Maria Fusaro, professeure des universités, University of Exeter, ERC Sailing into Modernity

16 h 30             Présentation de la session

16 h 45             U.S. consuls and the problem of American maritime labor in the Mediterranean, ca. 1795-1815, Nathan Perl-Rosenthal, professeur-assistant, University of Southern California

17 h 15             Le funzioni mercantili dei consoli settinsulari (1800-1807), Gerassimos D. Pagratis, chercheur, Université d’Athènes

17 h 45             Discussions

 

Samedi 12 avril 2014 (9 h – 13 h)

Session 6 :      La juridiction consulaire, une institution au service des marchands

Marcella Aglietti, professeure-assistante, Università di Pisa / Wolfgang Kaiser, professeur des universités, Université de Paris I – Panthéon Sorbonne, EHESS, ERC Mediterranean Reconfigurations

9 h                   Présentation de la session

9 h 15               Consoli inglesi nella Sicilia del Settecento: funzioni istituzionali e attività informali, Salvatore Bottari, chercheur post-doctorant, Università de Messina

9 h 45               Juridiction et arbitrage des consuls français entre Tunis et Livourne (1600-1650), Guillaume Calafat, Chercheur post-doctorant, École française de Rome, ERC Mediterranean Reconfigurations

10 h 15             Consular Courts and the Internationalization of Law: Foreign Protection and Legal Pluralism in Morocco, 1856-1912, Jessica Marglin, professeure-assistante, University of Michigan, Ann Arbor

10 h 45             Discussions

11 h 15             Un consulat sans chancellerie. Le cas du consulat français à Barcelone à la fin du xviie siècle, Julien Sempéré, chercheur, Université de Paris I – Panthéon Sorbonne

11 h 45             L’enregistrement des actes commerciaux à la chancellerie consulaire à Cadix et à Tunis (xviiie et xixe siècles), Arnaud Bartolomei & Anne Brogini, maîtres de conférences, Université de Nice Sophia Antipolis

12 h 15                         Discussions

14 h 30 – 17 h 30  Atelier de recherches : L’exploitation quantitative des sources consulaires : la correspondance

Programme Consuls – 1 Programme Consuls – 2

[Parution] Quaderni storici – Frodi marittime tra norme e istituzioni (secc. VII-XIX)

Le nouveau numéro des Quaderni storici fait la part belle aux thématiques abordées par le projet ERC ConfigMed. Son dossier a pour titre Frodi marittime tra norme e istituzioni (secc. VII-XIX), et traite des fraudes maritimes en Méditerranée. Il a été coédité par Biagio Salvemini (membre actif du projet ERC) et Roberto Zaugg. Plusieurs membres du projet ont participé à sa conception, avec entre autre un article de Guillaume Calafat, Christopher Denis Delacour et Andrea Addobbati. Voici ci-dessous une présentation (en Anglais) du dossier. Vous trouverez ci-après le sommaire de celui-ci.

This special issue examines the relations between norms, institutions and economic behaviour with regard to the increasing regulation of maritime trade in the age of mercantilism and from the perspective of those widespread illegal practices performed by social actors. It argues that frauds were not so much the result of a lack of norms and of institutional control. Rather, they emerged through an intense interaction between social actors and institutional powers and through a manipulative use of legal norms.

 

B. S.R. Z., “Premessa”, pp. 311-332

Georg Christ, “Did Greek wine became Port? Or why institutional interventions matter (c. 1350-1780)”, pp. 333-358

Alida Clemente, “Quando il reato non è «peccato». Il contrabbando nel Regno di Napoli tra conflitti diplomatici, pluralismo istituzionale e quotidianità degli scambi (XVIII secolo)”, pp. 359-394

Christopher Denis-Delacour, “Flying the Pope’s flag. The commercial exploitation of the Roman flag in Mediterranean mercantile policies (18th century)”, pp. 395-418

Guillaume Calafat, “Ramadam Fatet vs. John Jucker. Trials and forgery in Egypt, Syria and Tuscany (1739-1740)”, pp. 419-440

Andrea Addobbati, “Assicurazioni e gioco d’azzardo tra Bordeaux, Londra e Livorno. Le polizze speculative sul commercio franco-caraibico durante la guerra di successione austriaca”, pp. 441-466

Daniele Andreozzi, “«La segretezza degli affari suoi». Commerci, regole e reati a Trieste nella seconda metà del Settecento”, pp. 467-496

Ida FazioRita Loredana Foti, “«Scansar le frodi». Prede corsare nella Sicilia del decennio inglese (1808-1813)”, pp. 497-54″0

Margrit Schulte Beerbühl, “Trading with the enemy. Clandestine networks during the napoleonic wars”, pp. 541-566

 

[Parution] L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Johann Petitjean, de notre projet ERC ConfigMed, L’intelligence des choses, une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), publié par les éditions de l’École française de Rome.

J. Petitjean, L’intelligence des choses. Une histoire de l’information entre Italie et Méditerranée (XVIe-XVIIe siècles), Rome, BEFAR, 2013.

Comment s’informait-on des affaires du temps aux XVIe et XVIIe siècles? Ce livre explore les multiples dimensions de l’information en étudiant comment  les données collectées sur  le terrain des guerres ottomanes étaient transmises, reçues et traitées en Italie. Le croisement des sources militaires, administratives et diplomatiques permet de confronter les circuits et  les supports de la veille stratégique opérée par  les agents et les alliés du Saint-Siège sur la Méditerranée, à une époque où la région fait l’objet d’une attention renouvelée. L’information politique alimente les échanges diplomatiques européens et se nourrit d’eux ; elle est supposée réduire la part de risque et d’incertitude liée aux prises de décision et contribuer à la réactualisation constante des savoirs d’État ; ses formats et ses usages infléchissent le rapport des acteurs au temps, à l’espace et aux événements. Reconsidérant le rôle joué par les nouveaux médias, tels les Avvisi a mano et les gazettes, au sein de ces processus, l’analyse met en perspective les origines et les effets de l’invention de l’actualité avec les mutations des pratiques administratives. Examiné à la lumière de la Méditerranée, le gouvernement des nouvelles apparaît alors comme un élément décisif  de la première révolution de l’information.

 

Cover_L'intelligence des choses

BEFAR 354 cover

[Séminaire] Penser la Méditerranée

 
 
Nous vous présentons le programme du séminaire hebdomadaire du CRHM Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe Siècle). Ce séminaire est coorganisé par Wolfgang Kaiser, qui dirige l’ERC ConfigMed. Deux chercheurs du projet ConfigMed sont déjà intervenus dans le cadre du séminaire les mardi 12 Novembre (Biagio Salvemini) et 26 novembre (Christopher Denis Delacour). La semaine prochaine, Wolfgang Kaiser intervient. Eloy Martin Corrales (10 décembre) et Mathieu Grenet (14 janvier 2014) y interviendront également.
 

Penser la Méditerranée à l’époque moderne et contemporaine (XVIe-XXe siècle)

Wolfgang Kaiser, Professeur d’histoire moderne à l’université Paris, directeur d’études à l’EHESS,
Gilles Pécout, Professeur d’histoire contemporaine à l’ENS et directeur d’études à l’EPHE.
Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE
Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS.


Partant du constat que la Méditerranée est un objet historique et historiographique attractif mais souvent défini par défaut, et constatant le très petit nombre de lieux d’échange continu entre modernistes et contemporanéistes en histoire méditerranéenne, les organisateurs de ce séminaire proposent une approche des transformations de l’espace méditerranéen sur le long terme (du XVIe au XXe siècle) .

Tous les mardis de 17h à 19 h, du 29 octobre 2013 au 4 février 2014
Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

29 octobre 2013

Gilles Pécout (ENS / EPHE)

Méditerranée et Europe XIXe-XXe : mutation d’une relation historiographique et idéologique

5 novembre 2013

Cesare Santus (Scuola Normale Superiore, Pise / EPHE)

La communicatio in sacris entre catholiques et non-catholiques parmi les chrétiens de l’Empire Ottoman :

le cas de l’Archipel Grec

12  novembre 2013

Biagio Salvemini (Université de Bari / Paris 1 – ConfigMed)

Où placer les frontières de l’Europe en Méditerranée?  Officiers, consuls et marchands entre

institutions ‘occidentales’ et peste orientale au XVIIIe siècle

19 novembre 2013

Anne Brogini (Université de Nice)

Frontières et réseaux en Méditerranée : le rôle des ordres militaires

26 novembre 2013

Christopher Denis Delacour (Paris 1 – ConfigMed)

Les territoires de la souveraineté maritime. Navigations napolitaines en mer ottomane (1740-1856

3 décembre 2013

Wolfgang Kaiser (Paris 1 / EHESS – ConfigMed),

Le commerce « transculturel » en Méditerranée  revisité, XVe-XVIIe siècles

10 décembre 2013

Eloy Martín Corrales (Université Pompeu Fabra, Barcelone / Paris 1 – ConfigMed)

Le commerce entre Cadix et le Maroc (1789-1828)

17 décembre 2013

Maria Tsoutsoura (Université de Corfou)

Entre philhellénisme et socialisme : apogée et déclin de l’espace ionien (1823-1923)

7 janvier 2014

Jérémie Dubois (Université de Reims),

L’Italie fasciste et le Centre universitaire méditerranéen de Nice de 1933 à la Deuxième Guerre mondiale

14  janvier 2014

Mathieu Grenet (Paris 1 /- ConfigMed)

Retours sur le trans-impérial : quelques réflexions autour du cas ionien, XVIIe-XIXe siècles

21 janvier 2014

Lourdes Amigo (Valencia)

Métaphores du pouvoir: les fêtes en Espagne aux XVI° et XVII° siècles

28 janvier 2014

Edhem Eldem (Université du Bosphore, Istanbul / IISMM)

Des marbres d’Elgin à la Vénus de Milo : le défi d’une vision ottomane de l’archéologie

4 février 2014

Marie-Elisabeth Mitsou (EHESS)

La Méditerranée ou les Balkans? Dilemmes identitaires des grecs après la défaite de 1897

Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris, salle d’histoire, escalier D, 2ème étage

Secrétariat d’histoire. Contact: Monique.Bourgeois@ens.fr/ 01 44 32 30 28

[Journée d’étude] “Négociants sur mer”, “marchands mariniers” et patrons de barque

Nous souhaiterions présenter aujourd’hui une journée d’étude coorganisée par l’un des membres du projet ERC ConfigMed, Christopher Denis Delacour, à l’Université Aix-Marseille. Manuel Lomas Cortes et Guillaume Calafat, du projet ERC ConfigMed, y participent également.
Par ailleurs, trois membres du projets ont commencé leur contrat de recherche dans le cadre du projet ERC en ce début d’année universitaire. Il s’agit de la post-doctorante Mafalda Ade Winter et des Senior Researcher Biagio Salvemini et Eloy Martin Corrales. Ils rejoignent ainsi notre équipe déjà active depuis un an, Christopher Denis Delacour, Mathieu Grenet, Güneş Işıksel, Wolfgang Kaiser, Manuel Lomas Cortes et Johann Petitjean.
Enfin, nous souhaiterions féliciter chaleureusement Guillaume Calafat, qui a brillamment soutenu sa thèse de doctorat le 26 octobre 2013.

“Négociants sur mer”, “marchands mariniers” et patrons de barque

Le mercredi 13 novembre 2013 – MMSH, salle Paul-Albert Février, 9h-17h30
Organisation : Gilbert Buti | Christopher Denis-Delacour | Olivier Raveux
D’une rive l’autre : les économies méditerranéennes et leurs mondes de l’époque moderne à nos jours

Le capitaine d’embarcation peut être considéré comme une pierre angulaire des économies maritimes. Qu’il soit simple « conducteur » ou qu’il assume également des fonctions dans les domaines du négoce et de l’armement, le capitaine se présente comme un intermédiaire économique, juridique et social aux multiples facettes. Cette rencontre vise à appréhender l’éventail des tâches et des responsabilités exercées par les capitaines de navires en Méditerranée et la gestion de cette diversité de fonctions au cours de leurs missions. Cet éclairage porté sur les « capitaines en Méditerranée » ne s’appuie en rien sur une géographie sociale et économique restreinte. Au sein d’un espace fragmenté, tant sur les plans juridique et culturel que politique et religieux, et dans l’orbite d’intérêts économiques se dilatant au-delà d’une mer et de ses rives, ce sont l’ensemble des capitaines ou patrons navigant en Méditerranée qui retiendront notre attention, de leur partance à leur atterrage, qu’ils soient méditerranéens ou non. Les travaux présentés auront notamment pour but de saisir les manières avec lesquelles les savoirs ‑ juridiques, économiques et sociaux ‑ s’entrelacent autour de la gestion des équipages, des relations avec les partenaires et du rôle de relais juridico-commercial assumé par la figure finalement méconnue du capitaine marchand.

Programme

Régis Bertrand et Gilbert Buti, AMU-Telemme
Charles Carrière, un parcours d’historien?

Présentation de la journée

Thierry Allain, CRISES, Université Paul Valéry-Montpellier III
Au prisme du récit de la fortune de mer : les capitaines marchands d’Amsterdam et l’économie maritime méditerranéenne au XVIIIe siècle

André Lespagnol, Université de Rennes 2
Marins et marchands : la complexité des fonctions des capitaines “ponantais” en Méditerranée (XVIIe-XIXe siècles)

Laurent Pavlidis, UMR Telemme
Les capitaines provençaux dans l’océan Indien au XIXe siècle : entre mission assignée et liberté d’action

Christopher Denis-Delacour, ERC ConfigMed – Université Paris I
Crossing the shadow-line. “Passions” maritimes et raisons marchandes des capitaines de Procida en Atlantique (XIXe-Xxe siècles)

Patricia Payn-Echallier, AMU-CNRS-Telemme
L’impact de la position géographique du port d’Arles sur les activités des patrons (fin XVIe-XVIIIe siècle)

Luca Lo Basso, Université de Gênes
Pratiques, expériences et langages d’un capitaine de navire au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles : l’exemple de Nicolo Campanella et son autobiographie

Guillaume Calafat, Ecole française de Rome
Les recours du capitaine. Procédures et étapes du contentieux entre Livourne, Pise et Florence (1600-1740)

Manuel Lomas Cortès, Université de Valence – ERC ConfigMed, Université Paris 1
Le capitaine de galère dans la monarchie hispanique : discours théorique et pratique du gouvernement aux XVIe et XVIIe siècles

Apostolis Delis, Foundation for Research and Technology, Institute for Mediterranean Studies, Greece
Pratiques avancées dans un contexte rétrograde? Le rôle du capitaine et la figure de directeur dans la gestion et le fonctionnement des navires dans la marine à voile à Syra au milieu du XIXe siècle

2013.11.13 programme

Appel à contributions : Les consuls, figures de l’intermédiation marchande

Les consuls, figures de l’intermédiation marchande en Europe et dans le monde méditerranéen (XVIIe-XIXe siècles) (10-12 avril 2014)
• Nice, Centre de la Mediterranee Moderne et Contemporaine,

Le colloque « Les consuls, figures de l’intermédiation marchande en Europe et dans le monde méditerranéen (XVIIe-XIXe siècle)»  est organisé dans le cadre du projet de recherche « Les figures de l’intermédiation marchande en Europe et dans le monde méditerranéen (XVIe-XXIe siècle) » du Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (université de Nice Sophia Antipolis). Ce projet, à travers l’étude de figures de l’intermédiation marchande (commis voyageurs et agents de commerce, consuls, courtiers, commissionnaires, capitaines de navires), entend développer une réflexion sur les principales transformations qu’a connues la pratique du commerce à distance durant les époques moderne et contemporaine. C’est donc uniquement sous l’angle des services que les consuls rendaient aux marchands en particulier et au commerce en général qu’est envisagée ici la « fonction consulaire ». Trois thématiques sont plus précisément explorées autour d’un questionnement unifié : qui, au sein du monde marchand, étaient les bénéficiaires effectifs des services commerciaux assurés par les agents consulaires et quelle était l’utilité réelle des consuls pour les marchands ? Au-delà de ces aspects, c’est la problématique plus générale du rôle qu’ont joué les réseaux consulaires dans la croissance, le décloisonnement et la modernisation du commerce à distance qui est soulevée.

Argumentaire

Les travaux récents sur les agents consulaires européens ont porté sur la mise en place des réseaux consulaires européens à l’époque moderne et au XIXe siècle, sur la diversité des missions qui étaient confiées aux consuls et sur la variété de leurs statuts. Ils y sont définis comme des agents de l’État au sein des réseaux consulaires français et espagnols, et, du moins avant le XXe siècle, comme des commerçants privés pour les autres nations. Des enquêtes prosopographiques de grande ampleur ont par ailleurs été menées sur le déroulement des carrières consulaires qui sont tantôt marquées par la mobilité, tantôt, au contraire, par la constitution de « dynasties » locales. Les thèmes de l’insertion des consuls dans leur contexte social, culturel et institutionnel local, tout autant que celui de leur rôle dans la circulation de l’information ont également été abordés, comme en ont témoigné les colloques récemment organisés sur ces sujets à Nice (24-26 novembre 2011) et à Séville (27-28 septembre 2012). En revanche, les études consacrées aux fonctions assumées par les consuls dans l’intermédiation marchande proprement dite sont demeurées rares. Pourtant, qu’ils soient pourvoyeurs d’information vis-à-vis des ressortissants placés sous leur juridiction ou arbitres dans des différends commerciaux, lobbyistes face aux autorités locales ou entremetteurs au sein de leur communauté, les modalités d’intervention des agents consulaires dans la réduction de l’incertitude marchande et dans l’optimisation des transactions commerciales sont multiples. Poser la question du consul en tant que figure de l’intermédiation marchande, c’est donc s’interroger sur l’efficacité des services commerciaux assumés par les consuls et, à plus grande échelle, sur le rôle qu’ils ont joué dans le décloisonnement des espaces marchands européens.

Dans cette perspective, nous souhaitons engager une réflexion sur trois aspects de ces fonctions marchandes des consuls qui seront placées au centre des problématiques abordées par le colloque :

Concernant l’information commerciale, il faut poursuivre la réflexion en cours et s’interroger plus directement sur l’utilité et l’utilisation des informations commerciales collectées par les consuls.

Lorsqu’elles étaient adressées aux services administratifs centraux étaient-elles redistribuées vers les milieux d’affaires ou simplement archivées ? Existait-il, par ailleurs, des connexions directes entre les consuls et les milieux d’affaires (correspondances privées, via le relais des Chambres de Commerce ou contacts personnels directs, noués dans le cadre d’une sociabilité locale) ? Enfin, retrouve-t-on la trace de décisions économiques et commerciales fondées explicitement sur l’exploitation d’informations fournies par des agents consulaires ?

Un deuxième aspect, absolument essentiel pour la thématique étudié, est celui des fonctions juridictionnelles des consuls.

Bien identifiées dans l’Empire ottoman, ces prérogatives sont en revanche moins bien connues dans les autres pays et ont laissé très peu de traces (sauf cas particulier, comme celui de la course). Il est pourtant certain, et avéré par des sources indirectes, que les consuls jouaient un rôle important d’arbitre dans les litiges survenus parmi leurs administrés et qu’ils offraient par ailleurs une possibilité de recours pour des affaires liant leurs administrés à des compatriotes demeurés au pays. La chancellerie consulaire constitue aussi un instrument important offert aux négociants pour sécuriser leurs transactions, qu’il convient de mieux cerner.

Un troisième thème concerne les fonctions de défense des intérêts économiques, commerciaux et maritimes nationaux assurés par les consuls.

La question du lobbying et des pressions exercées sur les autorités locales ou centrales, notamment pour défendre les privilèges des nations, ont été déjà étudiées. Il en est de même pour les conflits qui caractérisaient souvent les relations entre les consuls et leurs administrés. En revanche, des opérations beaucoup plus informelles demeurent méconnues : ainsi, certains consuls n’hésitaient-ils pas à couvrir les opérations de contrebande de leurs administrés, d’autres à les organiser sous forme de coalition ou de syndicat, de manière à opposer un front commun, sur le marché, face aux autres acteurs locaux. Á travers le contrôle et la surveillance qu’ils exerçaient sur leurs administrés, les consuls œuvraient aussi en faveur des intérêts de puissantes corporations marchandes de leur pays d’origine qui, au-delà des gouvernements, étaient en fait souvent leurs réels commanditaires.

Ces trois thématiques seront plus précisément explorées dans le cadre d’un questionnement transversal, dégagé lors des rencontres préparatoires du colloque : qui étaient, au sein du monde marchand, les bénéficiaires effectifs des services commerciaux assurés par les agents consulaires et quelle était l’utilité réelle des consuls pour ces marchands ?

Organisation
Ce colloque s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche soutenu par la Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC, Université de Nice Sophia Antipolis), dont les travaux préliminaires, issus de deux ateliers de recherche organisés en mars 2012 et mars 2013, sont consultables en ligne (http://cmmc-nice.fr/recherches-2/cfimpresentation/). Ce programme donnera lieu à une publication collective, portant sur l’ensemble des opérations entreprises au cours du quadriennal, dont la parution est prévue en 2015.

Modalités de soumission
Les propositions de communication doivent être envoyées en français, italien, espagnol ou en anglais, avant le 15 novembre 2013
à l’adresse suivante : bartolomei2@laposte.net

Le comité scientifique communiquera les propositions retenues le 15 décembre 2013.
Les propositions comporteront
*   un titre et un résumé d’environ 2000 signes,
*   les coordonnées de l’intervenant (nom, prénom, fonction et rattachement institutionnel, adresse électronique, adresse postale du domicile, téléphone)
*   et un court CV de ce dernier.

La langue du colloque sera le français, mais des communications en espagnol, anglais et italien pourront être entendues.
L’ensemble des contributeurs s’engage à remettre aux discutants nommés par le Comité scientifique un texte de deux-trois pages de sa contribution un mois au moins avant le colloque.
Le comité d’organisation du colloque prendra en charge les frais d’hébergement et de restauration des invités. Les frais de transport restent à la charge des participants.

Comité scientifique du colloque
*   Marcella Aglietti (Universita di Pisa)
*   Thierry Allain (Université Paul-Valéry, CRISES)
*   Arnaud Bartolomei (Université de Nice Sophia Antipolis, CMMC)
*   Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice Sophia Antipolis-IUF, CMMC)
*   Guillaume Calafat (École française de Rome, ERC Mediterranean Reconfigurations)
*   Mathieu Grenet (ERC Mediterranean Reconfigurations)
*   Maria Fusaro (Exeter University, ERC Sailing into Modernity)
*   Fabrice Jesné (Université de Nantes, CRHIA)
*   Wolfgang Kaiser (Université de Paris-I/EHESS, ERC Mediterranean Reconfigurations)
*   Silvia Marzagalli (Université de Nice Sophia Antipolis-IUF, CMMC)
*   Jörg Ulbert (Université de Bretagne-Sud, CERHIO)
*   Francisco Javier Zamora Rodríguez (Centro de História de Além-Mar – FCSH/NOVA-UA)

More info:
http://cmmc-nice.fr/

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Litige et communication à Malte dans le tournant du 18e siècle: une reconfiguration méditerranéenne

 
Pour cette rentrée 2013/2014, nous vous présentons le projet de recherche de Johann Petitjean, post-doctorant dans le cadre de l’ERC ConfigMed. Vous trouverez une version française et anglaise de son projet.
 

Mes recherches actuelles portent sur le commerce maritime, le droit et les litiges au sud de la Méditerranée centrale (en particulier : Sicile, Malte, Tunisie et Libye) à la fin du xviie siècle. Ce projet interroge le commerce interculturel et/ou interreligieux à travers les litiges internationaux causés par l’activité des corsaires maltais dans la région. J’ai commencé ces travaux en me plongeant d’une part dans la documentation légale produite par le Magistrato degli Armamenti (ou Tribunal Armamentorum), le Consolato di Mare et le Supremæ Appellationis Curiæ et Tribunal Publicae Audentiæ, afin d’en reconstituer les procédures et la jurisprudence, et dans les archives notariales de la Valette d’autre part, en vue d’étudier le parcours des représentants et des facilitateurs locaux, ces intermédiaires généralement désignés sous le nom de « consuls » asistant les acteurs du commerce international dans leurs disputes. Je compte poursuivre ce travail dans deux directions supplémentaires, en analysant, premièrement, les British State Papers ainsi que les archives des consuls français présents Méditerranée pour rendre compte des différents niveaux et/ou compétitions institutionnelles modelant juridiquement la région, et en m’intéressant dans un second temps aux journaux européens (tels les Avvisi manuscrits de Malte et les gazettes imprimées notamment à Paris et à Londres), dont l’analyse devrait permettre d’étudier de manière extensive la diffusion en Europe d’un langage propre aux mondes du commerce international et des institutions légales (et/ou para-légales) méditerranéennes.

 

Litigation and communication in Malta at the turn of the 18th century: a Mediterranean reconfiguration

My research deals with maritime trade, law and litigations in the south-central part of the Mediterranean area at the end of the seventeenth century. This new project currently in progress interrogates cross-cultural and/or cross-religious trade through international litigations caused by corsairs’ activities. I have begun this research in 2012 by immersing myself both in the legal documentation produced by the Magistrato degli Armamenti (or: Tribunal Armamentorum), the Consolato di Mare and the Supremæ Appellationis Curiæ et Tribunal Publicae Audentiæ in Malta, to investigate the Maltese procedures and jurisprudence, as well as in the notarial archives in Valletta, to look for the various facilitators who assisted the actors of international trade in their disputes. I plan to pursue this work by analyzing the British State Papers and the French consulates’ archives related to the Mediterranean in order to scrutinize not only from Malta but also Sicily, Tunis and Tripoli the legal and para-legal institutions that judicially shaped the area. My project, then, aims to analyze some European newspapers (eg the handwritten Avvisi of Malta and the gazettes printed in Paris and London) to study the dissemination of Mediterranean commercial and legal or para-legal categories and linguistics, via litigations reporting.

[Journée d’Etude] Quand les Nordiques regardent la Méditerranée (19 septembre 2013)

Quand les Nordiques regardent la Méditerranée… Hommes du nord de l’Europe et expérience de la mer intérieure, XVIe-XXe siècles (19 septembre 2013)

Smyrne 1

logo CRISES                                                                                    logo UPV bleu

Journée d’étude 

organisée par Thierry ALLAIN
(MCF d’Histoire moderne à l’Université Paul-Valéry Montpellier III)

le jeudi 19 septembre 2013

à Montpellier, Université Paul-Valéry Montpellier III

Site Saint-Charles (Rue du Professeur Henri Serre)
Salle des colloques n°1

saint charles

Résumé :

La Méditerranée et ses rivages, interface économique et religieuse majeure, connaît une fréquentation croissante par des hommes venus du nord de l’Europe à partir du XVIe siècle. La journée a pour objet d’analyser les contacts ainsi noués. Les thèmes de l’altérité, de l’appropriation, des usages partagés, ainsi que des représentations, seront abordés. Il s’agit, in fine, d’interroger le processus de construction d’un territoire méditerranéen, perçu d’abord et avant tout dans sa dimension maritime, à travers le regard porté par des Européens du nord.

Argumentaire :

L’historien François Crouzet, dans un essai daté de 1985, avait intitulé l’un de ses chapitres « Quand la Méditerranée regarde l’Angleterre » (dans De la supériorité de l’Angleterre sur la France. L’économique et l’imaginaire, XVIIe-XXe siècles, Paris, Perrin). Au-delà du pastiche sans grand génie de sa formule, la rencontre se propose de renverser la perspective et d’explorer la perception de la Méditerranée par les « Nordiques ». On entend par là des hommes venus des rivages de la Manche, de la Mer du nord et de la Baltique, ayant parcouru la Méditerranée voire s’étant installés sur ses rivages. A la catégorie attendue de « gens de mer » viennent s’ajouter d’autres individus (marchands, scientifiques, etc…) l’essentiel étant que tous ces témoins et acteurs aient connu une expérience maritime préliminaire dans le nord de l’Europe.
Le thème choisi pour la journée devrait permettre de se concentrer sur des pistes jusqu’ici peu explorées. La découverte d’un milieu marin différent (sans oublier le littoral), l’adaptation à un certain contexte commercial et géopolitique (la rencontre de trois continents, la caravane, la course barbaresque), l’appréhension de l’altérité sociale et culturelle (à bord des navires et dans les villes portuaires) constituent des pistes stimulantes qui n’ont pas vraiment été étudiées à l’aune de la présence des Nordiques dans la mer intérieure. Les historiens, par exemple, se sont jusqu’ici davantage intéressés à la problématique de la percée commerciale des marchands du nord, sans prêter attention aux expériences personnelles vécues par les Nordiques. Alors que l’accroissement du nombre de ces derniers en Méditerranée a souvent été enregistré, la réflexion n’a pas fait suffisamment de place au regard porté sur l’autre et surtout sur son environnement.
Donner la parole aux acteurs permettrait de sortir du cadre habituel des institutions ou des considérations macroéconomiques. La réflexion pourrait ainsi s’organiser à partir du « ressenti méditerranéen » d’individus venus de rivages septentrionaux, une fois franchi le détroit de Gibraltar. Il est certain que partir du bas de l’échelle présente de nombreux écueils heuristiques, à commencer par la perspective d’un nombre insuffisant d’égo documents ou le risque de surévaluer la parole des individus pouvant et souhaitant diffuser leurs impressions. L’un des enjeux de la rencontre serait donc, sans qu’il s’agisse d’une question accessoire, d’engager une discussion sur des sources indirectes.
L’analyse de la confrontation de ces hommes avec une mer et des rivages nouveaux, en tout cas bien différents de ceux sur lesquels ils ont navigué ou ont séjourné dans les premières années de leur vie, a naturellement pour objectif d’approfondir le dossier de la construction mentale et pratique d’un espace. Investi de cette manière, ce dernier devient pleinement un « territoire ». Les membres du laboratoire C.R.I.S.E.S., regroupés au sein du programme «Pouvoir, territoire, représentation », s’intéressent depuis longtemps à l’inscription des activités humaines dans un espace mouvant et en construction permanente. Il nous a semblé que le thème retenu pour la journée d’études permettait de faire progresser la mise en commun des idées de chercheurs se rattachant à des sciences humaines variées.
Car au cœur même de la notion, si univoque, de « territoire », on trouve le thème privilégié de l’appropriation d’un espace par un groupe ou une société. Des Européens ayant grandi ou vécu sur des rivages septentrionaux, ne sont-ils pas susceptibles de rendre compte de la construction d’un territoire proprement méditerranéen, autrement dit défini par son caractère maritime ? Des angles de recherches comme les limites de l’espace considéré, la vision des paysages, la sensibilité aux aménagements ou des « caractères » propres développés par les sociétés locales, sont devenus classiques quand on s’intéresse au territoire. Le thème retenu pour la rencontre paraît propice à un renouvellement partiel de ces interrogations, dans la mesure où elle a pour objet d’étude un territoire maritime aux frontières mouvantes et à l’appropriation précaire. Le surgissement, à partir du XVIe siècle, d’individus familiers d’autres mers et rivages dans ce territoire construit patiemment depuis des siècles, devrait révéler des approches complexes.

Programme :

– 9h : ouverture de la journée d’étude, accueil des participants Introduction scientifique (Thierry ALLAIN)

Première session (9h30 à 12h30) :  L’expérience de l’insertion (Président Gilbert BUTI)

– 9h30 à 10h : Louis SICKING (Université Leyde)
« L’expérience méditerranéenne des Néerlandais à l’époque moderne : au-delà de la conquête hollandaise de la Méditerranée de Braudel »

– 10h à 10h30 : Christopher DENIS-DELACOUR (Université Paris I/Configmed)
« Les ressources institutionnelles des « faibles » : les déboires du capitaine John Boyes à Civitavecchia (1768) »

– 10h30 à  11h0 : pause

– 11h  à 11h30 : Lionel DUMOND (Université Montpellier III)
« Négociants nordiques en Méditerranée : l’expérience de l’enracinement en Bas-Languedoc jusqu’au milieu du XIXe siècle »

– 11h30 à 12h30 : questions et bilan de la première session

– 12h30 à 13h30 : déjeuner

Deuxième session (13h30 à 16h30) : La force des représentations (Président Stéphane DURAND)

– 13h30 à 14h : Gilbert BUTI (Université Aix-Marseille)
« Marins provençaux et nordiques en Méditerranée au XVIIIe siècle : regards croisés »

– 14h à 14h30 : Thierry ALLAIN (Université Montpellier III)
« Retours d’expérience maritime : les marins hollandais et la navigation en Méditerranée au XVIIIe siècle »

– 14h30 à 15h : pause

– 15h à 15h30 : Patrick LOUVIER (Université Montpellier III)
« Les officiers de la Royal Navy et la Méditerranée au XIXe siècle »

– 15h30 à 16h30 : questions, bilan de la deuxième session et de la journée d’études