Archives du mot-clé tripoli

[Parution] Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle)

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage de Rémi Dewière, de notre projet ERC ConfigMed, Du lac Tchad à La Mecque. Le sultanat du Borno et son monde (XVIe-XVIIe siècle), publié par les éditions de la Sorbonne dans la collection Bibliothèque historique des pays d’Islam.

Résumé

Rebattons les cartes. Le Sahara est au Nord. Son rivage, le Sahel, coupe l’Afrique en deux, de l’Atlantique à la mer Rouge. En son centre, le lac Tchad est le lieu de rencontre de migrants, transhumants, marchands et pèlerins venus des quatre coins du continent. Cette région, plus connue aujourd’hui pour les exactions de Boko Haram, fut à l’époque moderne un carrefour majeur dans les échanges économiques, humains et culturels du Sahel et du Sahara, jusqu’à la Méditerranée. C’est là que, à la croisée du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun actuels, la dynastie des Sefuwa pose les bases d’un État islamique puissant : le sultanat du Borno. Parcourant et organisant leur territoire, entreprenant au péril de leur vie le pèlerinage à La Mecque, les sultans du Borno s’affirment aux XVIe et XVIIe siècles comme des interlocuteurs essentiels dans le monde musulman.

Un imam de la cour, Aḥmad b. Furṭū, nous a livré un témoignage exceptionnel de ce chapitre de l’histoire de l’Afrique, à travers le récit des quinze premières années du règne du sultan Idrīs b. ‘Alī (1564-1596), plus connu sous le nom d’Idrīs Alawma. Loin des idées reçues, son œuvre apporte un éclairage saisissant sur le fonctionnement d’un État sahélien à l’époque moderne et sur ses relations avec le monde qui l’entoure. C’est en embrassant son regard et en prenant en compte les dynamiques environnementales, sociales et politiques de son temps que cet ouvrage cherche à redonner au sultanat du Borno sa place dans le monde, du lac Tchad à La Mecque.

Sommaire

Remerciements

Conventions

Introduction

Prélude. Pour une nouvelle histoire du Borno à l’époque moderne

I. Une consolidation régionale (1391-1574)
II. La bataille pour le Sahara (1574-1585)
III. L’apogée du Borno (1585-1710)

Première partie. REPRÉSENTATIONS DU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 1 — Aḥmad b. Furṭū, homme de cour, observateur du monde

I. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū : d’une archive d’État au document historique
A. Histoire des manuscrits
B. L’œuvre d’Aḥmad b. Furṭū, du manuscrit à l’édition

II. Aḥmad b. Furṭū, un savant musulman au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Aḥmad b. Furṭū, un ‘ālim à la cour du Borno
B. La place d’Aḥmad b. Furṭū à la cour du Borno

III. Les textes d’Aḥmad b. Furṭū, une œuvre littéraire au service du sultan Idrīs b. ‘Alī
A. Une chronique royale inspirée par les maġāzī
B. Une structure de récit marquée par l’expérience de l’auteur
C. Les objectifs de l’auteur

Chapitre 2 — Les représentations du monde au sultanat du Borno

I. Mise à l’écrit, qualification et classification du monde
A. Transcrire et qualifier le monde
B. Classer le monde

II. Représentation des structures politiques dans le récit d’Aḥmad b. Furṭū
A. Le Borno, le Kanem, Kano, trois États territorialisés ?
B. Les acteurs sans territoire, des réalités au discours ?
C. Les sociétés frontalières, entre marge et autonomie

III. Vers une carte du monde tel qu’il est perçu à la cour du sultan du Borno
A. Dessiner le monde physique
B. Centre et périphéries, une construction borno-centrée du monde

Deuxième partie. LE SULTANAT DU BORNO ET SON MILIEU

Chapitre 3 — Le Borno et le bassin du lac Tchad

I. Le lac, poumon du Sahel central
A. Le lac Tchad, à la croisée des chemins
B. Les variations du lac
C. Le lac comme repoussoir des États, une frontière au cœur du bassin du lac Tchad

II. De la Komadugu Yobe au Chari, le cœur géographique du sultanat du Borno
A. Y a-t-il un changement écologique sur les rives de la Komadugu Yobe ?
B. La sanctuarisation du Borno
C. Un glissement progressif vers le sud ?

III. L’impact de l’altitude sur les limites du sultanat du Borno
A. Un rayonnement militaire et politique circonscrit au bassin du lac Tchad
B. Les montagnes comme lieu de refuge
C. Les montagnes du sud, frontière « naturelle » à l’expansion du Borno ?

Chapitre 4 — Climats et latitudes : Sahel et Sahara, vers un plus grand bassin du lac Tchad ?

I. Le Sahel, une unité géographique, climatique et politique ?
A. Le Sahel, de l’unité climatique au modèle étatique ?
B. Les routes transsahéliennes, le fil du collier de perles
C. L’impact sur les représentations et les relations

II. Le Sahara, espace de vie, espace d’échange
A. Confins, frontière et interface
B. Le Sahara pluriel : les méridiens
C. Les rivages du Sahara, des ports de désert

III. Le sultanat du Borno et les routes du Sahara
A. L’axe Tripoli-Borno et les oasis du commerce transsaharien
B. Les diagonales, des routes peu connues
C. L’impact des Touareg et des Teda/Tubu : quelle place pour des routes horizontales ?

Troisième partie. DU LAC TCHAD À LA MECQUE, MOBILITÉ ET ḤAǦǦ AU SULTANAT DU BORNO

Chapitre 5 — Mobilités plurielles. Transhumances, commerce et migrations

I. Migrations et contrôle des populations
A. L’arrivée des Sefuwa au Borno (XIIIe-XVIe siècle)
B. Contrôle des population et migration sous Idrīs b. ‘Alī
C. Les autres migrations : esclavage et migrations à longue distance
D. L’émigration bornouane, un vecteur du rayonnement des Sefuwa ?

II. La mobilité pastorale dans l’histoire du sultanat du Borno
A. L’impact de la transhumance sur les équilibres régionaux : l’exemple des guerres du Kanem d’Aḥmad b. Furṭū
B. La gestion des transhumances, une question politique ?
C. Spatialisation des rapports entre État et transhumants

III. La mobilité sur une longue distance : du commerce aux déplacements religieux
A. Le commerce transsaharien, vecteur majeur de la mobilité à longue distance
B. Commerce et mobilité du lac Tchad à la mer Rouge
C. Le commerce vers le sud et l’ouest
D. Islam et mobilité : ‘ulamā’, ziyāra et rayonnement culturel du sultanat du Borno

Chapitre 6 — Le ḥaǧǧ et l’intégration du Borno au Dār al-Islām

I. Les acteurs du ḥaǧǧ
A. Les Sefuwa : la « dynastie aux vingt ḥāǧǧī »
B. Du prince à l’étranger de passage, les ḥāǧǧī dans la société du Borno

II. Les chemins du ḥaǧǧ
A. Les cycles de la route transsaharienne
B. Du Sahara à la savane, les transformations des routes du pèlerinage

III. Le ḥaǧǧ, vecteur de légitimation du pouvoir du sultanat du Borno
A. L’utilisation du ḥaǧǧ pour la correspondance diplomatique
B. Le pèlerinage, objet de prestige et de légitimation des sultans du Borno
C. Le sultan en pèlerinage, pratiques et dangers d’une diplomatie « directe »

Quatrième partie. LA CONSTITUTION DU BORNO COMME PUISSANCE ISLAMIQUE

Chapitre 7 — La matérialité de l’État bornouan

I. Itinérance du pouvoir et territoire du Borno
A. Reconstruction cartographique du pourtour du lac Tchad
B. Du centre aux frontières, les nœuds géographiques du récit d’Aḥmad b. Furṭū
C. Zones de violence, zones de paix : les réalités de l’exercice du pouvoir bornouan

II. Les fondements économiques de l’État bornouan
A. Production du sel et itinérance du sultan
B. La brique rouge : marqueur d’État

III. Le territoire du Borno : frictions, frontières et contrôles
A. La friction du terrain
B. L’État et ses marges : quelles frontières pour le sultanat du Borno ?
C. Du cœur aux confins du sultanat : rencontrer le sultan

Chapitre 8 — Un État islamique en paroles
I. Le Borno, un État islamique
A. La place du Borno dans le Dār al-Islām
B. Une hiérarchisation politique du monde
C. Ḥarb, ribāṭ, ġazw et ǧihād

II. Le discours de légitimation de la dynastie sefuwa
A. Le nasab, l’origine himyarite de la dynastie des Sefuwa
B. De la nisba himyarite à la nisba qurayshite, la construction d’une légitimité califale
C. Du calife au wālī, les transformations de la légitimité religieuse

Conclusion

Sources

Bibliographie

Annexes

Index

Table des cartes

Table des figures

Table des tableaux